L’ambassade de Grande-Bretagne en Israël a annoncé mercredi l’arrivée au mois de novembre d’une quinzaine de start-up israéliennes dans le domaine des infrastructures urbaines.

Ces sociétés seront mises en contact direct avec des compagnies anglaises ainsi que des organes gouvernementaux spécialisés dans ce domaine et qui sont à la recherche de solutions novatrices pour améliorer les services urbains. Le gouvernement britannique a entamé une politique volontariste en ce domaine.

Ayelet Mavor, directrice du Centre Israël – Grande-Bretagne de technologie souligne que c’est déjà la cinquième fois que la Grande-Bretagne relie ainsi des start-up israéliennes de premier plan avec des grandes compagnies britanniques qui comptent sur elles pour apporter l’innovation israélienne dans la gestion des futures « villes intelligentes ».

Depuis quelques années, une vingtaine de projets de coopération ont déjà été signés entre des start-up israéliennes et des compagnies britanniques et de nombreux autres sont en cours de négociations.

Ce ne sont pas moins de soixante-dix start-up israéliennes qui ont déjà intéressé des entreprises ou des organes publics britanniques.

Pour 2018, les start-up israéliennes invitées sont spécialisées dans des solutions concernant les transports publics, les bâtiments intelligents, les applications cybernétiques dans le domaine de l’énergie, télécommunications et transports, gestion des parcs automobiles, Internet dans les automobiles, entretien et réparations des réseaux urbains etc.

Photo Illustration

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.