On entend souvent que l’Holocauste, les Juifs seraient allés à l’abattoir sans opposer de résistance. C’est dénuée de tout fondement, a déclaré Jonny Daniels, au Algemeiner jeudi, lors d’une une commémoration de l’Holocauste. Il en veut pour preuve un certain nombre de documents qui ont été récemment découverts par son organisation, qui révèlent de nouveaux témoignages de Juifs qui témoignent du contraire.

Jonny Daniels, fondateur et directeur exécutif de ‘Des Profondeurs’, qui travaille avec des survivants de l’Holocauste des communautés juives d’Europe de l’Est et avec le gouvernement polonais pour préserver la mémoire de l’Holocauste, a déclaré que l’un des nombreux projets pour lesquels il s’est engagé comprend notamment la traduction de récits de première main qui ont dormi pendant des années dans les archives gouvernementales de la Pologne.
 

Daniels affirme que son organisation a « découvert une documentation remarquablement riche qui relate des milliers de cas de« ripostes » provenant de témoins oculaires » qui ses ont déroulés pendant toute la duré de l’Holocauste. Il travaille actuellement à en faire l’inventaire, et à les faire traduire en plusieurs langues en vue de les publier. 

Il y a deux mois, Daniels et son équipe ont trouvé un vieux document datant de l’ère communiste écrit à la fin des années 1940. Le document s’est avéré être d’un témoin oculaire, un homme juif d’une vingtaine d’années au moment des faits, qui a livré un récit poignant des conditions de survie dans le ghetto de Varsovie »qui a eu lieu il y a près de 73 ans », a déclaré Daniels. 

Daniels a partagé l’histoire publiquement pour la première fois avec le Algemeiner: 

Un groupe de jeunes garçons juifs qui étaient bloqués dans un bâtiment à l’intérieur du ghetto et ont tiré sur des nazis qui passaient. L’un des moyens peu connus utilisé par les nazis pour pénétrer dans les bâtiments du ghetto était d’utiliser un bouclier humain Juif. L’un des survivants a dit du temps que alors qu’ils étaient enfermé dans la chambre, ils ont soudainement entendu frapper à la porte. Les garçons ont alors entendu la voix douce d’un vieil homme juif s’adressant à eux en yiddish poétique: «Mes enfants, le temps est venu. Je frappe à cette porte pour sécuriser le passage pour ceux qui me suivent. Hélas, derrière moi se trouve un groupe de Amalek. Tirez sur moi et puis tuez-les. Je préfère mourir sous le feu de héros juifs, que par les balles du mal. »Les jeunes hommes ont fait comme il le leur demandait. En donnant sa vie, le vieux Juif pieux a sauvé ces jeunes Juifs leur permettant de vivre un jour de plus. 

Selon Daniels, « cette histoire est peut-être la plus pénible que nous ayons découvert à ce jour. »

http://49yzp92imhtx8radn224z7y1.wpengine.netdna-cdn.com/wp-content/uploads/2016/05/jonny-daniels-2.jpg
Autre témoignage remarquable découvert par ‘From the Depths’ (des profondeurs), montre à quel point de nombreux Juifs ont agit de sorte que leurs derniers moments sur terre ne soient pas vains. Dans un cas, les témoignages évoquent des Juifs victime de malnutrition et opprimés arrivant par train au camp de concentration de Treblinka après qu’on leur ait fait croire que ce serait « un meilleur endroit » pour eux, raconte Daniels. « Or ils ont réalisé que ce serait la fin de leur voyage ici bas et ils se sont battus, dans un combat désespéré avant d’être assassinés. » Dans d’autres cas, « les femmes juives ont refusé d’être déshabillées et de défiler nues et de se faire violer par leurs bourreaux nazis. Au lieu de cela, elles se sont défendues, les ont attaquée et dans certains cas ont même réussi à les nazis avant d’être elles-mêmes assassinées. « 
 

« L’une des questions que j’ai toujours entendue et qui m’a été effectivement demandée dans une de mes premières interviews données en Pologne il y a deux ans c’est « Pourquoi les Juifs ne se sont pas battus ? Pourquoi sont-ils allés à la mort comme des moutons à l’abattoir? Après quelques années passées à étudier le sujet, en parlant avec des survivants, des sauveurs et des témoins, je peux affirmer sans l’ombre d’un doute, que les Juifs se sont défendus « , a déclaré Daniels. 

Avec la découverte de ces récits héroïques ‘Des profondeurs’ fait la lumière sur des évènements importants pour la sauvegarde de la mémoire de l’Holocauste affirme Daniels. « De la même façon, que nous perdons les derniers survivants de l’Holocauste,  disparaissent aussi les derniers témoins, et ce, de plus en plus rapidement vu leur âge avancé. Il nous reste une poignée d’années pour les interroger et recueillir leurs témoignages avant qu’il ne soit trop tard. »

Léa Speyer – Algemeiner

4 Commentaires

  1. La vraie et seule question qui conduit toutes mes réflexions ………. et déductions est pourquoi les juifs n’ont pas eu Israel -et d’autre pays- plus tôt !

    Cette question parait tellement incongrue aux juifs ce faisant elle ne fait que mettre à la lumière un très très grave problème interne plus grave encore que l’autodestruction actuelle de l’occident.

    La réponse est que les religieux juifs sont des criminels.
    Nous nous auto détruisons depuis 2000 ans !
    OUi 2000 ans de massacres car ce qui nous est arrivé est arrivé à tous les peuples sans terre dont on ne parle plus pour avoir déjà disparu.
    Il faut toujours se souvenir que 90% des religieux ont été comme les naturei karta jusqu’en 1967.

    La religion juive ne doit pas être réformée , les religieux juifs doivent l’être sinon ils finiront de détruire le peuple juif presque déjà irrémédiablement détruit par la shoah et qui n’a survécu non pas grâce aux religieux mais à la puissance du peuple juif.

  2. @ André,

    Bravo ! cher ami pour votre réplique, vous faites ma journée.

    J’ajoute que beaucoup de pays européens se sont mis à genoux devant les nazis, sans tirer un seul coup de feu, pourtant armés pour combattre. Nous ne les nommerons pas et ce n’est pas l’envie qui manque.

    Comment peut-on pour un seul instant se questionner sur un tel aspect de la Shoah ?

  3. « L’une des questions que j’ai toujours entendue et qui m’a été effectivement demandée dans une de mes premières interviews données en Pologne il y a deux ans c’est « Pourquoi les Juifs ne se sont pas battus ? Pourquoi sont-ils allés à la mort comme des moutons à l’abattoir? »
    ———————–

    Bande de crétins ! Et avec quoi les juifs, des civils sans armes, auraient pu se battre contre une armée sur-équipée qui a mis à genoux l’Europe entière et toutes ses armées ? Et pourtant certains, plus nombreux qu’on ne l’imagine, l’ont quand même fait. Les plus jeunes surtout, sans femmes ni enfants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.