L’idée d’un « Schengen de la sécurité pour répondre au terrorisme » est une idée défendue par Renzi

Un mois après le vote des Britanniques en faveur d’une sortie de l’Union européenne, l’Italie, l’Allemagne et la France cherchent à redorer le blason de l’Union, en pleine crise d’identité.

Matteo Renzi, Angela Merkel et François Hollande se rencontreront lundi après-midi en Méditerranée, au large de l’Italie.

Le président du Conseil italien doit accueillir vers 16H00 (14H00 GMT) à Naples (sud) la chancelière allemande et le président français avant de les accompagner à Ventotene, petite île de la mer Thyrénéenne, entre Rome et Naples.

Ils seront ensuite transportés sur le porte-aéronefs Garibaldi, navire amiral de la marine militaire italienne, pour un dîner de travail tôt dans la soirée.

La décision britannique de quitter l’Union européenne (UE), le « Brexit », et ses conséquences sur l’avenir de l’UE ont très vite rassemblé les dirigeants français, italien et allemand. Lors d’un précédent mini-sommet à Berlin le 27 juin, ils avaient ainsi appelé à une « nouvelle impulsion » pour l’Europe.

Chris J Ratcliffe (AFP/File)

Chris J Ratcliffe (AFP/File)
« The fund matching commitment is intended to address uncertainty over the impact of the June 23 vote for Brexit »

Leurs retrouvailles lundi en Méditerranée intervient trois semaines avant un sommet européen extraordinaire prévu le 16 septembre à Bratislava et convoqué après le coup du tonnerre du Brexit.

La décision britannique de quitter l’UE « est une défaite politique » pour l’Europe et doit représenter « une gigantesque sonnerie de réveil » pour l’UE qui doit se réformer rapidement, avait affirmé fin juillet M. Renzi.

Pour répondre à ce défi, la France et l’Italie préconisent une plus forte intégration européenne en matière notamment de sécurité et de défense. « Ce sera une des leçons que nous aurons à tirer du Brexit, de l’impulsion que nous aurons à donner » à la construction européenne, avait ainsi déclaré le président français en juillet à Lisbonne, première étape d’une mini-tournée européenne « post-Brexit » du chef de l’Etat français.

AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.