Le Japon commémore lundi la fin de la guerre du Pacifique, lorsque le 15 août 1945 l’empereur Hiro Hito a annoncé la capitulation sans condition obtenue quelques jours après les bombardements atomiques de Hiroshima et Nagasaki.

“Regardant notre propre passé et éprouvant de profonds remords, je souhaite sincèrement que jamais ne se répètent les ravages de la guerre”, a déclaré l’empereur Akihito, fils de Hirohito, lors d’une cérémonie à Tokyo.

Le souverain, âgé de 82 ans, a fait la une de l’actualité ces derniers temps après avoir laissé filtrer son souhait de transférer de son vivant ses fonctions de “symbole de la nation” à son fils, le prince héritier Naruhito.

Depuis le début de son règne en 1989, Akihito n’a eu de cesse de personnifier le Japon pacifiste et démocratique dans le respect de la Constitution de 1947.

AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.