Photo Miriam Alster & Flash 90

Le Premier ministre s’en est pris à Benny Gantz après que celui-ci ait prononcé un discours ferme vis-à-vis de l’Iran en marge de la Conférence internationale de Munich sur la Sécurité.

Pour l’ancien chef d’Etat-major c’était la première intervention dans un cadre international depuis qu’il est entré en politique.

Répondant au ministre iranien des Affaires étrangères Muhamad Zarif qui avait notamment déclaré qu’une guerre entre l’Iran et Israël était hautement probable en raison de la politique du gouvernement israélien, Benny Gantz a appelé les pays présents à “ne pas écouter les mensonges iraniens” et a indiqué “être sur la même longueur d’ondes que Binyamin Netanyahou sur la question iranienne malgré leurs divergences sur de nombreux autres sujets”.

“Durant mon mandat, l’Iran ne se dotera pas de l’arme atomique” a également prévenu Benny Gantz.

Devant des journalistes, juste avant le conseil des ministres, Binyamin Netanyahou a attaqué sur cette question Benny Gantz qui est devenu son principal adversaire dans cette campagne électorale, sans toutefois le nommer: “Durant des années, j’ai mené avec fermeté mon opposition à cet accord dangereux sur le nucléaire, et j’ai dû me dresser, seul, contre le monde entier mais aussi contre certains hauts responsables de Tsahal et de la sécurité (ndlr: dont Benny Gantz) qui me disaient qu’il fallait voir le verre à moitié plein. Mais je me suis obstiné et mon obstination a payé et a entraîné un tournant historique pour l’Etat d’Israël. Il y a toute une série d’individus qui prennent aujourd’hui le train en marche et veulent surfer sur la vague, mais la population est capable de faire la différence entre un réel leadership et les imitations d’amateurs. »

Vidéo:

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.