Gaza: les Palestinens interdits de pèlerinage à La Mecque par l’Egypte

0
238

 

Le Caire a fermé hermétiquement sa frontière avec Gaza après une attaque qui a tué 31 militaires dans le Sinaï

Plus de 7.500 habitants de la bande de Gaza envisageaient de se rendre à La Mecque en Arabie saoudite pour le pèlerinage de l’Oumra, mais ont été obligés d’y renoncer en raison des restrictions de circulation imposées par les autorités égyptiennes au point de passage de Rafah. Contrairement au grand pèlerinage (hajj) qui ne peut se faire que pendant le dernier mois de l’année musulmane, l’Oumra peut se faire tous les autres mois de l’année. Il est néanmoins recommandé de le faire pendant le mois de ramadan. L’oumra n’est pas une obligation et se fait souvent en même temps que lehajj.

L’Egypte a fermé sa frontière avec Gaza depuis le 24 octobre 2014 pour des raisons de sécurité liées à des troubles dans le nord du Sinaï. Les autorités ouvrent le point de passage de Rafah par intermittence pour les étudiants et des malades nécessitant des soins.

Les agents de voyage spécialisés dans le pèlerinage annuel affirment être très affectées commercialement par la fermeture des points de passage.

Selon le responsable de l’association des agents de voyage de Gaza, les pertes des agences s’élèvent à 125.000 par mois.

“Nous avons perdu la moitié de la saison et cela nous affecte négativement. Je suis dans l’incapacité de payer le salaire de mes huit employés pour le deuxième mois consécutif”, confie un agent de voyage gazaoui à Ynet.

Près de 50.000 Palestiniens de Gaza se rendent chaque année à La Mecque pour le petit pèlerinage de l’Oumra et les pèlerins pouvaient quitter l’enclave par le point de passage avec l’Egypte même durant la guerre de l’été dernier entre Israël et le Hamas. Mais depuis que la saison a débuté en novembre, personne n’a été en mesure de quitter la bande de Gaza et les agents de voyage ne prennent plus de réservations.

L’Egypte a fermé hermétiquement sa frontière avec Gaza depuis une embuscade en octobre dernier par des djihadistes qui a coûté la vie à 31 de ses soldats.

safe_image (2)

Des habitants mécontents ont organisé des manifestations et des sit-in, appelant les responsables égyptiens et palestiniens à trouver une solution.

Un responsable égyptien a déclaré que l’ordre de fermeture de la frontière émane du président al-Sissi en personne qui a indiqué que la réouverture se fera dès que le point de passage sera sous contrôle de l’Autorité palestinienne. en dépit de l’accord de réconciliation qui a abouti à un gouvernement d’union, le Hamas conserve le contrôle de Gaza.

Un haut fonctionnaire du ministère égyptien des Affaires étrangères a révélé qu’un émissaire de l’Autorité palestinienne est actuellement au Caire pour discuter de ce dossier. Des responsables palestiniens ont confirmé l’information. Mahmoud Habash, un conseiller aux Affaires religieuses, a dénoncé le retard du pèlerinage pour des raisons de sécurité dans le Sinaï. L’Egypte accuse les djihadistes d’utiliser la bande de Gaza pour préparer leurs attaques.

“Nous nous sommes mis d’accord avec les Egyptiens qur le fait que la priorité doit être la sécurité des voyageurs et celle des forces égyptiennes stationnées au point de passage, et lorsque les conditions de sécurité le permettront, il n’y aura plus de problème”, a déclaré Habash.

Un soldat égyptien a été tué et un autre blessé vendredi dans l’effondrement d’un tunnel reliant la bande de Gaza à l’Egypte survenu lors d’une opération de l’armée pour le détruire, ont rapporté des sources de sécurité.

i24news.tv

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.