Une personne a été tuée et quatre blessées, dont un policier, dans l’explosion d’une bombe près de la Cour suprême égyptienne, en plein coeur du Caire, a indiqué lundi un responsable de la police.

Ce type d’attentat, visant généralement policiers et soldats, est désormais fréquent en Egypte, où des groupes jihadistes ont multiplié les attaques contre les forces de sécurité depuis que l’armée a destitué le président islamiste Mohamed Morsi en juillet 2013.

L’explosion s’est produite en pleine heure de pointe dans un quartier très animé du Caire, et il était impossible dans l’immédiat de vérifier si la bombe visait les policiers qui stationnent habituellement près de la Cour.

En octobre déjà, 12 personnes avaient été blessées dans l’explosion d’une bombe près de la Cour suprême.
Dimanche soir, deux personnes sont mortes dans l’explosion d’une bombe posée près d’un commissariat dans la ville d’Assouan, en Haute-Egypte.

Les jihadistes assurent agir en représailles à la sanglante répression menée par le pouvoir contre les pro-Morsi.

Dans les mois qui ont suivi l’éviction de M. Morsi, au moins 1.400 manifestants islamistes ont été tués et plus de 15 000 sympathisants emprisonné. Des centaines ont en outre été condamnés à mort dans des procès de masse expéditifs.

AFP-OLJ

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.