Etats-Unis-Iran: le bras de fer (Yossi Kuperwasser)

5
918

Etats-Unis-Iran : le bras de fer

 

 

 

 

 

L’Iran n’est sans doute pas une superpuissance comparée aux États-Unis, et pourtant les Ayatollahs osent et sont prêts à affronter l’Amérique et ses alliés par tous les moyens et de toutes leurs forces.

S’agit-il d’un risque non calculé pris par l’Iran par frustration et désespoir ? Quels en sont les véritables motifs et raisons ?

Tout d’abord, rappelons que l’Iran est une République islamique, un pays motivé par une mission divine pour diffuser le message de l’Islam au monde entier. Cela signifie que l’Iran est destiné à être victorieux car il est inconcevable qu’Allah abandonne sa nation et ses adeptes.

Comment expliquer que des sociétés de mécréants puissent, avec des sanctions, l’emporter sur les véritables croyants ?

Le Coran dit très clairement que « la permission de mener le djihad est accordée à ceux qui combattent, leur lutte est justifiée et Dieu est capable de les aider » (Coran 22, 39).

Les musulmans sont autorisés à faire preuve de prudence et à retarder la confrontation, comme l’a fait le prophète Mahomet lorsqu’il a décidé de ne pas entrer à La Mecque en 628. Il a conclu l’accord de Hudaybiyya avec ses adversaires, car il s’est rendu compte que ses chances de gagner la guerre étaient infimes.

Cependant, les musulmans ne peuvent pas renoncer à leurs objectifs stratégiques. Quand cela a été propice, bien avant la date d’expiration de l’accord, Mahomet a annulé l’accord, puis est entré dans La Mecque, sans combat.

Ce que les États-Unis exigent de l’Iran est interprété à Téhéran comme un changement fondamental de leur identité et un abandon de leur mission de propager l’Islam. Abandonner les ambitions nucléaires est considéré comme la première et la plus importante preuve de cette trahison, puisque l’intérêt à disposer d’un arsenal nucléaire militaire est d’aider l’Iran à remplir sa mission divine.

“Israël doit disparaître de la surface de la terre” inscrit en hébreu sur un missile iranien (Iranian press)

Cela signifie que l’option d’un réel changement de la politique iranienne sous ce régime est presque impossible. Le véritable objectif de l’administration américaine – du point de vue des ayatollahs – est de changer le régime, même si elle ne le déclare pas ouvertement.

Le gouvernement islamique est donc prêt à utiliser tous les moyens pour se protéger contre ce complot américain, soutenu par l’Arabie saoudite et Israël. Avec l’aide d’Allah et la sagesse dont Allah a doté son représentant terrestre, le guide suprême Khamenei, l’Iran sortira victorieux sans aucun doute. Pour atteindre cet objectif, les Iraniens estiment qu’il est permis de dissimuler et de mentir, une pratique appelée taqiyya, ce qui explique leur nombre de ruses et de mensonges.

Mais même avec le zèle religieux et le soutien divin de l’Iran, qui sont essentiels au succès, il ne lui suffira pas de mener une politique d’escalade. L’autre raison pour laquelle ils se sentent capables et confiants est que les dirigeants iraniens, et en particulier les extrémistes, estiment être préparés à toute éventualité, en particulier par leur aptitude à subir une guerre d’usure prolongée et asymétrique.

Dans ce cas, l’Iran estime qu’il est supérieur aux Américains car eux manquent à la fois d’esprit et de capacités pour mener ce genre de guerre à laquelle l’Iran se prépare depuis déjà de nombreuses années. Ils ont peut-être tort, mais ils ne doivent pas être sous-estimés.

Le président iranien Rohani dévoile le missile Bavar-373 en août 2019 (Teheran Times)

 

Depuis que la République islamique a été créée, et particulièrement après la guerre contre l’Irak, elle a développé ses capacités pour atteindre trois objectifs :

  1. Protégez le régime des menaces intérieures, qui demeurent les plus dangereuses. À cette fin, la République islamique a formé les Gardiens de la Révolution, des agents de sécurité Basij, et d’autres organismes dont le rôle est de réprimer impitoyablement toute opposition iranienne dans le pays et à l’étranger.
  2. Répandre la foi islamique et le pouvoir hégémonique au Moyen-Orient et dans le monde islamique, de sorte que son idéologie remplacera les valeurs occidentales en tant que fondement de l’ordre mondial. Les principaux acteurs utilisés par l’Iran à cette fin sont les Forces el Qods, dirigées par le général Qasem Soleimani, les divers représentants chiites au Moyen-Orient et dans le monde, en particulier le Hezbollah libanais.Au-delà du programme nucléaire, l’Iran propage et développe son idéologie par une vaste gamme d’outils médiatiques, éducatifs et cybernétiques.
  3. Empêcher toute intervention étrangère hostile de l’Occident, et principalement des États-Unis, afin de faire échec aux efforts déployés par l’Iran pour atteindre les deux objectifs précédents. Cela se fait en tirant parti des faiblesses de l’Occident, qui hésite à mettre en danger la vie de ses soldats et de ses civils.

Toutes les ressources militaires sont utiles à la réalisation de cet objectif, jusqu’au jour où l’Iran disposera d’un arsenal d’armes nucléaires.

Lire la suite Yossi Kuperwasser Le CAPE de Jérusalem, publié le 8 décembre 2019

5 COMMENTS

  1. Le missile de ces fumiers se nomme bavar ça ne s invente pas !! Israel agit et ces tordus parlent …..le jour ou Israel decidera , les bavars se taieront definitivement

  2. L’Irak avait tenu le même langage et la même attitude fanfaronne . Rappelez vous , la 4e armée du monde… Le point commun de ces tartarins est l’islam qui stimule les paroles creuses, la fausse témérité et le martyre.
    Leur puissance tient à la quantité de missiles. Quand Israel et les USA frapperont, leurs missiles seront aveugles.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.