Des habitants d’implantations juives de Cisjordanie ont pressé le ministre de la Défense de restituer à sa famille le corps d’un adolescent palestinien tué par des soldats israéliens, une démarche exceptionnelle voire inédite.

Depuis octobre 2015 et le début d’une vague de violences entre Israéliens et Palestiniens, les forces israéliennes ont confisqué, souvent pendant des mois, les corps de Palestiniens auteurs de violences anti-israéliennes.

Cette confiscation est très mal vécue par les Palestiniens, soucieux d’inhumer leurs morts le plus vite possible.

Nombre des attaques ont visé des implantations civiles israéliennes en Cisjordanie.

Aucune initiative collective des habitants juifs plaidant pour la restitution des corps des Palestiniens abattus, comme celle dont a eu connaissance l’AFP jeudi, n’avait été rapportée à ce jour.

Une trentaine d’habitants du bloc d’implantations du Goush Etsion (sud de Jérusalem), parmi lesquels sept rabbins, ont écrit au ministre de la Défense Avigdor Lieberman, pour lui demander de restituer « immédiatement » à ses proches le corps de Khaled Bahar, un adolescent de 15 ans, afin qu’ils l’enterrent, selon une lettre consultée par l’AFP.

Khaled Bahar avait été abattu par des soldats israéliens qui avaient ouvert le feu sur des lanceurs de pierres dans le secteur de Beit Ummar en Cisjordanie.

Les signataires de la lettre envoyée au ministre disent que l’armée aurait ouvert une enquête et « qu’apparemment le jeune Khaled Bahar n’avait rien à voir avec les lanceurs de pierres ».

« Nous, habitants du Goush Etsion, en lien avec des habitants de Beit Ummar et des villages voisins, demandons que la famille puisse enterrer le jeune homme », disent-ils. Ils citent la Bible qui interdit de laisser un corps sans l’enterrer.

Parmi les signataires figurent le poète Eliaz Cohen et Michal Frouman, une jeune femme qui avait été poignardée par un Palestinien en janvier 2016 alors qu’elle était enceinte.

Il y a environ 400.000 Israéliens en Cisjordanie, qui, sous la protection des forces israéliennes, vivent une coexistence avec 2,6 millions de Palestiniens.

Sous l’ancien ministre de la Défense Moshe Yaalon, l’armée israélienne avait progressivement recommencé à restituer les dépouilles pour ne pas contribuer aux tensions.

Mais le nouveau ministre de la Défense, tout juste nommé, a rompu avec cette politique et ordonné le 9 juin 2016 la reprise de la confiscation des corps.

I24 News

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.