Al-Saedi, chef des UMP à Karbala abattu par des inconnus

2
735

Un commandant de milice pro-iranien de haut niveau est assassiné en Irak par des inconnus

  • Le chef de la PMF, Taleb Abbas Ali al-Saedi, a été abattu samedi soir à Karbala
  • Les tireurs n’ont pas été identifiés et l’armée américaine n’a pas commenté
  • Al-Saedi était un commandant éminent des milices chiites pro-irakiennes d’Irak 

Un commandant de milice pro- iranien a été tué par des hommes armés non identifiés en Irak .

Le leader de haut niveau des Forces de mobilisation populaire, Taleb Abbas Ali al-Saedi, a été abattu samedi soir à Karbala, une ville située à environ 100 km au sud-ouest de Bagdad.

Les médias locaux ont rapporté qu’Al-Saedi a été «assassiné» par des inconnus, mais aucun autre détail sur les tireurs n’a été immédiatement disponible.

Al-Saedi était le commandant des Brigades de Karbala, une unité du groupe de coordination chiite PMF soutenu par l’Iran.

L'identité du gouvernement du commandant des Brigades de Karbala, Taleb Abbas Ali al-Saedi, est visible. Il a été abattu samedi à Karbala

L’identité au sein du gouvernement du commandant des Brigades de Karbala, Taleb Abbas Ali al-Saedi, est visible. Il a été abattu samedi à Karbala

 

Le Commandement central américain, qui supervise l’activité militaire américaine au Moyen-Orient, n’a pas immédiatement répondu à une demande de DailyMail.com sur la fusillade.

Elle fait suite à la frappe du drone américain du 3 janvier qui a tué un autre chef du PMF, Abu Mahdi al-Muhandis, aux côtés du général iranien Qassem Soleimani.

Le cortège funèbre de Soleimani a traversé la semaine dernière Karbala, une ville sainte chiite où les personnes en deuil ont levé les drapeaux rouges de l’appel à la vengeance pour faire payer sa mort.

Les suites de la mort de Soleimani ont pris une tournure samedi, lorsque l’Iran a admis qu’il avait accidentellement abattu un avion de passagers civil plein de ses propres citoyens, en plein milieu d’une frappe de “ vengeance ” sur les forces américaines, qui n’a fait aucune victime.

Les Iraniens se sont rassemblés dans les rues de Téhéran pour exiger la démission de l’ayatollah Seyed Ali Khamenei après que le régime a reconnu avoir abattu l’avion par erreur .

Karbala est un foyer chiite. La semaine dernière, le cortège funèbre (ci-dessus) pour Qassem Soleimani a traversé la ville, et des drapeaux rouges de vengeance ont été levés en colère à sa mort

 

Karbala est un foyer chiite. La semaine dernière, le cortège funèbre (ci-dessus) pour Qassem Soleimani a traversé la ville, et des drapeaux rouges de vengeance ont été levés en colère à l’annonce de sa mort

Des personnes en deuil escortent les cercueils du grand général iranien Qassem Soleimani et d'Abou Mahdi al-Muhandis lors de leurs funérailles à Karbala, en Irak, samedi dernier

Des personnes en deuil escortent les cercueils du grand général iranien Qassem Soleimani et d’Abou Mahdi al-Muhandis lors de leurs funérailles à Karbala, en Irak, samedi dernier

Le président Trump s’exprime après la frappe d’un missile iranien

Des foules en colère se sont rassemblées samedi soir dans au moins quatre endroits à Téhéran, scandant “ mort aux menteurs ” et appelant le chef suprême du pays à se retirer de la “bavure” militaire tragique, selon une vidéo de la scène.

Ce qui a commencé comme des veilles endeuillées, en l’honneur des vies iraniennes perdues lors de l’abattage du vol, s’est rapidement transformé en scandale et en protestation contre le régime, et la police anti-émeute a rapidement réprimé, tirant des gaz lacrymogènes sur la foule.

Les manifestants ont déclaré “Mort à la République islamique”, alors que les forces de sécurité du régime auraient utilisé des ambulances pour introduire la police paramilitaire lourdement armée au milieu de la foule et disperser la manifestation.

Le vol 752 d’Ukrainian Airlines transportait 176 personnes, dont au moins 130 binationaux iraniens, lorsqu’il a été abattu par les malheureuses forces de défense aérienne des Gardiens de la révolution iranienne peu après son décollage de Téhéran le 8 janvier.

dailymail.co.uk

Adaptation : Marc Brzustowski

2 COMMENTS

    • Kerbala
      Ville en Irak
      Kerbala qui étymologiquement signifie « Terre de la souffrance et du croisement des sabres », est une ville d’Irak, située à 100 km au sud-ouest de Bagdad. Sa population en 2003 était de 572 300 habitants. C’est la capitale de la province de Karbala.

      Kerbala est donc la ville chef-lieu de la province de Karbala

      Wikipédia

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.