Le gouvernement dit « du changement » porte bien son nom. Ce gouvernement veut déjudaïser Israël par diverses lois anti-religieuses, et pour cela il s’appuiera sur les 10 députés arabes, puisque cette fois il est clair que dans leur ensemble ils viendront à la rescousse de Bennett et Lapide, dans leur œuvre de destruction. Les trois : Saar, Liberman et Bennett à la prochaine élection, qui ne tardera pas, risquent de disparaitre de la Knesset.

Le parti Israël Beiteinou vient de perdre un de ses membres, le parti de Bennett explosera lui aussi parce que les défections sont actées sauf pour le vote d’aujourd’hui. Quant au parti RAAM, il aura du mal à conserver ses membres tant ils sont obligés à faire le grand écart. Israël n’a pas 62 postes de ministres à offrir, et combien même, les électeurs n’ont jamais donner leurs mandats aux trois dirigeants en question pour trahir à ce point leurs engagements. D’où les peurs de dernières minutes.

Eli Avidar : Ne promet pas de voter aux côtés d’Israël Beiteinou dans les votes du gouvernement.

Après avoir été déçu du poste qui lui est assigné, ou plutôt qui ne lui est pas destiné, le président du parti Avigdor Lieberman perd un membre de son parti à la Knesset qui casse les accords. Israël Beiteinou n’a plus que 6 sièges.

Drame dans le parti Israël Beiteinou : le député Eli Avidar a refusé l’offre du président Avigdor Lieberman de devenir adjoint au ministre des Finances et a décidé de se séparer de son parti et n’est plus obligé de se joindre à ses votes. Avidar, qui est considéré une force montante dans le partit est l’un des leaders de l’opinion publique dans la manifestation Balfour – devait soutenir la formation du gouvernement.

A la place d’Avidar, Hemed Amar exercera les fonctions de ministre des Finances au nom du parti. Oded Forer sera ministre de l’Agriculture, de la Périphérie et du Développement du Néguev et de la Galilée, Yulia Malinowski sera présidente du Comité des réformes et Yevgeny Soba sera président du parti et vice-président de la Knesset. La combinaison de ces deux rôles donnera un pouvoir très important au parti dans la répartition des budgets et des fonds.

 

Avidar a refusé l’offre d’Avigdor Lieberman de devenir un adjoint au ministère des Finances, un poste que le député Hemed Amar accepterait finalement, exigeant un portefeuille plus substantiel et plus complet. Avidar a décidé qu’il soutiendrait le changement de gouvernement lors de sa prestation de serment, mais qu’il agirait en toute indépendance au sein de la Knesset conformément règlement pour tout futur vote, parfois contrairement à la position du président, Avigdor Lieberman, du parti et de l’unité de la coalition avant même son premier jour, faisant ainsi d’Israël Beiteinu, un parti pour lequel il faut croiser les doigts à chaque vote.

Dans le même temps il y a une stupeur dans le « bloc du changement » : le député Al-Kharomi pourrait ne pas soutenir le gouvernement

Des sources provenant de la nouvelle coalition affirment que le Likoud « exerce des pressions sur Saïd al-Kharoumi afin de ne pas soutenir le changement de gouvernement ». À la lumière de cela, ses dirigeants s’entretiennent avec Abbas.

Empêchera-t-il la formation d’un gouvernement ?

Membre de la Knesset Saïd Alhromi, a déclaré ce matin (dimanche) qu’il ne soutiendra pas le gouvernement du « changement » sous la direction de Naftali Bennett et Yair Lapid. A cette heure, les nouveaux dirigeants de la coalition tiennent des pourparlers avec le Président Mansour Abbas, de peur le député Al-Kharomi ne soutienne pas le nouveau  gouvernement.

Le député Al-Kharomi demande l’abrogation d’une clause de l’accord de coalition relative aux constructions illégales dans le Néguev concernant « l’application favorable de la série », liée aux constructions illégales dans les communautés bédouines du Néguev.

Cependant, les responsables de la coalition affirment que même s’il s’abstient ou vote contre, le nouveau gouvernement aura la majorité. Il est à noter qu’au cas où le député Al-Kharomi voterait contre le gouvernement, Hadash et Ta’al pourraient décider de s’abstenir au lieu de voter contre, permettant ainsi sa mise en place. Des sources de la coalition affirment que le Likoud « reconnaît le député Al-Kharomi comme le maillon faible du Premier ministre et utilise une cocotte-minute sur lui pour ne pas soutenir le gouvernement de changement aujourd’hui ».

Le député de la Liste arabe unie n’est pas la première cause d’inquiétude au sein de la « Coalition pour le changement » avant le vote de ce soir. Plus tôt, il a été annoncé qu’Eli Avidar Israël Beiteinou envisageait de démissionner de la faction Israël Beitenu et de devenir indépendant. Pendant ce temps, la députée Emily Moatty a annoncé l’administration du Parti travailliste qu’elle votera à la Knesset aujourd’hui, même si elle a été hospitalisée en raison d’un effet secondaire d’une intervention médicale qu’elle a subie la semaine dernière.

Le parti Likoud a déclaré : « Pour la première fois dans l’histoire du pays, on peut être Premier ministre avec six sièges. Bennett forme son gouvernement frauduleux avec le concours de la liste commune (arabe), qui soutient les terroristes et s’oppose à ce qu’Israël soit un État juif et démocratique. Il n’y a pas de limite dans la trahison. »

Le président du parti Likoud, le député Miki Zohar : « Quand j’ai dit que ce gouvernement serait basé sur Ayman Odeh, Ahmad Tibi, Balad et Ofer Kasif, beaucoup ont refusé de le croire. Eh bien, la preuve est venue aujourd’hui lorsque cet étrange gouvernement a été formé avec le concours de la liste commune. « Les partis dits de droites de Bennett et Saar devraient avoir honte. »

JForum – Maariv et N12

1 COMMENTAIRE

  1. ce gouvernement de bric et de broc ne tiendra pas, personne n’en doute. Des gens bien plus à droite que l’assoifé de pouvoir en place, associés à des gens d’extrême gauche et des partis arabes… Que Nétanyahu parte enfin et que la droite se réunifie ! quant à la déjudaisation , c’est de la manipulation car ce que veulent certains partis , c’est la fin des avantages indus aux religieux qui crachent sur Tsahal et épargnent leurs enfants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.