Violences policières israéliennes : désinformation©

0
188
L’ONG de gauche B’tselem accuse la police israélienne d’avoir violé les droits des patients et des médecins de l’hôpital Al-Makassad de Jérusalem, en entrant dans le bâtiment à la recherche d’un terroriste musulman, Mohammed Abu Ghannam, qui avait été abattu et qui mort plus tard à l’hôpital. L’incident s’est produit le 21 juillet 2017.

Un médecin arabe à l’hôpital a déclaré à Haaretz que la police était pernicieuse et que les policiers avaient perdu le contrôle [d’eux-mêmes],

Ils étaient vicieux”, a déclaré Husseini en parlant de ceux qui ont perpétré le raid de vendredi dernier.

“Je pense qu’ils ont perdu le contrôle et cela aurait pu conduire à un massacre. Nous n’avons jamais eu de raid de la police des frontières ici.  C’étaient toujours de simples policiers qui intervenaient ceux qui sont en bleu ou en noir. La police des frontières n’a aucun respect pour la population civile. Qu’est-ce qu’ils cherchaient? Des armes? Des terroristes armés? La police aurait pu venir à moi et me dire qu’il y avait une personne blessée qu’ils cherchaient, et me demander des renseignements sur son état d’une manière civilisée, et ne pas entrer dans les salles d’opération avec leurs bottes contaminées. Une chose pareille n’arriverait jamais à l’Hôpital  Hadassah . “

Mais les images vidéo que nous venons d’obtenir par Channel 10 montrent une image complètement différente de la situation.

Dans le parking de l’hôpital se trouvent des blocs et des pierres utilisés par les violents émeutiers musulmans pour attaquer la police, et les images montrent au moins un Arabe sur le toit de l’hôpital qui jette des blocs de béton sur la police.

La chaîne 10 affirme que les blocs ont été placés dans l’enceinte de l’hôpital à l’avance pour être utilisés contre la police israélienne.

La police dit qu’ils sont entrés à l’hôpital, principalement pour arrêter des émeutiers violents qui utilisaient à dessein l’hôpital comme sanctuaire.

Les émeutes étaient motivées parce qu’Israël avait placé des détecteurs de métaux à l’entrée du Mont du Temple, et après l’assassinat de deux policiers israéliens  par trois terroristes musulmans.

Jewishpress

Adaptation JFORUM

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.