Des sources policières françaises enquêtent sur la possibilité qu’un second attentat ait été prévu le 15 août 2016 à Nice sur la promenade des Anglais, un mois après le drame survenu dans la même ville au même endroit le 14 juillet 2016 et ayant fait 86 morts, a révélé vendredi le site BFMTV.

D’après le site, la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) et la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ), seraient en train d’explorer la piste d’un second attentat après avoir pris connaissance d’un échange de SMS une semaine avant l’attentat par deux complices de Mohamed Lahouaiej Bouhlel, auteur de l’attentat.

Le beau-frère de Bouhlel, Hamdi Zagar, actuellement mis en examen, a envoyé le 6 juillet 2016 deux SMS destinés à Mohamed Oualid dit « Walid » Ghraieb, lui aussi mis en examen dans le cadre de l’affaire.
Sur le premier message, il est simplement inscrit « 14/7/16 », date à laquelle l’attentat a été commis.

Dans l’autre message envoyé quelques minutes plus tard, il y est écrit « 15/8/16 », qui pourrait être synonyme de 15 août 2016. C’est cet élément qui a renforcé les doutes des policiers sur une possible deuxième attaque en préparation.

Par ailleurs, des éléments retrouvés dans le téléphone portable du terroriste retrouvé dans le camion ayant été utilisé pour commettre l’attentat du 14 juillet, indiquent que le terroriste avait prémédité son attaque.

Le 14 juillet 2015, Bouhlel s’était rendu sur la promenade des Anglais et avait pris des photos de la foule. Un mois plus tard, il avait également mené un repérage lors des feux d’artifice du 15 août.

Enfin, le dernier élément qui pousse les enquêteurs à croire en un second attentat planifié selon BFMTV, est un message de Bouhlel envoyé à l’un de ses deux complices soupçonnés de lui avoir fourni des armes, Ramzi Arefa. L’autre suspect étant Chokri Chafroud.

Le 14 juillet 2016 à 22h27, quelques minutes seulement avant de lancer son camion sur la foule Bouhlel a envoyé à Arefa : « Chokri et ses amis sont prêts pour le mois prochain ».

Pour l’instant, aucun témoin n’a livré d’explication.

I24 – BFMTV

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.