Dans L’Obs, Israël comparé à un virus “ennemi de l’humanité”

INFO EQUITABLE le 28.032.020

La calomnie associant les Juifs à une maladie meurtrière a une longue histoire. Il est stupéfiant de la retrouver relayée en 2020 par un grand magazine français.

Dans le cadre de sa série « Une planète sous COVID », L’Obs donne la parole à des citoyens qui expliquent comment leurs pays traversent l’épidémie. La Cisjordanie a fait partie des destination visitées par ce tour du monde.

 

 

C’est à Rym Najjar, cadre au ministère de l’Economie palestinien, que L’Obs a décidé de confier la tâche de relater la manière dont ses concitoyens vivaient la crise sanitaire.

Or, loin de se cantonner à décrire le « quotidien de sa famille », comme l’annonce l’introduction de la série, la fonctionnaire instrumentalise immédiatement l’épidémie :

« Nous avons maintenant deux ennemis : l’occupation israélienne et le coronavirus. Les deux sont des ennemis de l’humanité. »

 

Le caractère profondément antisémite de cette assertion ne vous frappe pas ?

InfoEquitable vous propose quelques images que L’Obs n’oserait sans doute jamais publier et qui, pourtant, sont tout à fait similaires aux paroles ainsi citées dans ses colonnes.

Par exemple ce dessin de Carlos Latuff, un spécialiste des dessins de presse violemment anti-israéliens, véhicule exactement le même message :

 

 

Les Juifs assimilés à un virus mortel, un « fléau », cela n’a bien sûr rien de nouveau. Voyez cette affiche française diffusée durant la collaboration :

 

 

Cette vieille tradition remonte même au moins jusqu’au moyen-âge où l’on faisait porter le chapeau aux Juifs pour les épidémies de peste.

L’épidémie actuelle ne pouvait qu’être récupérée à son tour par les antisémites de tout poil.

Des plus décomplexés, qui visent directement les Juifs…

 

 

… aux plus « subtils », qui se présentent comme antisionistes-pas-antisémites en jouant sur le même registre.

 

« Le sionisme – le virus le plus meurtrier de la Terre ». Voir le site de l’ADL pour un florilège plus complet de dessins haineux surfant sur la crise du coronavirus.

 

La notable palestinienne interrogée par L’Obs, dont les propos contiennent nombre d’autres mensonges que nous ne prendrons pas la peine de relever tant l’accusation principale à elle seule nous fait tressaillir, conclut son plaidoyer en affirmant que, de même que « nous nous efforçons tous de sauver l’humanité de ce virus » (le coronavirus), « nous devons réfléchir à la façon de sauver l’humanité de ce monstre qu’est l’occupation israélienne ».

Que l’on ne s’y méprenne pas : ceux qui prétendraient que l’« occupation » désignerait uniquement une politique savent évidemment que les relations entre Israéliens et Palestiniens, aussi tendues soient-elles, ne menacent pas l’humanité.

C’est bien à un peuple que Rym Najjar s’en prend dans ce texte qui parle de « Palestine » et même d’un « Etat de Palestine » qui pourtant n’existe pas à ce jour, alors qu’Israël n’est jamais désigné par son seul nom. Des qualificatifs infamants lui sont systématiquement associés. Il est question une fois de la « tyrannie fasciste d’Israël » et le reste du temps de « l’occupation israélienne », expression utilisée pour désigner l’ensemble de l’Etat juif en lui déniant toute légitimité.

Alors, Israël, une menace pour toute l’humanité ? Lire la suite 

4 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.