Cagnotte de 114.000 € pour le boxeur anti-flics

24
1101

Cette France rance qui ne se reconnaît que dans la force et la violence…

«Gilets jaunes»: Une cagnotte en soutien à l’ex-boxeur qui a frappé un gendarme dépasse les 114.000 euros

MOBILISATION Christophe Dettinger, soupçonné d’avoir frappé plusieurs gendarmes ce week-end, s’est présenté de lui-même aux autorités, lundi, avant d’être mis en garde à vue…

 

 — 

E
Le boxeur, aux prises avec des CRS
Le boxeur, aux prises avec des CRS — Twitter (UEFA)

Plus de 114.000 euros. C’est la somme déjà récoltée par une cagnotte Leetchi, lancée ce lundi par la belle-sœur de Christophe Dettinger, le boxeur accusé d’avoir frappé un gendarme lors de « l’acte 8 » de la mobilisation des « gilets jaunes », ce week-end.

« Soutien à Christophe D notre boxeur national », peut-on lire sur la légende de la cagnotte, à laquelle plus de 6.600 personnes ont déjà contribué, ce mardi matin. Dans une vidéo relayée en premier lieu par l’agence de presse Line Press, on aperçoit l’homme de 37 ans, originaire de région parisienne et surnommé « le gitan de Massy » boxer un gendarme et lui porter des coups au visage.

« Il a assumé ses actes mais risque de servir d’exemple »

« Tous les week-ends, cet homme a défendu pacifiquement ses idées, celles des Gilets Jaunes. Concerné par l’avenir de son pays, il fait partie de cette France des oubliés qui ne cherche qu’à se faire entendre. Aujourd’hui, il a assumé ses actes mais risque de servir d’exemple », écrit la belle-sœur de celui que l’ancien boxeur.

« Par cette cagnotte, nous souhaitons soutenir sa famille et lui montrer la solidarité du peuple des Gilets Jaunes, du vrai peuple français. Cette cagnotte officielle est la seule et unique validée par sa famille », poursuit la description de la cagnotte.

« Apparemment, ça rapporte de frapper un policier »

Dans une vidéo, tournée par un membre de sa famille et postée sur Facebook lundi, avant de se présenter de lui-même aux autorités et d’être mis en garde à vue, Christophe Dettinger s’est expliqué sur son geste : « J’ai fait toutes les manifestations du samedi sur Paris. J’ai vu la répression qu’il y a eu, j’ai vu la police nous gazer, j’ai vu la police faire mal à des gens », a-t-il précisé, ajoutant que sa colère était montée et qu’il avait « mal réagi ».

Surnommé le « gitan de Massy », l’homme a été champion de France des poids lourds-légers en 2007 et 2008. Si les commentaires de soutien et les messages de « respect » au « héros de la nation » se multiplient sous la cagnotte, Mounir Mahjoudi, le secrétaire d’État au numérique, lui, s’est indigné de la somme récoltée : « Apparemment, ça rapporte de frapper un policier ».

24 COMMENTS

  1. En réalité je suis totalement indifférent à ce qui se passe en France…puisque je n’y vis plus ! Mais ceci tend a démontrer à la France, si prompte a critiquer et toiser Israël à Gaza ou ailleurs , que face a des individus motivés elle aussi ne tend pas la joue…..et agit durement !

    Conclusion la France devrait arrêter ses critiques systématiques envers Israël…et regarder ce qui se passe chez elle…! un peu de modestie ne lui ferait pas de mal , d’ailleurs vous remarquerez que depuis les gilets jaunes….il n’y a plus aucune info sur Israël sur les médias français….!

  2. Sur place, Libération a constaté que le cortège principal a bien respecté l’itinéraire jusqu’au niveau du Musée d’Orsay. C’est là que certains manifestants se sont dispersés, notamment en raison de jets de lacrymogènes. Le photographe Denis Allard qui était présent pour Libération explique que certains membres du cortège de tête, voyant qu’un cordon de CRS était positionné à la fin du quai Anatole France près de l’Assemblée Nationale ont décidé de monter sur la passerelle :

    «Au bout du quai, il y avait les CRS qui bloquaient l’accès à l’Assemblée nationale (où la manif était censée se terminer, ndlr). Quand ils ont vu ça, ils avaient deux solutions : soit passer à gauche rue de Solférino soit d’aller sur la passerelle, où des gendarmes étaient postés au milieu. Certains ont choisi d’aller à gauche, d’autres d’aller sur la passerelle. Les gendarmes se sont avancés pour bloquer l’accès. Tout à coup des gilets jaunes sont descendus sur les quais pour accéder à la passerelle [par une rampe bloquée par seulement quatre agents, ndlr]», explique-t-il.

    Le photographe a tourné une vidéo de ce moment, diffusée ensuite sur le site de Libération. On voit le groupe tenter d’accéder à la passerelle depuis la rive gauche et Christophe Dettinger asséner des coups à un agent.

  3. Dans cette affaire il y a d’abord une information qui n’est pas donné par les autorités , c’est que le trajet d’origine des manifestants a été coupé….et que les sorties se sont faites de plus en plus rares …une des possibilités était la passerelle , seulement elle était étroite et donnait sur la seine, aussi les CRS en avaient bloqué l’accès !

    Le problème c’est que si les premiers manifestants ont vite compris qu’ils n’y avaient pas d’issue , il n’en était pas de même pour ceux qui étaient derrières…et qui eux ont fait pression sur les premiers…devant l’effet de foules les CRS ont jetés des grenades à gaz…ce qui a déclenché l’émeute… je n’excuse pas du tout ce boxeur… je rappel simplement des faits….après chacun peut comprendre que la charge des CRS, après gazage devenait évidente ,après, avoir voulu faire une tentative pour sortir de cette impasse en obligeant les CRS à reculer était une erreur….mais ceux qui étaient en première ligne subissaient les coups et le gaz…..que ce boxeur est alors réagi…comme il l’a fait est “inexcusable”….sauf que personne n’a à cette heure expliquée ce qui justifiait ce changement de parcours….?

    Je n’ai pas d’explication , seulement je pense qu’entre un benalla qui utilise sans autorisation un badge de police pour frapper un p’tit vieux sans défense….et qui lui ne subit aucune enquête , ni peine de prison et un boxeur qui tente de défendre ses proches…vouloir a tout prix au nom de l’ordre mettre 5 ans de prison a ce boxeur….et 20 000 € d’amendes , ce sont les peines encourues, ne vont surement pas détendre l’atmosphère au contraire…si on voulait déclencher un acte 9 encore plus violent…il faut continuer dans cette voie…et de toute façon…cela n’atténuera en rien le sentiment actuel que quelque chose ne va plus entre le peuple et “ses dirigeants”….et rien ne dit que demain la police ou les CRS continuent de protéger ces politiques….donc à suivre….

    • Vous expliquez par Libération que seulement 4 gardes mobiles (gendarmerie) et non CRS, défendaient l’accès à l’Assemblée Nationale par cette passerelle, qu’on sait que les Gilets Jaunes veulent dissoudre pour instaurer le RIC. Ces Gilets Jaunes ont donc cherché à violer cet accès et les trop peu de Gardes Mobiles pour défendre l’Institution ont dû reculer : il n’y a eu aucune charge (par 4 types contre une foule émeutière, êtes-vous fou?) contrairement à ce ue vous prétendez, complice a posteriori. De plus, on voit clairement sur les vidéos, Dettinger passer de façon acrobatique par-dessus la rambarde et se dresser face aux Gendarmes en signe de défi évident, alors qu’il n’a jamais été menacé et commencer à cogner sur un des 2 restants à droite de l’écran. Son action est donc complètement délibérée et provocatrice : c’est un casseur, voire tueur de flics (si la possibilité lui en est donnée). Si, en France, on arrêtait de justifier l’injustifiable et de dire que les délinquants et les terroristes ont plus de circonstances atténuantes que leurs victimes, peut-être que la voyoucratie cesserait de régner et que les braves gens auraient une vague chance de passer une retraite plus paisible et vivraient un peu mieux!

  4. Même les gendarmes et la police qui ont un devoir de reserve en ont assez de ces Gouvernement qui trahissent le pays.
    Ecoutez un peu les syndicats de la police.

    • Ici l’article prouve que la cagnotte vise à encourager les tentatives de lynchages, voire d’assassinats de policiers, arrêtez la démagogie. Les lois mêmes de redistribution de ce “butin” de lynchage empêcheront que l’argent serve à ce que souhaitent ceux qui paient leur tribut à leur mercenaire. Et qu’il soit aussi sévèrement jugé qu’il le mérite.

      • Ce n’ Est question de demagogie, c’est une question de discernement.
        Pour le reste qu’il soit juger de la même manière que Benalla ou que d’autres….

  5. Ce serait vraiment pas mal du tout d’oublier le mot “racaille” dans vos commentaires sur les “gilets jaunes”, et réfléchir un peu à la cause réelle de l’existence de ces manifestations et pourquoi elles tournent obligatoirement aux affrontements et finissent en casses.

    • Je pense que vous n’avez pas bien saisi le sens de mon commentaire.
      Non les gilets jaunes ne sont pas de la racaille comme celles que Macron aime côtoyer comme a St Martin.
      Par contre Macron veut faire passer les gilets jaunes pour de la racaille et c’est affligeant de voire la diffence de traitement qu’il y a entre les gilets jaunes et la racaille de banlieue.
      Cordialement
      Richard Malka.

    • “obligatoirement”? : alors selon vous on est obligé de casser du flic à chaque fois qu’on descend dans la rue? La violence est la seule voie vers la “révolution nationale”?
      N’est-ce pas plutôt une dictature dite “populaire” avec quelques grands leaders démago qui vous promettent le paradis fiscal qu’on vise? Le comportement de cette racaille est quand même évident et il n’a aucune excuse : Il a sauté par-dessus la barrière alors qu’il n’était pas dans le tableau, et face à des policiers en recul tactique, pas des policiers qui chargeaient : de par les règles de la légitime défense ce fumier est l’agresseur et personne d’autre. Aucune circonstance atténuante, il est venu chercher et foutre la m.

      • Marc,
        Est ce que dans mes commentaires j’approuve le boxeur?
        Non
        Ce que je critique est le 2 poids 2 mesures qui ne peut qu’aggraver les choses.
        On est bien placer pour connaître la chanson.

  6. Ce qu’il y a de troublant avec ce mouvement des gilets jaunes, c’est qu’il est difficile de ne pas partager les arguments des deux camps. Tout est vrai, tout est faux.
    Il est l’expression d’une société qui ne sait plus où elle va. Un barbu qui dit qu’il n’est pas un homme – Deux femmes biologiques pour un même enfant – Un violeur relaxé car “il n’avait pas les codes” – Le soutien direct ou indirect à des terroristes (vous n’aurez pas ma haine) – des parents d’assassin, eux-mêmes radicalisés, qui passent aux JT – etc…

    • C’est aussi gros qu’un nez de clown au milieu de la figure.
      Cela fait longtemps, bien 10 ans que sur Jforum on ne cesse de prévenir du réveil difficile à venir.
      Et quoique l’on pense de tel ou tel gilet jaune, les gouvernements ont pris les français pour bien plus cons qu’ils ne peuvent l’être. Le Danger avec Macron est qu’il n’a pas compris cela, et tente encore la division entre les français, et détourne ou censure les problèmes de fond. Les gilets jaunes ne tombent pas dans le panneau au grand désarroi de Caligula minus.

  7. On devrait poursuivre les contributeurs pour complicité de coups et blessures sur personne dépositaire de l’ordre public dans quel état se trouve la France ?le chaos la chienlit…

  8. Au moins dans le cas présent, mes impôts ne servent pas à payer des
    Terroristes.
    Pour le reste, a-t-on droit à autant de réaction denos politiques quand de la racaille brûle des voitures de polices, agressent pompiers medecin etc….
    Ah oui, j’oubliais, il y a un état de non droit pour certain et un état de droit pour des citoyens qui manifestent.
    C’Est un peu logique quand on voit notre président posé accrocher aux seins de 2 racailles dernièrement a st Martin…..

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.