Antisémitisme : si nous arrêtions de nous regarder le nombril ?

18
1367

Antisémitisme : si nous arrêtions de nous regarder le nombril ? Des envieux en manque de fraternité.

L’individualisme transforme notre société qui flatte les ego pour mieux faire passer la pilule de la déconstruction dont il est partie prenante.

Les uns ferment les yeux sur certains tabassages policiers zélés aux ordres d’un individu aux paroles creuses et gonflé de condescendance, qui n’a jamais été préparé à essuyer un refus. Outre les partisans de la majorité, une partie des opposants ne se reconnait pas dans les rendez-vous du samedi. Puisque je ne soutiens pas les Gilets Jaunes dans la forme, malgré un total mépris pour le pouvoir en place, on ne doit m’associer en aucune manière à la protestation populaire, la solidarité s’arrête là où commencent mes intérêts.

Les autres, oublieux qu’ils participent à une manifestation violente dans ses marges incontrôlées, et qu’ils savent déjà tant de fois réprimée, justifient l’injustifiable. On était menacés et acculés par les forces de l’ordre, il fallait bien que l’on se réfugie quelque part.

Mais un hôpital, ce n’est pas « quelque part », et son service de réanimation ne tolère aucune intrusion ou tentative d’intrusion. Sans réfléchir pourtant, je mets en danger immédiat la vie précaire d’autrui pour m’éviter des coups qui peuvent être rudes et dangereux. Les rassemblements de GJ semblent de surcroît obéir, entre autres, à une nécessité de protéger le faible des assommoirs fiscaux, de la pauvreté, de l’exclusion. Oublier au passage de protéger le faible, ne signifie plus que protéger ses intérêts propres.  – Car sinon, qui le fera ? Objectera -t-on, non sans raison. « Après moi, le déluge », peuvent revendiquer les dignes descendants de Noah. Au passage aussi, on ferme les yeux sur les drapeaux « palestiniens », assimilations nazies éhontées, slogans complotistes antisémites et autres quenelles.

https://www.facebook.com/watch/?v=806811089719168

Notre Dame de Paris, qui a résisté à 8 siècles de conflits, d’intempéries, de malveillances ou autres possibles négligences, brûle grièvement au soir du 15 avril. Et chacun de nous reçoit cet événement comme un coup personnel. Davantage qu’en réaction aux attentats sanglants, aux assassinats barbares. Et souvent sans même avoir retenu que d’autres monuments religieux ont brûlé ou subi des malveillances ces derniers temps, des centaines d’autres vandalisées en une année en France (sources : dreuz.info, christianophobie.fr). Pour Notre Dame, c’est la surenchère de dons ou de promesses de dons, à tout le moins. Et nul ne s’en plaindra pour qui aime la France.

Tous unis pour sauvegarder le patrimoine, vraiment ? En réalité, une masse d’individus exaltés ne forme pas un peuple uni. Sous le vernis du rapprochement passager, nul n’est prêt à mourir pour son voisin, à peu d’exceptions près. Chacun a en tête son expérience et se laisse envahir par l’émotion selon sa propre culture historique, littéraire ou cinématographique liée à Notre Dame. Mais le lien entre les émotions des uns et des autres est ténu. Chacun son propre chagrin. Au passage aussi, on oublie les statues rabaissant le judaïsme en façade de Notre Dame, pour peu que l’on aie jamais identifié cette malveillance bimillénaire gravée dans la pierre.

Israël, 05 mai, une semaine après Pessah, à la veille de l’Eurovision, et surtout, à la veille de Yom Haatsmaout. Durant 2 jours incluant shabbat, 700 roquettes tirées depuis des zones civiles de Gaza ont ciblé exclusivement des zones civiles israéliennes, faisant 4 morts, plus de 130 blessés, une population épuisée et des enfants terrorisés par la course permanente aux abris.

Hamas et Jihad islamique revendiquent leur objectif supérieur de détruire Israël. En face, le Sionisme en œuvre, Israël de retour sur sa terre, s’il n’est pas attaqué, ne détruit, par son existence et dans son essence, que les illusions de ses voisins.

Israël attaqué se défend à sa manière, empreinte de cette bienveillance rivée au cœur de ses soldats et chefs militaires, comme dans nul autre pays. Rechignant à attaquer les zones civiles de provenance des tirs ennemis, prévenant par des tracts avant une attaque pour épargner les vies civiles.

Et pourtant, invariablement, tandis que le terrorisme islamique fait rage sur toute la planète, Israël est pointé du doigt dès la moindre riposte contre ces jihadistes-là. Non que l’opinion internationale ait à cœur de soutenir ces derniers, l’empathie a ses limites. Mais le ressentiment viscéral envers les Juifs, qui n’a jamais cessé depuis la Shoah comme au cours des siècles, cette rancœur judéophobe vieille de 2000 ans incite à se ranger du côté des ennemis d’Israël, quand bien même ces ennemis seraient tout autant nos ennemis.

Désinformation pro-djihad des principaux médias français : l’enfant et sa mère sont réellement victimes de l’explosion prématurée d’une roquette palestinienne

Il ne faudrait pas que les prophéties s’accomplissent, cela mettrait aussi à mal le christianisme et sa zone de confort. Le petit confort individualiste de chacun, ne cherche pas d’information déstabilisante, qui pourrait remettre en cause ses idées préconçues et autres certitudes, voire ses croyances, pour bancales qu’elles soient parfois ressenties, dans le secret intime de ses doutes.

En dehors de toute considération revancharde où tous les coups bas sont permis, ce qui agace c’est cette énigmatique cohésion des Juifs du monde entier, décuplée en Israël. Forcément, ça cache quelque chose, ils ne sont pas soudés, ils complotent. Si on leur prête volontiers de détenir les média, la réalité est que les média ne cessent de les désigner coupables, par un vocabulaire convenu, une présentation inversée des événements, et un empressement enfiévré à se tenir au plus près des zones de maigres représailles israéliennes. Au risque, et c’est le cas comme nous le savons, de déclencher des foudres assassines sur notre sol, barbaries dites isolées ciblant des Juifs vulnérables. Ce que l’on nomme sans réflexion « exportation du conflit », au lieu d’invoquer l’islam politique conquérant antisémite et antichrétien.

Une sombre jalousie inavouée, tapie dans l’inconscient collectif, naît du constat qu’Israël renaît des cendres de la Shoah et des pogroms antérieurs récurrents. Ce ne sont pas seulement ses prouesses technologiques, sa réussite économique, sa jeunesse éclatante de vie, son amour de la terre aride qui fait pousser l’impossible. Dans le Sionisme qui imprègne quasiment toute la population Juive à quelques très rares exceptions près, ce qui dérange, c’est la fraternité. Elle atteint des niveaux qu’aucun autre peuple ne peut atteindre, un amour profond pour l’autre, même celui avec qui on s’écharpe verbalement pour une place de stationnement ou une opinion politique opposée. Face à l’adversité, en réponse à une demande de solidarité, face à un événement festif national, en toute occasion, le peuple Juif s’unit de manière très forte. Cela offusque le nombril français, cela l’accable et le renvoie à son vide existentiel, à peine égayé par quelques faux-semblants de communions nationales d’un jour.

Et si nous prenions modèle, en un contre-pied positif ? Pour cela, il faut s’ouvrir à la vraie altérité, si opposée à nos enseignements occidentaux, s’ouvrir à une bienveillance inconditionnelle. La lumière ne se donne pas, elle se cherche par un travail de fond pour lequel il faut lâcher son nombril tout en acquérant une vraie estime de soi et de l’autre. Pour qui veut se donner la peine de trouver du sens, de dépasser l’ego.

Par Marie Autesserre

18 COMMENTS

  1. FOUTONS LE CAMP d’ici!
    Pour ma part c’est quasiment “cliniquement presque fait (79 ans très malade!) mais pour tous les autres aux peaux de saucisson devant les yeux comme leurs arrières /grands parents/ parents des années 30….Il serait temps de prendre conscience du réel. Jabotinski n’a pas réussi à éveiller les juifs habitudinaires couards et bêtes, c’estaujourd’hui exactement la même chose….pas de pire aveugles que ceux qui ne veulent pas voir.
    Tant pis pour vous!

  2. A propos d Hitler qui n a pas reçu son HLM. Vos citoyens arabo musulmans logent majoritairement dans les HLM généreusement alloués .Quel est le résultat ?
    Je pense qu en bon francouillons ,vous n avez rien compris !

  3. L’exemple du plus illustre : comment est il devenu antisémite ?

    Il suffit de peu de choses .

    Hitler a été au contact de l’antisémitisme qui existait à Vienne quand il était jeune : Hitler, sans métier, sans logement, clochardisé, devra quelques temps loger dans un asile pour SDF. C’est à cette époque qu’il sera au contact de journaux racistes contre les Juifs. Toute sa haine s’exprimera à partir de là contre les Juifs.

    Un SDF qui nous a couté cher .

    Il aurait fait une demande à l’office des HLM , nous serions 6 millions de plus….. sans compter naturellement toutes les autres victimes .

  4. Encore heureux que certains, ou plutôt un certain, n’ait pas parlé de «riposte disproportionnée» !

    • Merci à vous! Espérant que ce genre de texte puisse aussi faire s’interroger des indifférents. D. vous benisse vous et votre famille

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.