« Vous êtes antisémite ! » : Francky Vincent refuse de condamner les propos de Dieudonné

Attaqué à plusieurs reprises au sujet de ses liens avec Dieudonné par Gilles Verdez, Francky Vincent a refusé de condamner les propos antisémites de l’humoriste condamné à plusieurs reprises durant son passage dans Touche pas à mon poste mardi 6 décembre 2022.

Francky Vincent risque de se souvenir très longtemps de son passage sur le plateau de Touche pas à mon poste mardi 6 décembre 2022 sur C8. Ce jour-là, le chanteur avait été convié par Cyril Hanouna à réagir aux réactions négatives entourant le fait qu’il soit nommé Chevalier des Arts et des Lettres par le ministère de la Culture. Pour rappel, Francky Vincent fait partie d’une promotion de 450 personnalités, qui compte notamment le rappeur Orelsan et l’humoriste Régis Laspalès, « qui se sont distinguées par leurs créations dans le domaine artistique ou littéraire ou par la contribution au rayonnement qu’elles ont apportée au rayonnement des Arts et des Lettres en France et dans le monde », comme l’a indiqué le ministère de la Culture sur son site web.

Alors que tout avait bien débuté pour Francky Vincent dans l’émission de Cyril Hanouna, les choses se sont un peu corsées lorsque l’animateur vedette de C8 a donné la parole à l’un de ses plus virulents chroniqueurs, à sa voir Gilles Verdez. Visiblement très remonté, le journaliste a fait part de sa désapprobation de voir Francky Vincent être nommé Chevalier des Arts et des Lettres, notamment à cause des liens qu’il entretient l’humoriste controversé Dieudonné. Gilles Verdez a ensuite tenu à rappelé que Francky Vincent avait déclaré par le passé que Dieudonné était « son idole », et qu’il lui vouait « tout le respect du monde ». « Dieudonné est un antisémite condamné comme tel. Comment pouvez-vous dire ça ? », lui a alors demandé le chroniqueur. « Quand j’aime un artiste ou une célébrité, le reste ne me regarde pas », lui a répondu le chanteur. « Le fait qu’il soit antisémite ne vous regarde pas ?! », a surenchéri Gilles Verdez. « Moi, je suis Antillais. Nous, on est comme ça. On est spontané par rapport à la personne », a rétorqué Francky Vincent, tout en précisant qu’il aimait « l’artiste ».

La défense de Francky Vincent a beaucoup fait réagir le plateau. Elle a été de dire qu’il n’était pas antisémite car sa sœur avait un enfant juif, évoquant même un « neveu mélangé », une parade pointée par les chroniqueurs de TPMP. Cyril Hanouna, le présentateur phare de C8, n’a pas manqué de commenter le fait qu’avoir un neveu de confession juive n’était « pas un totem d’immunité ».

Le chanteur a rajouté que « moi quand j’aime un artiste ou une célébrité, le reste ne me regarde pas », si bien qu’une partie du plateau lui a demandé de « condamner l’antisémitisme », à voix haute, ce que Francky Vincent a refusé de faire à deux reprises lors de ce direct.

Par JForum avec Clément Machetto www.closermag.fr et  midilibre.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.