Revenus sous escorte après avoir quitté le cortège, les représentants du FN n’ont pas été bien accueillis à leur retour.

MARCHE BLANCHE – Marine Le Pen a eu beau se faire discrète en visant la queue du cortège, ce retour ne lui a pas réussi. Après avoir été exfiltrée sous les huées au début de la marche blanche en mémoire de Mireille Knoll, la présidente du Front National est revenue peu après, entourée d’un service d’ordre. Une ténacité qui ne lui a pas forcément réussi, comme vous pouvez le découvrir dans la vidéo en tête d’article.

Présents cette fois dans le groupe fermant la marche, Marine Le Pen et ses lieutenants ont à nouveau essuyé des sifflets et des insultes, protégés par leur service d’ordre et la police. Alors que le rassemblement touchait à sa fin, les frontistes n’en avaient pas fini avec la foule en colère: certains les ont suivis jusqu’à leurs voitures pour leur reprocher sans modération, aux cris de « collabos », leur présence à cette marche blanche, qui décidément n’aura pas été sans heurts.

4 Commentaires

  1. S’en prendre à Marine Le Pen était particulièrement mal venu alors qu’elle s’est opposé à son père précisément à cause des propos douteux que celui ci tenait.
    D’autre part cela a troublé une marche qui n’aurait dû être consacrée qu’au recueillement sur cette femme assassinée.
    Le crif aurait pu choisir un autre événement s’il voulait faire de l’agitation.
    Enfin lorsque l’on se targue comme le crif d’être un organisme politique on essaie de ne pas être trop myope, car dans la situation où est la France aujourd’hui, s’en prendre à la seule force qui lutte réellement contre l’immigration islamiste est d’une stupidité invraisemblable.

  2. En fait se qui m’a profondément choqué hier, s’était ces sifflets, ces injures lors de cette marche blanche, ou était le respect pour la mémoire de madame Mireille Knoll, cette marche blanche a manqué de dignité, ceux qui ont sifflé, injurié, crié meme, devraient apprendre à savoir se taire de temps en temps. Hier nous avions besoin d’une unité nationale, elle n’a pas eu lieu, quelle tristesse pour celles et ceux qui ne sont plus là, fauchés dans leur innocence par une idéologie barbare. Triste constat pour la France.

  3. Et Marine Le Pen a bien fait de revenir à cette marche blanche dédiée à madame Mireille Knoll. J’ai envie de rétablir une vérité, lors de la campagne pour les présidentielles, aucun des candidats n’a évoqué ou parlé de l’assassinat abominable de madame Sarah Halimi. Oui cet acte ignoble s’est produit en pleine présidentielles. Il n’y a que Marine Le Pen ( candidate évidemment ) qui en a parlé, sans forcer, elle a fait avec du tact, mais c’est la seule a en avoir parlé. Cela s’est su évidemment pas par les médias traditionnels, il ne fallait surtout pas parler de l’assassinat de madame Sarah Halimi par un djihadiste. Cela s’est su par les médias dédiés aux Français juifs, aux amis du peuple juif, aux amis d’Israel. Et certains médias patriotes également.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.