Des animateurs et animatrices envisageraient de se regrouper pour le poursuivre en justice s’il ne change pas de « comportement », d’après « Le Parisien ».

Ce samedi 9 janvier, Le Parisien s’est penché sur les accusations de harcèlement ciblé dont fait l’objet Cyril Hanouna. Christophe Beaugrand, Bruno Guillon, Michel Cymes ou encore Laurence Boccolini sont cités parmi la liste des boucs-émissaires réguliers de Touche pas à mon poste, alors que les attaques envers Karine Le Marchand et Arthur ont fait beaucoup de bruit ces dernières semaines, poussant TF1 et M6 à réagir publiquement dans des communiqués. La Six a même interdit à ses animateurs de se rendre sur le plateau de C8 jusqu’à nouvel ordre.

Après la plainte de Karine Ferri en 2018 (qui a condamné C8 et Cyril Hanouna pour préjudice moral, ndlr), de nouvelles poursuites judiciaires sont-elles à prévoir ? Le Parisien rapporte en effet que « certains » animateurs « envisagent de se regrouper pour engager des poursuites judiciaires » pour « harcèlement, dénigrement et concurrence déloyale« . Une personnalité de la télévision témoigne anonymement à ce sujet dans l’article : « À la longue, c’est usant. Surtout quand c’est de la méchanceté gratuite. (…) Le problème avec Hanouna, c’est qu’il se prend pour un caïd, glisse une autre. Et c’est pire hors antenne. Un jour, ce sera le dérapage de trop« .

TF1 dénonce les « actes de harcèlement » de Cyril Hanouna.

La chaîne privée a décidé de hausser le ton vis-à-vis des attaques de l’animateur de C8 à l’encontre de ses salariés, rapporte « Le Parisien ».

Les récentes menaces de mort dont a été victime l’animateur Arthur au lendemain d’une parodie osée diffusée dans Touche pas à mon poste ont poussé TF1 à monter au créneau. Dans ce sketch daté du 4 janvier dernier, Cyril Hanouna, qui jouait le rôle du directeur des programmes du groupe, faisait assassiner le producteur de l’émission de divertissement District Z en raison des mauvaises audiences. L’attaque de trop pour TF1, rapporte Le Parisien.

« Nous refusons que nos collaborateurs ou salariés soient l’objet d’injures, de menaces ou victimes de harcèlement. […] Il serait temps que les avertissements et sanctions répétés, notamment du CSA et de la justice, amènent à un changement de comportement de Cyril Hanouna », a déclaré la chaîne, qui a également demandé que la chaîne C8 et les dirigeants du groupe Endemol-Banijay « l’invitent à cesser ces actes de harcèlement caractérisés ».

Des attaques répétées

Les journalistes et animateurs du groupe TF1 sont régulièrement victimes d’attaques de la part de l’équipe de TPMP, rappelle Le Parisien, qui cite notamment Yann Barthès, Camille Combal ou encore Nikos Aliagas. « Le problème avec Hanouna, c’est qu’il se prend pour un caïd. […] Et c’est pire hors antenne. Un jour, ce sera le dérapage de trop », confie un animateur au journal sous le couvert de l’anonymat. D’après le quotidien, plusieurs personnalités envisageraient d’ailleurs de porter plainte collectivement.

La direction de C8, elle, ne voit pas les choses du même œil. « Touche pas à mon poste parle des médias, y compris de façon satirique et parodique », assure au Parisien Franck Appietto, le directeur général de C8, selon qui TF1 n’est pas visé en priorité par TPMP. « Il n’y a ni harcèlement ni acharnement contre TF1. Tout cela ne mérite pas autant de gravité. Je m’étonne que ce soit si mal vécu », conclut Franck Appietto.

Sources diverses

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.