Course russo-U.S aux positions militaires du N-E syrien

1
476

Une course entre les Etats-Unis et la Russie pour occuper des positions militaires dans le nord-est de la Syrie, notamment de nouvelles bases aériennes

Exclusif: un important afflux de troupes américaines entre dans le nord-est de la Syrie ce mois-ci pour contrer les nouveaux plans russes. Cette mesure fait suite à plusieurs sauts périlleux du président Donald Trump sur la Syrie depuis sa décision du 20 mars de retirer les troupes des États-Unis de ce pays.

On a entendu des milliers de mots de condamnation à la Maison Blanche le 13 octobre lorsque le secrétaire américain à la Défense, Mark Esper, a annoncé la décision de retirer les forces américaines du nord-est de la Syrie. L’administration a été accusée d’avoir déserté et abandonné les Kurdes alliés des États-Unis, le noyau des forces démocratiques syriennes qui ont vaincu l’Etat islamique et que Trump a ouvert la porte au passage de l’Iran à la frontière irako-syrienne.

Cependant, une enquête approfondie menée par les sources militaires et de renseignements de DEBKAfile a révélé une réalité totalement différente. Alors que d’importantes forces américaines ont été effectivement retirées de leurs bases syriennes vers l’Irak avec beaucoup d’équipements, des renforts de troupes américaines affluent et continuent d’arriver dans le nord-est de la Syrie. Non seulement les bases existantes n’ont pas été abandonnées, mais de nouvelles positions sont en cours d’établissement, notamment une ou plusieurs nouvelles bases aériennes américaines (Rmeilan, Qamishli…).

“Ils vont installer un poste militaire important à Qamishli“, a déclaré la source à l’AFP.

Les forces américaines s’emparent par ailleurs des gisements de pétrole et de gaz syriens après l’installation des FDS.

Les forces russes, dont les objectifs en Syrie étaient jusqu’alors limités à une base navale à Tartus et à une grande base aérienne à Khmeimim, près de Lattaquié, ont soudainement décidé d’établir des bases militaires dans le nord pour faire contrepoids aux centres militaires américains dans le Golfe et en Irak.

De prochains articles traiteront exclusivement et en détail de la transformation du nord et de l’est de la Syrie en une arène centrale permettant aux États-Unis et à la Russie de rivaliser en vue d’établir leur domination militaire.

 

US races Russia for military positions in NE Syria, including new air bases

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.