Netanyahu : s’il faut affronter l’Iran, c’est maintenant!©

19
1253
Netanyahou: (il vaut) mieux affronter l’Iran maintenant que plus tard
Le Premier ministre Netanyahu prévient que l’Iran fournit à la Syrie des armes avancées «pour nous attaquer sur le champ de bataille et sur le front intérieur», notant qu’Israël est «déterminé à bloquer l’agression iranienne contre nous, même si cela signifie un conflit militaire».

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a averti dimanche que l’Iran fournissait des armes sophistiquées à la Syrie qui représentent un danger pour Israël, affirmant qu’il valait mieux affronter Téhéran plus tôt que plus tard.

“Nous sommes déterminés à bloquer l’agression de l’Iran contre nous, même si cela signifie un conflit (militaire). Mieux vaut maintenant que plus tard », a déclaré Netanyahou au début de la réunion hebdomadaire du Cabinet. “Nous ne voulons pas d’escalade mais nous sommes prêts pour n’importe quel scénario.”

Ces derniers mois, les Gardiens de la Révolution iraniens ont “transféré des armes avancées en Syrie afin de nous attaquer sur le champ de bataille et sur le front intérieur, y compris avec des drones armés, des missiles sol-sol et des batteries antiaériennes iraniennes qui ont le potentiel de menacer les avions de chasse de l’air force israélienne “, a ajouté le Premier ministre.

Premier ministre Netanyahu (Photo: Emil Salman)

Le Premier ministre Netanyahu (Photo: Emil Salman)

Israël a averti, à plusieurs reprises, qu’il ne tolèrera pas une présence militaire iranienne permanente dans la Syrie voisine. L’Iran est un allié central du président syrien Bashar Assad et il a fourni une aide militaire cruciale à ses forces.

Netanyahou doit rencontrer mercredi le président russe Vladimir Poutine, un autre allié d’Assad, pour “discuter des développements régionaux”.
“Les réunions avec le président russe sont toujours importantes pour la sécurité d’Israël et la coordination entre l’armée israélienne et l’armée russe. Israël maintient une pleine liberté d’action pour se défendre. Toutes nos réunions sont importantes, mais la réunion de cette semaine est particulièrement importante à la lumière des efforts croissants de l’Iran pour établir une présence militaire en Syrie contre Israël “, a-t-il dit.

 

Poutine a également invité Netanyahu à se joindre à lui pour le défilé annuel marquant la victoire soviétique sur l’Allemagne nazie, après quoi ils se réuniront au Kremlin.

La réunion a été confirmée, suite à une conversation téléphonique entre les deux hommes, lundi dernier, au cours de laquelle ils avaient convenu de se rencontrer le plus tôt possible.

Cela marquera la huitième réunion des deux dirigeants au cours de ces deux dernières années. Au cours de la période, ils ont parlé au moins 12 fois au téléphone.

Poutine et Netanyahou se rencontrent à Moscou (Photo: EPA)

Poutine et Netanyahou se rencontrent à Moscou (Photo: EPA)

Israël est préoccupé par la vente éventuelle du système de défense aérienne russe S-300 à la Syrie. Un diplomate russe a déclaré il y a deux semaines qu’Israël avait contacté la Russie pour demander que le système ne soit pas fourni à l’armée d’Assad.

Le quotidien russe Kommersant a cité des experts qui ont déclaré qu’Israël pourrait réagir négativement à une telle décision, allant même jusqu’à bombarder la zone dans laquelle ils sont stationnés.

Avant d’arriver en Russie, Netanyahu se rendra mardi à Chypre pour une réunion tripartite avec le président chypriote Nicos Anastasiades et le Premier ministre grec Alexis Tsipras.

M. Netanyahu a déclaré qu’il envisageait de discuter “d’une série de questions, en premier lieu la possibilité de construire un gazoduc conjoint israélo-chypriote-grec en Italie. L’exportation de gaz israélien vers l’Europe occidentale pourrait apporter une contribution très significative à l’économie israélienne. “

Yishai Porat, Shahar Hay, AP | Publié le: 05.06.18, 13:33

Première publication le: 05/06/18, 13:33

Adaptation : Marc Brzustowski. Les menaces constituent-elles une déclaration de guerre, a fortiori dans le cadre de “La guerre entre les guerres” [non-déclarée mais omniprésente], doublée d’une guerre “pas si secrète que cela”, puisqu’elle se déroule désormais au 20h d’un fameux 30 avril, quand le Mossad se transforme en backstage du Premier Ministre?
La formulation qu’il n’y a pas de temps à perdre est intéressante, en cela que Netanyahu vole l’initiative à l’agresseur de lui répliquer avant même qu’il ait dégainé son premier missile. Et c’est aussi ce qu’a représenté l’opération du Mossad au cœur de Téhéran. Celle-ci, du reste, pourrait très bien être le déclencheur encore inexpliqué de l’attaque de drône-tueur (armé) envoyé en direction d’un objectif  vraisemblablement militaire ou populaire, le 10 février 2018, qu’on pourrait lire comme une tentative de représailles iraniennes, qui n’aurait pas fait long feu…
A 3 jours de la rencontre avec Poutine, où l’enjeu pourrait être la livraison, voire la destruction de S-300 aussitôt livrés à Assad, soit une toute autre guerre que de mettre à plat des bases de drones iraniens, on est au moment de paroxysme décisif de cette diplomatie avec la Russie, lancée dès septembre 2015 : on a su éviter toute collision israélo-russe dans les cieux et on ne veut pas que cette trêve quotidienne soit rompue  par un missile d’interception russe détruisant un missile ou un avion israélien en vol ; ni, a contrario, un missile entrant israélien, de type Popeye (Popeye, portée 100 km : missiles air-sol développés par Rafael Advanced Defense Systems dès 1985, puis modifiés par la suite aux États-Unis, où ils prirent la désignation de AGM-142 Have Nap.) ou des missiles de croisière Delilah (portée 250 km) détruisant une batterie de missile russe.
Une des surprises récentes des observateurs consiste à souligner le silence observé par la Russie, après les derniers raids israéliens du 9 et du dimanche 29 avril dernier, alors même que le ton était tout autre et déjà menaçant, jusqu’à ces dates : précédemment, Poutine semblait vouloir faire comprendre à Israël qu’il ne “laisserait plus faire” si jamais l’air force de Tsahal, Heyl Ha’avir, frappait des sites syriens et le changement de ton était martial.
Or les raids israéliens auraient eu lieu, si on en croit la presse étrangère et notamment syrienne, y compris les premiers aveux des agences de presse iraniennes, qui nient ensuite les 18 morts récents, pour ne pas se trouver dans l’obligation morale de mener des représailles. La question consisterait à connaître les conditions exactes établies : tant qu’Israël, grâce à ses tirs de précision,ne vise que des cibles iraniennes, sans jamais blesser ou tuer un Russe, est-ce que tout va bien, malgré le prestige écornée de la Russie, qui ne peut pas garantir l’étanchéité de l’espace aérien de son allié?
Plus précisément, une guerre au nord avec le Liban aux trois-quarts hezbollahnisé et avec l’Iran traversant l’Irak, à l’issue des élections des 6 et 12 mai, est-elle de plus en plus “imminente”?

19 COMMENTS

  1. Toi Cohen tu dois avoir un gros probleme , il faut etre ignorant pour parlé d envoyer une bombe atomique . La prochaine fois que tu laisse un commentaire essaies d etre un peu plus intelligent .

  2. Est-ce que c’est vrai que depuis ses visites internationales Emmanuel Macron,lhomme d”en Marche “a évolué des ailes d’aigle qui lui fait penser qu’il est la réincarnation de Napoléon Bonaparte et que la France lui doigt l’hommage d’empereur. Est-ce vrai?Si oui,alors notre planète marche en revers jusqu’à ce qu’on arrive aux temps de dynastie ou peut-être un peu plus loin jusqu’au temps des Pharaons. La science a une bonne chance de nous prouver leur théorie d’évolution et comment on ne voit que la Dévolution.Au contraire la Bible nous dit la Perfection d’Éden gâchée à l’imperfection que nous vivons aujourd’hui.Parce que je souhaite le bien pour Emmanuel (dieu avec nous)Macron,je vous demande de prier continuellement à Dieu pour que son homonyme retourne à ses sens.

  3. rien n’est impossible en stratégie politique hier amis avec les allemand puis avec les allier pour finir par prendre le contrôle d’une partie de l’Allemagne ceci en 1945
    Qui nous dit que demain la Russie qui souhaite prendre la place des USA en méditerranée ne changeras pas d’allier en laissant tomber les syriens et surtout son encombrant président tout est possible depuis fort longtemps les Russes souhaite être les leaders dans cette région si le président Américain retire ses troupes du moyen orient nous verrons des retournements d’alliance

  4. La guerre n’apporte rien et tout le monde est perdant dans ce cas de figure.
    Seule lá diplomatie apportera la stabilité; comme dans la péninsule coréenne.

  5. Il est important que B. Netanyahu et V. Poutine entretiennent de bonnes relations.
    Cela leur permet de coordonner leurs actions en Syrie, et au Moyen Orient, plus
    généralement.
    L’idée d’importer du gaz des champs de pétrole ” Léviathan”, vers l’Italie et
    l’Europe de l’ouest, via Chypre, est bonne.
    Nous devons réduire, en UE, notre dépendance aux pays arabes versatiles
    et maîtres-chanteurs.
    Enfin,il est juste que M. Netanyahu aille en Russie, à l’invitation de Poutine,
    pour assister au “défilé annuel marquant la victoire sur l’Allemagne nazie”:
    nombre de Juifs ont été libérés des camps de travail, juste à temps, par les
    soldats de l’Armée Rouge.
    Je pense que M. Netanyahu est un lien important entre MM. Poutine et Trump.

  6. L ‘ Iran menace sans cesse de détruire Israël ,Abbas crie à la face du monde à ses légionnaires de tuer les Israéliens ,ils attaquent des citoyens d’ Israël chaque jour ,Les terroristes de Gaza provoquent avec la marche du retour pour pénétrer en Israël et tirent pratiquement chaque jour ,que fait l’ Europe sous tutelle islamique ,elle soutient les terroristes du peuple inventé successeurs des nazis ,le premier terroriste dit palestinien Al Husseini qui a servi dans la waffen ss à Berlin aux côtés d’ Hitler en 1942 ; ensuite Arafat puis Abbas et le monde trouve cela normal et l’ ONU aux mains de l’ islam condamne toujours Israël ; et l’ Empereur Macron soutient aussi le terrorisme ; on voit ou va la France avec ses zones de non droits ou la police ne s’ aventure même plus ; sans parler de la violence en Allemagne ; et on les finance pendant se temps nos pays sont à la faillite ,et nous on nous taxe de plus en plus .

    • Le proverbe dit que “les chiens qui aboient ne mordent pas” mais pour ma part je préfère leur mettre une muselière pour qu’ils se taisent et rentrent au chenil sinon le vétérinaire interviendra pour leur faire la piqûre qui les endormira à jamais.
      C’ est valable pour l’Iran mais aussi pour la Syrie avec son Président Assad qui mériterait qu’on lui envoie un vétérinaire pour lui faire la castration chimique pour diminuer son taux de testostérone qui le rend agressif et c’est ainsi qu’il sera déshonoré de ne plus pouvoir honorer sa charmante épouse et il en crèvera de jalousie ; il mérite ce châtiment parce que dans la Bible, il est écrit que “celui qui combat par le glaive périra par le glaive” et comme Assad a combattu avec l’arme chimique, il mourra par l’arme chimique , et c’est ainsi que son sort sera scellé par le destin (mektoub).

  7. La meilleure solution serait d’interesser les russes à l’extraction et au cheminement du gaz israelien. ainsi, la Russie aura interet à calmer le jeu de l’Iran.

    • En réalité, les deux projets qu’on évoque ici sont concurrents : soit l’oléoduc Irano-russo-turc de la Caspienne jusqu’à Ceyhan ; soit un circuit plus court et “autonomisant” à la fois pour Israël-Chypre-Grèce, pourquoi pas Egypte, et pour les consommateurs européens qui se rapprocheraient des pays ^producteurs politiquement compatibles et s’éloigneraient proportionnellement des trois autres cités supra pour en devenir moins dépendants, avec incidences sur le plan diplomatique… La Russie est, à tout point de vue, du mauvais côté du manche, mais à elle de faire ce qu’il faudrait pour modifier ses intérêts économiques croisés, et voir à quoi cela l’astreint sur le plan diplomatico-politique…

  8. Le peuple juif n’ira plus comme dans les années 30 et 40 comme des agneaux à l’abattoir, plus jamais : il a un Etat, Israël, et il est très bien armé.
    L’Iran promet depuis des décennies de détruire Israël sans que l’ONU et l’UE, coupable de la Shoah, ne s’indignent et dernièrement, à plusieurs reprises, l’Iran a promis de raser Tel Aviv (450000 habitants) et Haïfa (250000 habitants) et l’Europe et l’ONU n’ont pas une seule fois condamné : cette fois-ci, l’Etat Juif ripostera en rasant Téhéran (8 millions d’habitants et 16 avec sa banlieue); des morts, il y en aura, des deux côtés, pas comme en 1940. JAMAIS PLUS LE PEUPLE JUIF NE MOURRA SEUL.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.