Moshé KATSAV : la honte d’Israël !

0
212

Les médias israéliens applaudissaient en général vendredi au verdict de l’ex-président Moshé Katzav reconnu coupable de viols, considérant qu’il témoignait de l’indépendance de la justice qui n’a pas hésité à s’en prendre à un homme symbolisant l’Etat.
“La honte”, titre le quotidien à grand tirage Yediot Aharonot, sous une photo de Moshé Katzav, le visage crispé, entendant les juges prononcer un verdict qui devrait lui valoir plusieurs années de prison ferme.

“Comment se fait-il qu’un délinquant sexuel compulsif, qui a sévi durant de longues années, harcelant des femmes qui étaient sous son autorité, ait pu accéder aux plus hautes fonctions de l’Etat?”, s’interroge le journal. Le quotidien se félicite néanmoins d’un “verdict historique qui montre que nul n’est au dessus de la loi”.

Pour le quotidien Haaretz, l’affaire Katzav montre à la fois le “pire et le meilleur” visage d’Israël. Le pire, car un “président violeur symbolise la bassesse dans laquelle est tombée la direction de l’Etat”. Le meilleur, car “Katzav n’est pas le seul chef d’Etat à avoir perpétré des actes odieux envers des femmes, mais Israël est le seul pays à prendre de telles sanctions”, selon le journal.

“Justice a été rendue”, écrit le quotidien populaire Maariv, qui relève que le verdict donne raison aux plaignantes et constitue “une réparation historique” pour toutes les victimes d’agressions sexuelles qui n’ont pas osé porter plainte.

Néanmoins certaines voix dissonantes se sont fait entendre, estimant que l’affaire était jugée d’avance, en reprenant les arguments de Moshé Katzav qui s’est dit victime d’un “lynchage” public. L’ex-chef de l’Etat, 65 ans, a été reconnu coupable par les trois juges du tribunal de district de Tel-Aviv de deux viols sur une de ses subordonnées à l’époque où il était ministre du Tourisme dans les années 1990. Il a en outre été reconnu coupable d’entrave à la justice et de deux actes indécents, dont un avec usage de la force, et de harcèlement sexuel contre trois de ses employées au ministère du Tourisme puis à la présidence après son élection en 2000.

M. Katzav dont les avocats ont annoncé qu’ils feraient appel, est passible de plusieurs années de prison ferme, la peine devant être prononcée en janvier.

L’ex-président n’a désormais plus le droit de quitter Israël et a été contraint de remettre son passeport aux autorités. C’est la première fois dans l’histoire d’Israël qu’un président ou ex-président est reconnu coupable de crime par la justice.

===================

TEL AVIV (AP) — L’ancien président israélien Moshe Katsav a été reconnu coupable de viols jeudi par un tribunal de Tel Aviv, une condamnation sans précédent. La peine sera prononcée ultérieurement, à une date non fixée pour le moment.

Président de 2000 à 2007 après avoir été ministre dans plusieurs gouvernements du Likoud (droite), Moshe Katsav, 65 ans, nie les faits qui lui sont reprochés.

Il a été déclaré coupable du viol d’une de ses collaboratrices à deux reprises en 1998 alors qu’il était ministre du Tourisme, ainsi que d’agressions sexuelles et harcèlement sur deux autres femmes qui ont travaillé à ses côtés après son accession à la présidence en 2000. Il encourt de quatre à seize ans d’emprisonnement.

Moshe Katsav a démissionné en juin 2007 de ses fonctions de président, deux semaines avant la fin de son mandat de sept ans. Le Prix Nobel de la paix Shimon Pérès lui a succédé à ce poste essentiellement honorifique en Israël, où l’affaire a eu un vif retentissement.

M. Katsav, qui clame son innocence et se dit victime d’un complot politique, avait souhaité aller devant la justice pour laver son honneur et être blanchi. En 2008, il avait donc renoncé à un accord conclu avec l’accusation, qui lui aurait permis d’éviter une peine de prison ferme en plaidant coupable.

Moshe Katsav n’a fait aucun commentaire à sa sortie du tribunal. “Nous continuerons à marcher la tête haute, et tout le pays, avec l’aide de Dieu, saura que mon père, le huitième président de l’Etat d’Israël, est innocent”, a déclaré son fils Boaz.

Avigdor Feldman, un des avocats de l’ancien président, espère que son client, qui n’a pas encore pris sa décision, fera appel. “Je ne sais pas s’il sera assez fort, combien de temps il peut continuer cette saga” entamée en 2006, a ajouté Me Feldman.

Moshe Katsav a la possibilité de faire appel, mais des juristes, interrogés, jugent improbable que la Cour Suprême israélienne revienne sur le jugement. Une grâce présidentielle semble également hypothétique étant donné la gravité des infractions en cause.

“La cour a envoyé deux messages clairs et nets: chacun est égal” devant la loi “et chaque femme a droit de disposer librement de son corps”, a de son côté commenté dans un communiqué le Premier ministre Benyamin Nétanyahou. AP

=====================

Par Constance Jamet – Figaro

Moshé Katzav, 65 ans, qui a quitté le pouvoir en 2007, a été reconnu coupable jeudi de deux viols sur une de ses employées, à l’époque où il était ministre du Tourisme dans les années 1990. Il risque jusqu’à seize ans de prison.

«Votre version des faits est un tissu de mensonges», a dénoncé le juge. Un tribunal de Tel Aviv a reconnu coupable jeudi l’ex-chef d’Etat israélien Moshé Katzav de deux viols, sur une de ses employées, A., à l’époque où il était ministre du Tourisme dans les années 1990. L’ancien président israélien de 65 ans, qui a démissionné en 2007, a également été reconnu coupable d’obstruction à la justice, d’agression sexuelle sur H. et d’harcèlement sur L., deux femmes travaillant à la présidence. Cette figure du Likoud a seulement été blanchie de l’accusation de harcèlement sur un témoin. Sa peine sera annoncée en janvier. Il risque jusqu’à 16 ans de prison. A l’énoncé du verdict, Moshé Katzav a blêmi, lançant «non, non !» tandis que ses fils se sont écriés «ce n’est pas vrai !».

L’audience de jeudi intervient douze ans après les faits dénoncés par A. et conclut quatre ans d’instruction. C’est Moshé Katsav lui-même qui a fait éclater le scandale. Durant l’été 2006, il se plaint auprès du procureur général d’être la cible d’une tentative de chantage d’ A., une de ses anciennes secrétaires qui l’accuse faussement, selon lui, de l’avoir violée dans son bureau de Tel-Aviv puis dans un hôtel de Jérusalem. La police ouvre une enquête. Mais il s’avère très vite que le président a en fait tenté d’intimider cette jeune femme pour la faire taire. La secrétaire porte plainte. Deux autres jeunes femmes accusent alors à leur tour Moshé Katzav, d’agressions et de harcèlements sexuels répétés sous forme de remarques douteuses, d’étreintes et de baisers forcés. Le président proclame son innocence et affirme qu’il est la cible d’un «d’une chasse à l’homme», orchestrée par le conseiller juridique du gouvernement d’alors, Menahem Mazouz, la police, les hommes politiques et la presse. Mais les révélations se multiplient, le contraignant à la démission.

Moshé Katzav a refusé de plaider coupable

Le président du tribunal, le juge George Kara, a en partie attribué la sévérité du jugement à la stratégie de Moshé Katsav. Dans un premier temps, le procureur général, qui doutait des témoignages des plaignantes, avait trouvé avec les avocats du politicien un arrangement en vertu duquel l’ex-président ne serait pas poursuivi pour viol, mais plaiderait coupable pour les délits moins graves. Cet accord, qui se serait sûrement terminé par du sursis, avait déclenché la colère des organisations féminines. Mais Moshé Katzav s’était ensuite persuadé de pouvoir prouver son innocence et avait refusé de plaider coupable pour quelque délit que ce soit.

«Avec le temps, de nouveaux éléments sont venus étayer les accusations de A. . Même si celles-ci ont été exprimées tardivement, cela ne prouve pas qu’elles ont été fabriquées.», a pointé George Kara. De nombreux témoins ont confirmé les allégations de A. , comme celles de L., une volontaire du service national âgée de 18 ans au moment des faits. Les juges ont affirmé que Katsav ne disposait d’aucun alibi ou proches suggérant une liaison romantique avec A. «Quand celle-ci a refusé de répondre à ses avances, l’accusé a commencé à se venger. Son refus a été prouvé. Elle s’est débattue sur le sol, et l’accusé a eu recours à la force ainsi qu’à la violence» a révélé le juge. L’ancien chef de l’Etat aurait même fait pression sur les trois femmes pour qu’elles lui écrivent des lettres d’amour afin de faire croire que les attouchements étaient consensuels.

Nétanyahou : «Un triste jour pour Israël»

Moshé Katzav peut faire appel devant la Cour suprême, mais ses chances de succès sont nulles, selon les experts. Il n’a désormais plus le droit de quitter Israël et a été contraint de remettre son passeport aux autorités. «Je salue les plaignantes. Ce n’est pas un jour heureux pour notre nation mais aujourd’hui nous montre la force de la démocratie israélienne. Même les présidents peuvent être amenés devant la justice quand cela est nécessaire», a commenté un des procureurs de l’affaire.

«C’est un jour triste pour l’Etat d’Israël et ses citoyens, mais le tribunal a adressé aujourd’hui un message très clair sur l’égalité de tous devant la loi», lui a fait écho le premier ministre Benjamin Nétanyahou. En revanche, un des fils de Ktsav a estimé que «le jugement ne faisait pas honneur à l’éthique» du pays. «Les juges dans ce dossier n’ont écouté que leurs sentiments, la nation doit savoir que son huitième président est innocent», a-t-il déclaré.

1 COMMENT

  1. Un dernier C/C / :

    “Mardi 25 avril 2006 2 25 /04 /2006 21:27
    Tel-Aviv ouvrira bientôt son centre gay et lesbien
    PhotoTel Aviv aura bientôt son premier centre pour gays et lesbiennes, annonce Y Net, le site du quotidien d’informations israélien Yedioth Ahronoth. La municipalité vient effet d’accepter, après un an de négociations, le projet proposé par Itai Pinkas, un membre du conseil municipal qui, depuis son élection, lutte avec ferveur pour les droits des homos de la ville côtière.

    «C’est un jour important pour la ville et la communauté, a expliqué l’élu après la décision de la municipalité. En construisant ce centre, Tel Aviv rejoint un club honorable de villes en avance comme New York, Los Angeles et Paris. Je remercie le maire (Ron Huldai), qui a été un partenaire entier dans l’initiative et qui a compris les besoins de la communauté. C’est vraiment un événement historique et important dans la vie de la communauté».

    Quatre millions de shekels (environ 729 000 euros) ont été alloués à la rénovation du bâtiment qui hébergera le futur établissement. Chaque année, un budget de 300 000 shekels (environ 54 700 euros) sera débloqué pour son fonctionnement, le même montant que pour les autres centres municipaux. La municipalité de Tel Aviv, qui semblait indifférente aux revendications des homos, se veut maintenant active alors que des responsables touristiques s’emploient à faire de la «Colline du printemps» une «ville rose».

    Eli Ziv, directeur général de l’Association des hôtels d’Israël, a contacté des opérateurs de voyages européens qui ciblent la clientèle homo pour organiser des voyages à Tel Aviv. Ce responsable travaillerait également à ce que la prochaine Marche mondiale des fiertés, qui doit se tenir à Jérusalem en août 2006, soit «délocalisée» à Tel Aviv.”

    Voilà où nous en étions ,il y a quatre ans déjà: entre le fait divers mais isolé , individuel de Moshé Katsav qui retrousse les jupes d’une femme qui , peut être l’a aguiché

    Et la politique d’ensemble de certains milieux d’affaires touristiques , de mèche avec une partie de la municipalité porno de Tel Aviv , affiliée , bien sûr, à la gauche

    Subversive

    Y a pas photo ,aucune comparaison n’est de mise

    Laissez cet ex- président en paix ,honte à ceux qui l’accablant ,hurlent avec les loups

    Leur place est à Gaza ,dans les écoles pour y apporter leur parole profondément anti conformiste et anarchisante

    Oui , chenapans , coquins , Nietzche à Gaza , pas en Israel , nous ,descendants du majestueux monothéisme
    juif , nous l’avons dépassé depuis des millénaires

  2. Voici un texte extrait du site dont j’ai donné le lien

    “Mardi 25 avril 2006 2 25 /04 /2006 23:41
    La Gay Pride jusqu’à Tel-Aviv

    Près de 30 000 homosexuels, lesbiennes, transsexuels mais également de nombreux hétérosexuels ont défilé vendredi après-midi à Tel Aviv à l’occasion de la Gay Pride, décrit le quotidien le plus vendu en Israël. Juchés sur des camions multicolores, parés des drapeaux arc-en-ciel (symbole du mouvement homosexuel), plusieurs DJ donnaient le rythme au public qui dansait dans les rues. Parmi les badauds, on pouvait apercevoir pêle-mêle des représentants du mouvement juif libéral, des drag queens, des lesbiennes à bicyclette dites les ” dikes on bikes ” ou des homosexuels en roller blades. D’autres ont décidé de défiler à dos d’âne, coiffés de longues plumes colorées et brandissant des panneaux tels ” le messie est là et il est déjà dépassé “. Les militants du comité de la lutte contre le sida, quant à eux, étaient vêtus de noir pour protester contre le manque de budget, pourtant promis par le ministère de la Santé. Mais c’est la délégation homosexuelle palestinienne qui a sans doute volé la vedette. D’autres représentants de la communauté homosexuelle, originaires de pays arabes voisins, dont quatre Jordaniens selon le quotidien Yediot Aharonot, défilaient loin des caméras par crainte pour leur sécurité.

    Toujours selon Yediot, l’un d’entre eux, d’origine libanaise, aurait profité de l’occasion pour rencontrer plusieurs députés ainsi que le maire de Tel Aviv, qui lui ont réservé un accueil chaleureux. Le défilé s’est ensuite rendu au parc Hayarkon pour clore l’après-midi par un happening musical. À cette occasion, Shulamit Aloni, députée du parti anticlérical Maretz, connue pour son engagement en faveur des droits de l’homme, s’est vu remettre le titre de ” mère ” de la communauté “

  3. Le dénommé Ezrahi ose écrire

    “bravo elisabeth

    pour votre courage

    pour votre reponse a ces refoules permanents aux noms de jean ; alain ; charles et leurs amis
    ………..
    la honte de parler de nos femmes juives de la sorte ”

    Quel pître, ce monsieur Ezrahi car quel courage a cette Elisabeth à donner ses opinions quelles qu’elles soient ?

    Et puis qui a parlé des femmes juives en général ?

    Quel est ce procédé qui consiste à prêter à quelqu’un avec qui on n’est pas d’accord des propos qu’il n’a pas dits ? Où qui a parlé des femmes juives en général , les a dénigrées ?

    Ezrahi , vous êtes un manipulateur, un menteur donc vos propos sont disqualifiés .

    Ce qui est certain , c’est qu’il y a en Israel désormais un pôle anti religieux, anti Likoud ,rassemblant les anciens de la gauche devenus , malgré ou à cause de l’effondrement de l’U.R.S.S. des staliniens et des nouveaux laïcards ,des nouveaux “branchés ” partisans de la Gay Pride à Jérusalem et des mariages entre homos

    Ces gens veulent larguer les valeurs fondatrices du sionisme pour entrer totalement dans la modernité néo païenne et sautent sur toute occasion d’affaiblir le camp national ;dans leur lutte ininterrompue, acharnée ,ils ont trouvé l’aubaine Katsav qu’ils exploitent comme des prédateurs, sans morale quelconque ,ces nietzchéeiens de deuxième choix

    Une autre fois , ce sera un assassin palo dont on défendra “les droits ”

    Tout est bon pour ces subversifs finalement de saper le rayonnement d’Israel et par là apporter leur concours au combat de l’ennemi

    Ne vous étonnez pas d’être vômis par l’ensemble des Juifs y compris les Israéliens

  4. Monsieur Ezrahi,
    Je suis desolé ,a partir du moment ou une femme suit son “violeur ” dans un hotel…..quelle conclusion en tirez vous ??????
    Je vous precise que l’histoire est un eternel recommencement et la justice est bien differente selon les cas:
    -David hamelkh apres avoir envoyé a une mort certaine ,Urie le mari de dame Betsabée en a profité pour l’engrosser.
    -Son fils Sclomo,le “pieux” a qui nous devons la construction de notre premier Temple dedié a l’Eternel,possedait 700 epouses,volontaires ou pas et 300 concubines et curieusement des temples AVODA ZARAH sur les sept collines de Yerouclayim afin de les satisfaire!!!
    L’eminent Katzav serait il plus coupable que ses deux là ?
    De quelle justice parlons nous ?
    Nos femmes juives ne sont pas plus differentes,des autres tres cher ami ,preuves en est il : etalées dans nos merdias israeliens
    LA HONTE!
    alain levy marseille

  5. bravo elisabeth

    pour votre courage

    pour votre reponse a ces refoules permanents aux noms de jean ; alain; charles et leurs amis

    qui persistent a se cloitrer derriere la haine aux autres et derriere la fidelite aux refoulements de juifs honteux …

    la honte de refouler la realite

    la honte de parler de nos femmes juives de la sorte

    pourquoi sont -ils contraints de chercher des raisons politiques , sociales , ect…

    pour prendre la defense d’un malfaiteur

    c’est toute l’education juive qui a ete roule dans les egouts ..le judaisme , le peuple juive , la femme juive

    ont tous ete violes par Katsav et ceux qui se sont tu et bien sur ses electeurs …

  6. Elisabeth Barkany,

    Vous ne réagissez pas comme un( e ) juive ,ayant de la fraternité ou de la compréhension pour un(e) de nos frères ou soeurs qui a peut être fauté _ ce n’est pas de l’échelle d’un crime tout de même _mais comme une militante féministe , c’est à dire membre d’ une corporation qui dépasse les identités et appartenances qui ont fait leurs preuves au cours de l’histoire

    Les femmes , comme les hommes , ne constituent pas une identité mais une espèce et la solidarité que vous soulevez est une vraie saloperie car savez vous qu’il y avait des femmes gardiennes dans les camps de la mort et qu’elles étaient aussi cruelles que les S.S. ?

    Vos semblables , ce sont Gisèle Halimi ou cette gouine de Shulamit Aloni , qui préfèrent les terroristes arabes ou islamistes aux vrais patriotes juifs et les Arabes aux Juifs en général

    On a d’autre part assimilé pressions (condamnables bien sûr ) et viol .

    Cette personne qui prétend s’être fait violer , que faisait elle à l’hôtel sinon ” aller retrouver son violeur “soit tramer un vrai traquenard ? Les féministes de gauche ont beaucoup d’imagination , de rouerie , d’immoralité , elles adorent les films policiers , la chasse , les guet -apens ,les sales coups .

    Ajoutez à cela la gauche vérolée jusqu’au tréfond de ce qui leur tient lieu de conscience sioniste et nous avons là un monstrueux coktail : les procès bidon ,on les connaît depuis l’imputation ,par la gauche ,à l’Irgoun de l’assassinat d’Arlosorov . Pas moins .

    Par contre , la fusillade contre les vrais patriotes juifs de l’Altaléna par Ben Gourion et Rabin (18 tués ), ça ce n’est pas inventé , c’est établi historiquement .

    Après avoir pris la place de Katsav, Shimon Péres s’est dépêché de présenter sa candidature à la reine d’Angleterre pour être anobli , lui , le Haver Mapaï,lui la grande figure de l’internationale socialiste (sic )!!!!!

    Féministes, bobos , juges pro palestiniens ,Gauche travailliste ou Ratz, Shalom Achchav , Homos de la Gay Pride et des Florentine , vous êtes la honte d’Israel .

    Dégagez chez vos amis Palos , allez les aider à évoluer , c’est tout ce que vous avez de mieux à faire , les Juifs n’ont pas besoin de vous

  7. La gauche israélienne n’a jamais accepté que Moské Katsav soit élu Président à la place de celui qui “de droit” devait être élu, Peres, le brillant auteur des accords d’Oslo. Le jour même de l’élection de Katsav , a commencé une campagne de diffamation et de calomnies. Il est bien clair que des femmes qui se réveillent après des années pour se plaindre de “viols” , après avoir continué à travailler avec le “violeur” sont manipulées et c’est une justice sous influence politique qui a réglé les comptes de la gauche avec Katsav.

    La “honte” n’est pas forcément là où elle semble être.

  8. Messieurs,
    Les mots justes pour reagir à votre message sont impossibles à trouver car il n’y a qu’un seul sentiment qui cherche à s’exprime après l’avoir lu: c’est celui de vomir ses tripes. Vous êtes dégoûtants. Le fait que justice ait été rendue à la Cour Suprême peut ne pas vous suffir mais de défendre cet acte répugnant d’une part en prenant excuse sur l’âge de l’accusé et d’autre part en blâmant les femmes victimes montrent à quel point il est nécessaire de dévoiler ces abus et de mettre les criminels quelqu’ils soient -presidents ou vieux pervers- derrière les barreaux. Il est bien clair que cette affaire n’a rien à voir avec la politique israelienne envers les palestiniens ou autre nation et c’est d’autant plus honteux de votre part, messieurs, de mélanger les pinceaux pour tenter de fausser route à la justice.

  9. La honte d’Israël, c’est ces ordures de propagandistes gauchistes.
    Nous Juifs nous devrions les exterminer !
    La propagande antijuive chez les goyim, nous devons déjà la combattre.

    A plus forte raison la propagande antijuive de ces fumiers de propagandistes alterjuifs.

    KATSAV est victime d’un coup monté par l’une de ces petites salopes.

    A la différence du taré sénile qui lui a succédé, KATSAV ne lèchait pas le cul aux déchets.

    JForrum devrait avoir honte d’avoir utilisé le titre de la propagande antijuive israélaste !

  10. Je suis trop d’accord avec vous , cher ami .

    Surtout que c’est ce salopard de Meny Mezouz qui est si cool avec les ennemis d’Israel soit Ahmed Tibi,Bishara le pro Hezbollah et autres déchets humains, qui l’a pris dans le collimateur ,trop ravi de pouvoir se livrer à sa messe satanique .

    Ces “juges ” , qui ont une haine de la vraie justice, bousillent les sociétés de liberté

  11. Tout a fait d’accord avec Jean
    Si dans ce pays les temperatures sont aussi chaudes pour des vieux messieurs…..elles le sont egalement pour toutes la gente feminine israelienne….
    La honte est sur celles qui se publient dans les journaux a visage decouvert et sur leur famille!!!!
    Je ne vois pas comment ce vieux monsieur pourrrait il VIOLER ces garces si elles n’etaient pas CONSENTANTES.
    De meme meme si elles ne l’etaient pas afin d’obtenir des postes plus remunerateurs…des lors comment qualifier celles qui vendent leur corps pour des schekalims????
    Suivez donc mon regard….et laissez ce brave homme tranquille.
    Justice israelienne occupe toi plutot de Ahmed Tibbi,le traitre arabe qui vend son pays aux terroristes de tout bord.
    Justice israelienne occupe toi de OUM el Fahem ce village arabe “israelien” veritablement cinquieme colonne au sein de la nation.
    LA HONTE!!!
    Alain Levy
    Marseille

  12. Quelle sévérité,

    Il faut dire qu’avec les nouveaux juges de gauche et du centre gauche , en France comme en Israel , on s’acharne vis à vis de fautes provenant de gens réputés détenir un pouvoir .

    Pour relativiser la délinquance et la criminalité des vrais salaupards ,ceux qui bousillent la société et des innocents . Là , c’est un véritable faits divers , qui prêterait à sourire :Dans un pays chaud, un vieux monsieur , qui a un retour de ” verdeur ” et qui laisse partir , certainement involontairement , le pauvre , sa vieille main baladeuse ,histoire de rendre hommage à une jeunesse qui ne manque pas de manifester , outrancièrement, son narcissisme .

    Eh quoi, qui a t il tué ou même violé ? A son âge , le pourrait ?

    Par contre des garces , féministes ,devenant des mégères , il y en a , à foison , tout autour de cette Méditerranée , qui diraient n’importe quoi , accuseraient n’importe qui ,suivis en cela par des juges jobasses et boutonneux .

    Nous ne sommes pas obligés de singer l’occident et son féminisme délétère .

    Nous juifs avons des valeurs , une sagacité et devons entretenir notre capacité culturelle à discerner vraiment le Bien et le Mal , n’en déplaise aux constipés et fesses serrées , tous ces rabougris du Yedot ou du Haaretz ,vrais curétons pervers et déguisés .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.