Une précédente loi n’accordait un financement qu’aux écoles dispensant au moins 55% des matières laïques

Les écoles juives ultra-orthodoxes d’Israël continueront à bénéficier de financements de l’État, même quand elles n’enseignent pas des matières comme les mathématiques, les sciences ou l’anglais, en vertu d’une loi votée mardi et annulant une réforme préalablement adoptée.

Environ 400.000 enfants sont scolarisés dans le système éducatif ultra-orthodoxe, c’est-à-dire pratiquant une stricte observation de la loi juive. Une grande partie d’entre eux reçoit un enseignement exclusivement religieux.

La précédente coalition gouvernementale avait adopté en 2014 une loi stipulant que seules les écoles dispensant au moins 55% des matières profanes inscrites au programme de l’enseignement public pourraient recevoir des subventions de l’État.

Cette loi devait entrer en vigueur en 2018. La majorité parlementaire en place depuis 2015 l’a révoquée mardi par 41 voix contre 28. La nouvelle loi confère au ministre de l’Éducation le pouvoir de décision sur l’attribution du financement aux écoles concernées.

Les détracteurs de l’exception éducative l’accusent de maintenir les enfants dans une ignorance rétrograde, de les priver de perspectives professionnelles et de contribuer à la pauvreté largement répandue dans le monde ultra-orthodoxe.

www.i24news.fr

 

http://
Ecoles orthodoxes en Israël : retour en arrière? par i24news-fr

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.