Des mesures face à la dangerosité des entraînements commando

0
563

ENTRAÎNEMENT DANGEREUX DES FORCES SPÉCIALES, Des MESURES À PRENDRE – Tsahal

Un Comité créé à la suite d’un certain nombre d’incidents graves survenus dans la brigade de commandos au cours de l’année écoulée.

Exercice d'entraînement de la brigade Kfir de Tsahal

Exercice d’entraînement de la brigade Kfir de Tsahal. (crédit photo: UNITÉ DU PORTE-PAROL DES FID)

L’armée israélienne modifiera ses programmes de formation pour ses unités de commandos après qu’une enquête sur plusieurs accidents a révélé un certain nombre de défaillances importantes.

Les conclusions du Comité d’examen sur la conduite normative de Tsahal dans les unités spéciales et les unités d’élite ont été présidées par le major-général Itai Virov et ont été présentées au chef d’état-major de Tsahal, le lieutenant-général Aviv Kochavi.

Le sondage avait été commandité par le chef de Tsahal de l’époque, Gadi Eisenkot, en août dernier, à la suite de plusieurs incidents survenus au sein de la brigade de commandos de l’armée. Le comité a rencontré les anciens et actuels commandants des unités de commando, visité les unités et les ateliers avec ces unités auxquelles des soldats, des officiers et des commandants ont pris part et ont étudié la doctrine de diverses armées dans le monde ainsi que le matériel d’instruction de Tsahal.

«La commission [d’enquête] a découvert des lacunes dans les normes de ces unités, comme en témoignent certains de leurs exercices et leur entraînement, qui découlent de la manière dont les chefs d’équipe ont été formés dans ces unités», a déclaré l’armée israélienne dans un communiqué.

Après avoir examiné ces résultats, Kohavi a appelé à un certain nombre de changements dans la manière dont ces forces spéciales sont entraînées avec “une grande importance accordée à la sécurité”, a déclaré l’armée, ajoutant qu’il était “nécessaire de modifier le processus de formation spécialisée des chefs d’équipe, en ajoutant un cours de formation supplémentaire pour les officiers [de ces unités] ».

Les changements devraient entrer en vigueur cet été lorsque l’école de commando commencera à entraîner des forces spéciales.

Kohavi a également commandé une étude supplémentaire sur les questions de sécurité au sein de l’armée et “d’examiner les normes, les procédures de routine et la culture organisationnelle” dans toutes les unités de Tsahal.

Le comité a été mis en place à la suite de plusieurs incidents, dont un où le sergent d’état-major Shachar Strug de l’unité d’élite de Duvdevan a été tué en mars 2018 après le tir d’une balle par accident, déclenchée par un autre soldat qui jouait avec son arme à feu.

En août, un soldat de l’unité Maglan a été grièvement blessé après avoir reçu l’ordre de sauter d’un Hummer en mouvement pendant un exercice d’entraînement dans un buisson d’épines sans casque et où il est tombé sur un rocher. Il est maintenant paralysé à vie.

Selon un reportage paru à l’époque sur la chaîne de télévision Ynet, il est de tradition que l’unité de Maglan – chargée de mener des opérations loin derrière les lignes ennemies – demande aux nouvelles recrues de “faire face à leur peur” et de se camoufler longtemps en terrains rocheux, lors de missions spéciales pour mener des embuscades.

L’armée a déterminé que «l’action était inappropriée, non professionnelle, immorale, dangereuse et inutile» et le commandant de l’équipe du soldat blessé, le lieutenant Y., a été démis de ses fonctions.

Lors d’un autre incident, un autre soldat de Maglan a été légèrement blessé au cours d’un exercice de Krav Maga mené sans autorisation appropriée et sans équipement de protection. Le soldat a reçu un coup de poing dans l’estomac pendant l’exercice et, bien qu’il se soit plaint de douleurs après avoir été frappé, il n’a pas été immédiatement conduit à l’hôpital. Ce n’est qu’après s’être plaint de l’aggravation de la douleur que l’officier de l’unité a permis son évacuation vers l’hôpital.

Les conclusions de l’enquête ont abouti à la décision de renvoyer le commandant du soldat, le lieutenant G., «agissant par erreur pendant l’entraînement [de Krav Maga] et par négligence en ne renvoyant pas le soldat pour le mettre sous traitement» juste après sa blessure.

Eisenkot a réuni les quatre unités d’élite sous une même enseigne, lorsqu’il a formé la brigade Oz en décembre 2015 au sein de la 98e Division du Commandement central, en décembre 2015, dans le but d’être une force accessible, disponible, indépendante et intégrée, fonctionnant avec une coopération et une efficacité accrues.

L’unité Duvdevan (cerise) a été créée en 1986 et est réputée pour ses opérations de guerre en zone urbaine à haut risque, telles que les arrestations, les raids, les éliminations ciblées et les enlèvements du leaders ennemis. L’unité de reconnaissance d’élite de  Tsahal Maglan, établie dans les années 1980, est chargée de mener des opérations loin derrière les lignes ennemies. Fondée en 2010, Rimon est la plus jeune des quatre unités de commando d’élite et se spécialise dans les environnements désertiques.

PAR ANNA AHRONHEIM
 10 AVRIL 2019 09:31

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.