8 morts dans une frappe contre les milices iraniennes en Syrie

1
1123

8 morts dans une frappe contre les milices iraniennes à la frontière entre l’Irak et la Syrie, les médias accusent Israël

Vue aérienne d'une construction intense au passage d'Iran Albukamal-Al-Qaim (crédit photo: IMAGESAT INTERNATIONAL (ISI))
Vue aérienne d’une construction intense au passage d’Iran Albukamal-Al-Qaim
(crédit photo: IMAGESAT INTERNATIONAL (ISI))

Selon Ynet, citant l’Observatoire syrien des droits de l’homme, huit miliciens auraient été tués lors de frappes aériennes contre des milices iraniennes le long de la frontière entre la Syrie et l’Irak.

Des camions et des jihadistes ont été pris pour cible dans les frappes aériennes jeudi soir, selon la chaîne de télévision basée à Beyrouth, Al Mayadeen. De violentes explosions ont été entendues dans la région et des “avions ennemis” ont été aperçus au  dessus de la ville d’Al-Bukamal peu de temps auparavant, selon le reportage.

La source d’informations locales DeirEzzor24 a déclaré que la cible du bombardement aurait été une cargaison d’armes au Hezbollah dans la zone frontalière.

Plusieurs médias arabes, dont Al Mayadeen, ont accusé Israël d’avoir mené ces frappes aériennes.

Selon Ynet, l’Observatoire syrien des droits de l’homme, une organisation qui s’oppose au régime de Bachar Al-Assad, à ses alliés en Iran et à la milice pro-iranienne du Hezbollah, a rapporté que des avions de chasse non identifiés ont frappé des entrepôts et du matériel appartenant à des Milices pro- -iraniennes.

Son reportage ajoute que, selon leurs sources, le président russe Vladimir Poutine a informé Assad que les États-Unis avaient l’intention de fermer la route terrestre entre Téhéran et Beyrouth, qui passe par Al Bukamal.

En novembre, le poste frontière d’Al-Bukamal entre l’Irak et la Syrie a rouvert cinq ans après avoir été saisi par l’État islamique, ce qui fait craindre qu’il puisse être une plaque tournante pour l’Iran pour accélérer le transfert d’armes à des groupes comme le Hezbollah.

Deux mois plus tôt, Fox News a déclaré que l’Iran construisait un nouveau complexe militaire et des entrepôts d’armes, dans un rapport basé sur l’analyse d’ImageSat International.

Des explosions ont également été entendues dans des “zones contrôlées par des milices iraniennes” près d’Al-Bukamal dans l’est de la Syrie près de la frontière irako-syrienne plus tôt cette semaine, selon la source locale Deir Ezzor 24. Les explosions auraient été causées par des roquettes, bien que certains rapports ont indiqué qu’une frappe aérienne avait ciblé la zone.

Les milices le long de la frontière irako-syrienne sont en état d’alerte depuis l’opération américaine qui a tué la semaine dernière le commandant de la Force Quds des CGR, Qasem Soleimani.

Plusieurs frappes ont été signalées dans la région ces derniers jours.

Tzvi Joffree a contribué à ce reportage.

1 COMMENT

  1. Si les terroristes ne perdent pas la main, faussement contrariée par l’actualité,… certains pilotes non plus !
    Après la terrible vidéo de la neutralisation du convoi du souléparti, on comprend mieux ces opérations nocturnes, telles des jeux de guerres en vidéo.
    Mais pour ceux “en bas”, je reste perplexe. Ils aiment se faire déchiqueter, ou ils sont contraints et forcés ?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.