Dans la nuit du 29 Juillet 2014, trois manifestants « Palestiniens » ont jeté plusieurs cocktails Molotov dans l’entrée de la synagogue de Wuppertal (Rhénanie-Westphalie). Devant le tribunal, les trois malfaiteurs présentèrent leur méfait comme une action légitime pour rendre attentif au conflit qui se déroulait dans la bande de Gaza. Le tribunal reconnut cette argumentation et ne leur infligea que des peines avec sursis. Le procureur de l’Etat se porta en révision et demanda des peines de prison ferme au tribunal provincial de Düsseldorf, qui vient de les refuser.

Par cette décision, la justice allemande ne se met pas seulement au service de la terreur contre Israël, mais reconnaît aussi que mettre le feu à un lieu de prière juif ne constitue pas un acte dangereux, mais seulement une violente manifestation de critique. On ne peut pas s’imaginer comment cette même justice aurait réagi si un « Nazi allemand » avait commis le même geste incendiaire contre une mosquée, d’autant plus qu’elle réagit déjà lorsqu’un passant perd un morceau de lard en passant devant un tel lieu de culte.

Traduction (Claude Haenggli) pi-news

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.