Disparition du rabbin Nissim Amsellem

2
491
Les juifs algériens sont en deuil. Ils ont prié en catimini pour des raisons évidentes à travers tout le pays cette disparition tragique

«  Nous avons appris avec tristesse la disparition de notre rabbin Nissim Amsellem. Des prières ont eu lieu par les juifs algériens à travers tout le pays dans la discrétion la plus totale », nous déclara une juive algérienne qui a bien sur exigé de garder son anonymat. 
Pour rappel, le rabbin Nissim Amsellem, originaire d’Algérie. Il a consacré toute sa vie à la religion juive. Il  était le beau-frère de Baba-Salé. Le feu Nissim  était plus particulièrement connu dans la région de Lyon pour y avoir été rabbin pendant de nombreuses années. Une région ou il s’était installé  après avoir achevé ses  études  au Maroc avec Baba Salé.
Ces dernières années, il priait principalement dans la synagogue « Or Yaakov Vé Yisrael » qu’il avait fondé à Har Nof, un quartier populaire de Jérusalem. En France, ou il s’est établi également durant plusieurs années, il a consciencieusement occupé le poste d’aumônier juif dans les prisons Lyonnaises « dans le but de ramener les détenus dans le giron de la Torah. »
Selon la presse israélienne, après une longue maladie, le rabbin algérien  a été « relâché il y a quelques jours de l’hôpital dans lequel il était soigné depuis plusieurs mois, il est donc décédé sereinement, chez lui, auprès de ses proches. La presse Israélienne a largement médiatisé cette disparition  en mettant toujours en exergue les origines algériennes de ce rabbin qui a laissé un grand vide au sein de toute la communauté juive ».

Lounès B

Tamurt

2 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.