Les Palestiniens poursuivent leurs discussions de réconciliation au Caire

0
117

Les mouvements palestiniens poursuivaient mercredi au Caire leurs discussions sur la mise en oeuvre de la réconciliation nationale, après s’être entendus la veille sur la formation d’une commission électorale et un calendrier pour la formation d’un gouvernement d’indépendants.

L’ensemble des mouvements représentés au Conseil législatif palestinien se réunissaient à 11H00 (09H00 GMT) pour discuter de la réactivation de ce Parlement, paralysé depuis 2007, après la division entre la bande de Gaza et la Judée-Samarie, gouvernées respectivement par le Hamas islamiste et l’Autorité palestinienne du président Mahmoud Abbas, chef du Fatah.

Un rencontre était en outre prévue dans la soirée entre M. Abbas et le chef du Hamas, Khaled Mechaal, la deuxième en moins d’un mois.

Lors des discussions de mardi, qualifiées de “succès” par les participants, les mouvements signataires de l’accord de réconciliation sont convenus de former une commission électorale centrale de neuf membres dirigée par l’actuel président de la commission électorale, Hanna Nasser, un indépendant, ancien président de l’Université de Bir Zeit, près de Ramallah, en Cisjordanie.

S’agissant des élections, “il a été convenu de les tenir à la date prévue (mai 2012, NDLR), en vertu de l’accord de réconciliation et de former une commission électorale, dont la composition sera soumise au président (Abbas, NDLR) pour promulgation d’un décret”, a indiqué à l’AFP le chef de la délégation du Fatah, Azzam al-Ahmad.

Les mouvements palestiniens ont entériné le report de la discussion des questions cruciales de la formation du gouvernement d’indépendants chargé d’organiser des élections prévu par l’accord de réconciliation et de la réunification des services de sécurité à l’année prochaine.

“En ce qui concerne le gouvernement, les participants ont confirmé la nécessité de former un gouvernement de consensus national au plus tard à la fin du mois prochain”, a ajouté Azzam al-Ahmad.

M. Ahmad a indiqué espérer “le début des efforts pour restructurer les services de sécurité après la formation du gouvernement, sous la supervision de l’Egypte et avec le soutien de la Ligue arabe”.

LE CAIRE, 21 déc 2011 (AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.