A Londres comme à Genève, on se soumet à la tyrannie des minorités agissantes !

Eric Zemmour devait être demain à Londres pour la présentation de son dernier livre et une séance de dédicaces. Devant l’activisme et l’intimidation d’expatriés français, The Royal Institution, a préféré se soumettre et a décidé d’annuler la présentation de l’éditorialiste. L’équipe du candidat non encore déclaré envisage de porter l’affaire en justice.

Eric Zemmour n’est pas le bienvenu partout. Alors qu’il devait tenir une conférence à la Royal Institution de Londres, vendredi 19 novembre, le polémiste s’est finalement fait annuler sa venue. « On a eu un simple mail, sans aucune justification », regrette l’épique du non-candidat. Selon eux, il s’agit d’une incompréhension « sur le plan du droit commercial » et une « faute majeure ». Avant d’ajouter : « Nous avions payé l’ensemble de la facture, vu les détails techniques avec leurs équipes, échange jusqu’à hier soir même sur la disposition », assurant que la réservation « avait été contractualisée depuis deux semaines » et songe désormais à poursuivre la célèbre institution scientifique.

Comment dit-on « se faire planter » en anglais ? Mauvaise surprise pour Eric Zemmour : la « perfide Albion » a encore frappé ! La vénérable Royal Institution, une des plus anciennes sociétés scientifiques britanniques, qui avait accepté d’accueillir, vendredi prochain, la conférence londonienne du polémiste a décidé d’annuler au dernier moment. « On a eu un simple mail, sans aucune justification », déplore l’entourage du polémiste.

Too bad, plus de 300 expatriés s’étaient déjà inscrits pour l’événement, rappelle l’équipe d’Eric Zemmour, qui y voit une décision « incompréhensible sur le plan du droit commercial » et une « faute majeure », « sauf à vouloir sciemment saboter le moment ». « Nous avions payé l’ensemble de la facture, vu les détails techniques avec leurs équipes, échange jusqu’à hier soir même sur la disposition », assure-t-on, en précisant que la réservation « avait été contractualisée depuis deux semaines ». Des poursuites contre The Royal Institution – qui avait accueilli le candidat François Fillon en 2016 – sont même envisagées… Contacté par « l’Obs », « The Royal Institution » indique que cette annulation s’est décidée en suivant le processus habituel de « due diligence » – qui évalue les risques et éventuels impacts négatifs d’un événement.

La conférence se tiendra dans un autre lieu

La conférence devrait néanmoins avoir lieu dans un autre lieu dont l’adresse sera communiquée jeudi. De même que les « rencontres et déjeuners privés » prévus samedi – et qui pourraient également servir au presque-candidat à lever des fonds dans sa course vers l’Elysée.

En Arménie en décembre

Eric Zemmour a-t-il du mal à s’exporter ? Sa conférence prévue chez nos voisins suisses le 24 novembre a elle aussi du plomb dans l’aile. La maire de Genève, Frédérique Perlier, a ainsi déclaré que « sur le principe, sa présence n’est pas la bienvenue. Elle n’est, en tout cas, pas opportune dans un lieu géré par la ville de Genève ». Une « décision politique d’une part, mais aussi une décision de cohérence avec les valeurs que défend la ville de Genève », selon l’élue. Selon nos informations, le polémiste doit également se rendre en Arménie du 11 au 15 décembre prochain. Sauf nouvelle annulation.

 

Source : Le Nouvel Obs

 

3 Commentaires

  1. Ben, oui! il est plus facile de se faire entendre à Londres quand on est musulman ou franc-maçon!
    Quand au gouv. israélien, il pue la franc-maçonnerie à plein nez.
    Les prédécesseurs étaient un peu plus discrets, même si Dayan avait été obligé d’obéir au roi Hussein de Jordanie (initié au 33 em degré) alors que le gal borgne était son subalterne et lui devait obéissance! et ne parlons pas de Péres et Rabin qui a payé de sa vie sa désobéissance!!

  2. Comment oublier que la semaine dernière, l’ambassadrice d’Israël à Londres a été exfiltrée en raison de la présence de manifestants pro-palestiniens qui devenaient dangereux ?
    La Petite Bretagne est tombée bien bas en raison du nombre impressionnant d’immigrés musulmans qui y représentent une importante force politique.
    Il faut se souvenir que le maire de Londres est le fils d’un Pakistanais et qu’il mène une politique tiers-mondiste très agressive.
    Il est bon de rappeler que la gauche anglaise est très anti-israélienne, Corbyn en tête.
    Enfin, les Anglais sont plus rongés par l’islamisme que les autres pays occidentaux, et ce, au nom du droit à la différence et au multiculturalisme en rigueur dans ce pays décadent.
    Hélas, en Israël, une coalition de traîtres putschistes alliés à un frère musulman sont en train de conduire Israël vers l’abîme, et nous ne voyons pas comment l’éviter….

  3. Curieux pays ! Les prédicateurs islamistes peuvent tous les jours cracher leur haine sans problème à Hyde Park, alors qu’un écrivain et intellectuel français non violent est interdit de s’exprimer !
    La foudre du goooochisme décadent a encore frappé à Londres .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.