Explosions près des milices iraniennes dans l’Est syrien

1
1533

Explosions entendues près des sites des milices iraniennes dans l’est de la Syrie – 

Selon la source de l’information, les explosions auraient été causées par des roquettes. Les fortes explosions ont été entendues de l’autre côté de l’Euphrate.

Les Forces de mobilisation populaire chiite (PMF) avancent vers la ville d'Al-Qaim, en Irak, le 3 novembre 2017 (crédit photo: REUTERS / STRINGER)
Les Forces de mobilisation populaire chiite (PMF) avancent vers la ville d’Al-Qaim, en Irak, le 3 novembre 2017 (crédit photo: REUTERS / STRINGER)
Des explosions ont été entendues lundi soir dans des “zones contrôlées par des milices pro-iraniennes ” près d’Albukamal, dans l’est de la Syrie, près de la frontière irako-syrienne, selon la source locale Deir Ezzor 24. Les explosions seraient causées par des roquettes, bien que certains rapports indiquent qu’une frappe aérienne aurait pris la zone pour cible. Les fortes explosions ont été entendues de l’autre côté de l’Euphrate.

L’Observatoire syrien des droits de l’homme a rapporté que des membres de l’Etat islamique ont bombardé intensivement des positions appartenant aux forces du régime syrien et aux milices iraniennes dans la région de Deir Ezzor où se trouve Albukamal lundi soir. Les forces du régime ont répondu avec de l’artillerie lourde et des fusées éclairantes. On ne sait pas si l’échange de tirs est lié aux explosions signalées par Deir Ezzor 24.

Le SOHR a rapporté dimanche que des milices soutenues par l’Iran auraient évacué leur quartier général à Albukamal et se seraient répandues dans des vergers sur les rives de l’Euphrate. Le Corps des gardiens de la révolution iraniens aurait confisqué des maisons civiles dans la région de Deir Ezzor, dans l’est de la Syrie.

Le passage terrestre entre l’Irak et la Syrie à Albukamal, qui a rouvert en novembre, a de nouveau été fermé lundi, selon Deir Ezzor 24.

Dimanche soir, les forces du régime syrien et les milices iraniennes ont tiré trois obus sur le champ de gaz de Conoco, dans la région de Deir Ezzor, dans l’est de la Syrie. Aucune victime n’a été signalée lors de l’attaque de Conoco.

Selon Reuters, six roquettes sont tombées dans et près de la zone verte de Bagdad. Plusieurs civils de la région ont été blessés, selon Al Arabiya.

Les attaques de dimanche sont intervenues après que les milices soutenues par l’Iran et les forces américaines ont échangé des coups samedi soir, alors que des attaques à la roquette ont visé la zone verte de Bagdad et une base abritant les forces américaines, suivies d’une série d’attaques contre des bases abritant des forces iraniennes et pro-iraniennes en Irak et en Syrie.

Les milices le long de la frontière irako-syrienne sont en alerte depuis la frappe qui a tué Soleimani. Une frappe aérienne aurait frappé samedi soir une base de milices iraniennes près de la frontière sur le territoire syrien, selon les médias arabes.
Selon Al Arabiya, plusieurs personnes ont été blessées et tuées lors de la frappe aérienne visant une base appartenant aux Forces de mobilisation populaire chiite (PMF) le long de la frontière irako-syrienne.
Selon Deir Ezzor 24, trois véhicules militaires ont été détruits lors d’une frappe aérienne contre des milices soutenues par l’Iran à Deir Ezzor en Syrie, le long de la frontière avec l’Irak.
Plus tôt cette semaine, une nouvelle milice soutenue par l’Iran, appelée «régiment al-Sayyida Zeinab», est arrivée à Albukamal le long de la frontière irako-syrienne.
Plusieurs frappes aériennes ont visé les forces et les milices iraniennes dans l’est de la Syrie au cours des derniers mois. Un poste frontalier stratégique entre l’Irak et la Syrie et la base militaire Imam Ali contrôlée par l’Iran est situé dans la ville frontalière d’Al-Bukamal.

Le commandant de la Force Quds des CGR Qasem Solemani et le commandant de la milice irakienne Abu Mahdi al-Muhandis, ainsi qu’au moins 10 autres personnes, ont été tués jeudi lors d’une frappe aérienne américaine à Bagdad.

jpost.com/
Adaptation : Marc Brzustowski

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.