(FILES) This file photo taken on March 12, 2015 shows French far-right writer Alain Soral speaking to journalists upon his arrival at the Paris courthouse in Paris for his trial for posting a picture on the internet of him taken in Berlin in front of the Memorial to the Murdered Jews of Europe, while gesturing the "quenelle", a gesture viewed as anti-Semitic. Paris courthouse his set to deliberate on December 7, 2017 on the affaire of Alain Soral, sued for racial defamation, incitement to hatred and contestation of crime against humanity, because of placards titled "Pornographic memoire" that are for sale on his website. / AFP PHOTO / LOIC VENANCE

Le réseau social a fermé ces deux espaces au motif que Facebook « ne permet pas l’expression du racisme ou de l’homophobie ».

Facebook a clos la page de l’essayiste d’extrême droite Alain Soral et celle de son site Egalité et réconciliation, mercredi 13 décembre. Le militant nationaliste a dénoncé le même jour sur son site un acte de « censure » de la part du réseau social, qu’il impute aux « officines du pouvoir ».

Le réseau social confirme avoir fermé ces espaces qui cumulaient à eux deux plus de 288 000 abonnés et qui contrevenaient à sa politique de modération : « Les organisations ou les personnes qui prêchent la haine ne sont pas autorisées sur Facebook », rappelle l’entreprise. Et de compléter : « Nos politiques ont toujours été très claires sur le fait que nous ne permettons pas l’expression du racisme ou de l’homophobie. »

Lire la suite dans www.lemonde.fr

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.