Trois hommes de Brooklyn inculpés pour avoir agressé des Juifs, les obligeant à dire «Palestine libre».

Trois hommes de Brooklyn inculpés pour avoir agressé des Juifs, les obligeant à dire «Palestine libre».

Trois hommes de Brooklyn, New York, ont été inculpés pour deux incidents de crimes haineux ciblant des Juifs religieux.

Le procureur de district de Kings Country, Eric Gonzalez, a identifié les accusés comme étant Daniel Shaukat, 20 ans, de Bensonhurst; Haider Anjam, 21 ans, de Midwood; et Ashan Azad 19 ans, également de Midwood.

Selon le Brooklyn Daily Eagle, les hommes ont fait l’objet d’un acte d’accusation de 68 chefs d’accusation qui incluait une agression au troisième degré en tant que crime haineux; la menace au deuxième degré en tant que crime haineux; agression au troisième degré; méfait criminel; et l’obstruction criminelle et les accusations connexes.

Selon une enquête policière, les accusés ont arrêté leur Toyota Camry bleue devant une synagogue à Borough Park le 22 mai et ont crié «Palestine libre, tuez tous les Juifs! Shaukat et Anjam auraient ensuite quitté la voiture et se seraient approchés de deux hommes juifs vêtus de vêtements religieux. Ils ont répété les mêmes déclarations antisémites avant de frapper à la porte de la synagogue, alors que des enfants et des adultes se cachaient à l’intérieur. Anjam aurait également donné un coup de pied dans le rétroviseur d’une voiture garée à proximité.

Plus tard dans la journée, le trio a arrêté deux autres hommes juifs qui rentraient chez eux d’une synagogue dans le quartier de Kensington à Brooklyn. Anjam et Shaukat sont de nouveau sortis de la Toyota, se sont approchés des deux victimes et ont exigé à plusieurs reprises qu’ils disent «Palestine libre». Ils auraient frappé l’une des victimes à plusieurs reprises et l’auraient étranglé, et Azad aurait frappé l’une des victimes à la tête.

Anjam a également poursuivi les victimes avec une batte de cricket en bois alors qu’elles s’enfuyaient. Un chauffeur de Lyft qui a vu l’incident se dérouler a offert son aide aux victimes et les a conduites en lieu sûr, selon l’enquête.

Anjam a été interpellé la semaine dernière, Shaukat a été interpelé lundi et Azad sera interpelé à une date ultérieure, a rapporté le Brooklyn Daily Eagle. Ils ont été libérés sous caution de 4.000 $ à 5.000 $ et doivent revenir devant le tribunal le 9 septembre. S’ils sont reconnus coupables, ils encourent une peine maximale de un à quatre ans de prison.

JForum ‒ Infos Israel-news ‒ Divers

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.