Friction au Caire : le Spyder-MR protège le Barrage éthiopien

1
2017

Friction avec le Caire à propos du système de défense aérienne apporté par Israël pour le barrage du Grand Nil en Ethiopie

 

Les entreprises israéliennes ont fini d’installer le système de défense aérienne avancé Spyder-MR pour le grand barrage éthiopien de la Renaissance situé en amont du Nil – malgré le dissentiment de l’Egypte.

Le Caire a fermement résisté à la construction du méga-barrage en Éthiopie, menaçant la sécurité de son approvisionnement en eau. On estime que le nouveau barrage, une fois rempli, stockera jusqu’à 74 milliards de mètres cubes d’eau, soit le double du débit annuel moyen du Nil à la frontière soudano-égyptienne. La moitié de la population égyptienne vit et subsiste dans le bassin du Nil et son nombre croissant augmente déjà le déficit du pays  en eau massive. Le Caire, qui depuis des décennies jouit d’une hégémonie sur sa source de vie, l’un des principaux fleuves du monde, n’est pas apaisé par les assurances d’Addis-Abeba.

L’Éthiopie a de grands espoirs que le grand barrage soit un moteur économique majeur. Ses 15 turbines devraient doubler ou tripler son secteur énergétique, créer de nouveaux emplois dans et hors de l’agriculture et exporter de l’énergie vers ses voisins.

Nos sources militaires ont indiqué qu’Addis- Abeba avait choisi le système de défense antiaérienne Spyder-MR (à l’instar des Philippines, de l’Inde, du Vietnam, etc.) pour protéger le projet du barrage de la Renaissance après avoir suivi sa performance dans les affrontements indo-pakistanais au Cachemire, il y a cinq mois. C’est le seul système connu capable de lancer simultanément deux types de missiles : un Python-5 (portée de 5 km) et un Derby-6 (portée de 50 km). Le Spyder-MR est le produit de trois sociétés israéliennes, Rafael, qui fabriquent les missiles : la division des missiles MBT d’Israël Aerospace Industries – les camions sur lesquels les missiles sont montés ; et Elta Systems pour le radar.

Les travaux d’installation du système de défense aérienne qui ont débuté en mai viennent d’être achevés.

Nos sources signalent également que le bureau du président égyptien Abdel Fatteh El-Sisi avait fréquemment téléphoné pour dissuader Israël d’installer le Spyder-MR sur le grand barrage éthiopien, mais que le bureau du Premier ministre à Jérusalem a décidé de le poursuivre, avec juste le même entêtement.

    ,  ,  , 

Adaptation : Marc Brzustowski

Friction with Cairo over the Israel air defense system for Ethiopia’s Great Nile dam

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.