Destruction de la maison du Palestinien meurtrier d’une adolescente

2
246
Relatives check the damage to the family house of Palestinian assailant Mohammad Tarayra after it was partially blown up by Israeli troops in the West Bank village of Bani Naem, east of Hebron August 15, 2016. REUTERS/Mussa Qawasma

L’armée israélienne a détruit lundi près de Hébron en Judée-Samarie la maison d’un Palestinien qui avait tué à coups de couteau une adolescente israélo-américaine de 13 ans dans une implantation, a indiqué une porte-parole militaire.

L’auteur de l’attaque, dont la maison a été rasée, Mohammad Nasser Taraïra, 19 ans, originaire de Bani Naïm, avait été tué par des gardiens de Kyriat Arba le 30 juin. Il s’était infiltré dans cette implantation située près de Hébron, dans le sud du territoire libéré par Israël depuis 1967. Il a pénétré dans la maison de Hallel Yaffa Ariel qui y dormait et a poignardé cette adolescente qui avait la double nationalité israélienne et américaine une dizaine de fois dans son lit.

Israël détruit fréquemment les maisons d’auteurs palestiniens d’attaques. Le gouvernement israélien défend l’effet dissuasif de ces démolitions pour ceux qui seraient tentés de passer à l’acte.

Israël, les Territoires palestiniens et Jérusalem sont en proie depuis le 1er octobre 2015 à des violences qui ont coûté la vie à 219 Palestiniens, 34 Israéliens, deux Américains, un Érythréen et un Soudanais, selon un décompte de l’AFP. La plupart des Palestiniens tués sont des auteurs ou auteurs présumés d’attaques.

AFP

2 COMMENTS

  1. J’aimerai bien de temps en temps que le terme “occupé” disparaisse et qu’à sa place je puisse lire “libéré” ou “récupéré”…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.