Les Forces Spéciales Russes en Syrie

0
20

Comme si la vente des armes à un dictateur qui réprime violemment son propre people et empêche toute intervention substantielle du monde libre n’est pas suffisamment exécrable, nous restons coîs face aux récents agissements de l’ours russe et de ses objectifs.Le ministre des affaires étrangères de Moscou a demandé à Damas et à l’opposition armée d’accéder « sans délai à une halte humanitaire » suite aux discussions menées entre Jacob Kelleberger, le président du ICRC et le ministre des affaires étrangères Sergei Lavrov le lundi.

Il y eut aussi une demande de l’ICRC de permettre l’accès aux prisonniers accusés de participation aux protestations en Syrie.

Mr Kellenberger avait dit à Mr Lavrov que la situation est devenue très
« urgente » et qu’une pareille aggravation exige un cessez-le feu quotidien. « Il est impossible d’évacuer les blessés sous un feu intense », expliquait Mr Kelleberger durant une interview au Reuters.

« Nous voulons aussi protéger les missions médicales et cela comprend l’accès aux prisonniers aux fins de vérifier leurs conditions et au besoin les traiter. »

Mr Kelleberger déclara devant Reuter que Mr Lavrov avait « clairement accepté et supporté l’idée du cessez le feu ».

Vraiment ?

Quels sont exactement les moyens que la Russie entend utiliser pour exercer sa pression sur Mr Assad ?

En attendant et pour commencer, les forces spéciales russes vont débarquer dans le port syrien de Tartous selon les témoignages des forces de l’opposition, confirmés par le ministère de la défense russe.

Le port syrien de Tartous se trouve être l’ unique base navale russe à l’extérieur de l’ancienne Union Soviétique.

Sans lui, la Russie n’aura pas d’accès direct à la Mer Méditerranée et à l’Atlantique sans devoir faire un détour énorme… donc, il va sans dire que les russes ont intérêt à le sécuriser.

Toute réponse jusque là reste étouffée – Le Conseil de sécurité a déclaré à ABC News que l’arrivée de l’armée russe en Syrie est une véritable « bombe » ayant bien sûr de graves répercussions…

Victoria Nuland, porte-parole du département des USA, déclarait que le gouvernement américain n’avait pas pris connaissance de l’arrivée des troupes russes en Syrie, refusant tout commentaire à ce sujet.

Mais oui, on se demande qu’est-ce qui se passe au Kremlin ces jours-ci en plus des fraudes électorales.

Mardi 20 mars 2012

Thérèse Zrihen-Dvir

(Inspiré du texte de Jeff Treesh)

http://therese-zrihen-dvir.over-blog.com/article-les-forces-speciales-russes-en-syrie-101947053.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here