Coalition: rapprochement des positions entre Binyamin Netanyahou et Naftali Benett

Le Premier ministre Binyamin Netanyahou et le président de Yamina se sont une nouvelle fois lundi entretenus durant près de deux heures à la résidence de la rue Balfour. A l’issue de cette rencontre, les deux hommes ont convenu d’une première rencontre entre les équipes de négociateurs des deux partis.

Mais surtout, Naftali Benett a « lâché » une déclaration de poids devant les caméras : « Lors de notre entretien, j’ai dit à Binyamin Netanyahou et je le redis ici : le Likoud peut compter sur les mains de Yamina pour former un gouvernement de droite. Nous allons œuvrer de toutes nos forces pour éviter des cinquièmes élections et nous avons beaucoup d’idées créatives pour cela. Je pourrais siéger sur le fauteuil de Premier ministre si je le voulais, mais mon but est d’éviter de nouvelles élections ».

Naftali Benett a aussi insisté pour que le Likoud persuade Betzalel Smotritch à entrer dans une coalition avec Binyamin Netanyahou, condition sine qua non pour la formation d’un gouvernement de droite.

Benett a révélé qu’il y avait un parti qui avait déjà loué les services de conseillers et de stratèges pour des cinquièmes élections et a appelé.

Lors de cet entretien, le Premier ministre aurait demandé à Naftali Benett de montrer de manière claire qu’il n’ira qu’avec la droite, ce qui faciliterait les négociations avec d’autres partis ou personnalités pour la formation d’une coalition de droite.

Vidéo : 

La condition de Benett pour aller avec Binyamin Netanyahou

Selon la chaîne Hadashot 12, lors de la rencontre entre Binyamin Netanyahou et Naftali Benett, ce dernier a dit au Premier ministre qu’il avait une préférence pour un gouvernement de droite mais qu’en cas d’échec, il tenterait de former une coalition alternative afin d’éviter à tout prix de nouvelles élections. Le président de Yamina a émis une condition : que le Likoud réussisse à convaincre Betzalel Smotritch d’accepter de faire partie d’une coalition soutenue par le parti islamique Ra’am, ce que refuse catégoriquement Smotritch pour l’instant. Dans les prochains jours, le Likoud va exercer de lourdes pressions sur Betzalel Smotritch, y compris par l’entremise de rabbins sionistes-religieux, afin qu’il change d’avis sur la question du parti Ra’am.

De l’autre côté de la barrière, Avigdor Lieberman a déclaré estimé que Naftali Benett ne doit pas laisser passer l’occasion de devenir Premier ministre d’une « gouvernement de changement ». Le président d’Israël Beitenou s’est dit d’accord avec éventualité et a estimé que Naftali Benett s’est vu proposer une offre généreuse avec la priorité dans une rotation et un gouvernement paritaire.

Photo Yonatan Sindel / Flash 90

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.