A. Finkielkraut : l’antisionisme, un antisémitisme en sursis?

5
340

commentaire JForum : on est forcément déçu par le verdict en verre à moitié vide, où le sursis a déjà cessé de jouer son rôle dissuasif et où on pressent déjà la récidive arriver à grands pas et s’agréger à tous les autres appels au meurtre, hurlés avec les loups Frères Musulmans, comme l’horrible haineux Benjamin Weller, de “La France est à Nous” (à l’Islamofascisme antisémite : “vous les Juifs, Républicains ou non : dégagez!!!”). Ces propos, au-delà de leur caractère inqualifiable, sont bel et bien, ceux qui débouchent sur le meurtre et la non-assistance de la police (et de la Justice, actuellement) à la victime, Sarah Lucie Halimi-Attal z’l, Mireille Knoll… 

Finkielkraut en soi, évidemment n’est pas cette victime-là, ou la seule victime de ces propos de haine, il n’est que le rôle, la fonction de Juif trop républicain, comme hier Alfred Dreyfus, de l’assimilation jusqu’au bout des ongles, au nom du vouloir intégratif de ses parents et arrières-grands parents. Et c’est lui, ou tous les comme lui, qu’il faudrait, selon Weller et ses comparses, sortir de l’Académie, de la Fonction publique, des métiers “d’élite”, avocats,; médecins, professeurs : Benjamin Weller par sa volonté de voir “mourir” si ce n’est pas ouvertement exprimé comme désir de “tuer” (un Juif, pardon, un “Sioniste”) reprend fantasmatiquement tout le vocabulaire à sa portée du Nazislamisme, mais sans le courage de l’assumer : ne serait-ce qu’à cause de cette lâcheté fondamentale qui le caractérise, là où on attendrait une condamnation univoque et sans fausse “compassion”, se retourne comme un gant en sursis.

(le pôvre, il est devenu “chômeur”, mais quand on extrémise la vie sociale à ce point, à quoi s’attendre, sinon à s’en faire “dégager” comme il le souhaite aux autres? Si c’est à ce point, lui ou “nous”, alors autant que ce soit : lui! -crève!)

Le lâche peut bénéficier de clémence, pour ne pas parler de complaisance.

Comment se satisfaire de cette “curiosité” d’un mouvement présenté comme “social”, qui accepte docilement de laisser gangrener par ce type de haine qu’on appelle antisémite? Elle est aussi proprement une haine sociale et politique, indistinctement d’une inférence sur une groupe ethnique, national( Sioniste) et/ou racial :

la France, comme d’habitude, attend les prochains “morts pour de vrai”, avant de condamner les “mots qui tuent”. 

Injures contre Finkielkraut : « On ne se demande pas si ça vaut le coup »

Un Gilet jaune comparaissait ce mercredi devant le tribunal pour avoir insulté Alain Finkielkraut lors d’une manifestation en février dernier.

Le philosophe au tribunal le 22 mai.
Le philosophe au tribunal le 22 mai. © PHILIPPE LOPEZ / AFP

5 COMMENTS

  1. J’adhere à cent pour cent au premier commentaire, celui d’Aline 1, et je l’en félicite. En effet, la vidéo de la scène était, est, tellement parlante que le jugement aurait pu avoir lieu même en l’absence du prévenu.

  2. Ce lâche de Benjamin Weller se trouve des justifications.

    Alors qu’il n’y aurait même pas besoin des mots insultants, pour que l’agression soit vue comme étant flagrante.

    Il a balancé ses insultes avec un tel visage haineux, qu’il semblait habité par le démon.
    Quel visage, la haine devrait-elle afficher – quand elle est exprimée de visu, agressivement, odieusement, arbitrairement, à quelqu’un qui passe – Pour que celle-ci soit reconnue comme ignoble et illicite, par le protagoniste lui-même, et bien entendu, pour la Justice ?

    Il s’est vu ? Il a vu la bestialité qui animait sa tronche ?

    Quel citoyen lambda pourrait admettre une telle attaque sauvage et animale. Celle d’un prédateur… Aucune circonstance atténuante !
    Ou alors il faut comprendre que nous serions maintenant dans la pire des jungles. Sans vouloir offenser les animaux.

  3. Six mois ferme oui ! Cela aurait montré que la justice sait être juste pour stopper ce flot de haine qui circule un peu partout dans notre Pays. Et le gouvernement Français ose dire à tout instant : “sans les Juifs la France ne serait pas la France ” double langage donc, comme au temps de …….mais je me répète beaucoup ……de Pétain ! Pour ma part, je ne souhaite qu’une chose : aller en Eretz pour vivre en toute liberté ma “foi Juive” et aussi parce que je commence à avoir honte de cette France là pour laquelle pourtant mon Père s’est sacrifié…. Il a été maquisard, a donné sa vie pour sauver toute sa section, pour que la France reste libre, et voir cela aujourd’hui, alors oui, c’est vraiment à vomir ! Les gouvernants successifs ont vraiment tout fait pour dégrader, salir, corrompre notre beau Pays. Cette situation serait-elle irréversible ? J’en doutais jusqu’à présent encore pleine d’espoir, mais notre Pays semble être entre les mains des nazislamistes (comme on les appellent) et leurs comparses qui semblent être partout, dans toutes les hautes fonctions administratives, judiciaires etc… et qui sont en train de tout verrouiller histoire après histoire ! Cela fait peur tout de même !

  4. La France de demain est arrrivee , somme nullissime d annees de lachete , de venalité et de betise crasse , dommage c etait un beau pays

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.