Et maintenant, un printemps français …

0
14

La France est prête pour une nouvelle révolution? C’est ce que les Français se posent.Il y a un sentiment répandu en France, moins d’un an après l’élection de François Hollande en tant que président et onze mois après une superbe victoire de ses partisans socialistes à l’Assemblée nationale, que son administration est condamnée.

Selon le dernier sondage de popularité publié par le Journal du Dimanche le 21 Avril ( http://www.lejdd.fr/Politique/Actualite/Popularite-Records-de-mecontents-pour-Hollande-603108 ), 74% des Français maintenant divertir les mauvaises opinions sur Hollande en tant que président, alors que 25% seulement soutiennent toujours lui: les pires chiffres jamais pour un chef de l’Etat au même point dans son mandat depuis la fondation de la Ve République en 1958.

Les médias français se demandent si ce mécontentement peut conduire à une crise constitutionnelle ou même une révolution. Un printemps français.

«Est-ce 1789? », A demandé Le Point, un droit du magazine centre ( http://www.lepointetudiants.net/lemag/?p=2086 ): une référence à la Révolution de 1789, qui a mis fin l’Ancien Régime non seulement en France mais tous sur l’Europe continentale. Le Point de couverture, la semaine dernière, a présenté Hollande comme Louis XVI, avec une perruque blanche et entouré par sanguinaire sans-culottes.

Le Nouvel Observateur, un magazine de gauche, a offert un différent, mais tout aussi inquiétant, parallèle: «Les années 1930 de retour? »( http://tempsreel.nouvelobs.com/le-dossier-de-l-obs/ ). Les années 1930 furent une époque à la fois de gauche et de droite révolutions en Europe: le communisme stalinien, d’une part, le fascisme et le nazisme d’autre part. En France, il matérialise dans les émeutes de droite en 1934, dans une victoire électorale Front populaire en 1936, et enfin – après une cuisante défaite militaire aux mains de l’Allemagne nazie en 1940 – dans une dictature d’extrême droite: le régime de Vichy.

L’Express, la gauche du magazine centre, a consacré sa propre couverture à «une gauche implosion point est que la gauche doit actuellement être, en termes démocratiques classiques, entièrement équipé pour façonner la politique française en vigueur à volonté. En plus de la présidence et de l’Assemblée nationale, il détient la majorité au Sénat, les assemblées régionales et la plupart des municipalités, seul ou avec ses alliés de gauche ont: le Parti vert et le Front de gauche neocommunist. Mais son emprise réelle sur le pays, ou sa capacité à adopter des lois, est en baisse.

Pourquoi tant de chance de revenir? Tout d’abord, il ya le facteur personnel. Hollande n’a pas le charisme que ce soit. Il a été élu contre le président conservateur sortant impopulaire, Nicolas Sarkozy, plutôt que sur son propre mérite ou sur son évasion, gauche dingue, plate-forme. Il a l’habitude d’être grassouillet, en raison d’un régime drastique, il est maintenant flasque. Il ne sait pas comment s’habiller – un détail très meurtrière en normes françaises. Il est un mauvais orateur, due à la fois à un niveau élevé la voix pincée et une commande minable de la langue française ou de classiques de la littérature française.

Sa vie privée ne peut pas être transformé en un actif soit: il a vécu pendant des décennies avec Ségolène Royal, un autre politicien socialiste (qui en réalité a couru comme un candidat à la présidentielle beaucoup plus charismatique de la gauche contre Sarkozy en 2007), le père de ses quatre enfants, mais n’a pas l’épouser, il vit désormais, toujours sans être marié, avec un journaliste plutôt ingérable, Valerie Trierweiller. Les Français ont toujours attendu de leurs dirigeants, jusqu’à présent, d’être sexuellement actifs, et de payer le même service pour les lèvres de temps aux mœurs traditionnelles. Quelque chose les deux présidents avant Hollande, François Mitterrand et Jacques Chirac, connaissait très bien. Mitterrand, un socialiste, jamais divorcé de sa femme Danielle, tourna son mistresss Anne Pingeot dans un quasi officiel «seconde épouse», et Mazarine Pingeot, sa fille hors mariage, dans une princesse du sang (avec le consentement explicite de Danielle). Chirac a eu des dizaines de maîtresses – de stars de cinéma aux journalistes – mais il est resté fidèle s’il n’est pas exactement fidèle à son épouse Bernadette.

Quel devrait être considéré comme de réelles qualités de Hollande, et aurait porté beaucoup de poids en Amérique – sa modestie, sa sincérité et son vrai courage dans des questions extrêmement délicates -, est ironiquement considéré en France comme une preuve supplémentaire de sa faiblesse.

Pendant la campagne présidentielle de l’an dernier, Hollande a dit qu’il serait, s’il était élu, un «à la taille président» («non président normale»). Cette déclaration a été conçu comme une nouvelle attaque contre Sarkozy, qui sert à tendance à être plus souvent qu’autrement, un président surdimensionnée («non hyperprésident»). Mais il échoua tellement – vous n’avez pas élire un non-héros – ce qu’il avait, dans le débat télévisé finale avec Sarkozy, pour se réaffirmer comme un candidat plus viril, et signaler au moins quinze fois en 3 minutes et 21 secondes à ce qu’il ferait s’il était élu: «Moi, Président de la République …» («I, président de la République …»).

L’astuce a fonctionné. Hélas, Hollande est revenu, une fois élu, à une image sans prétention et donc convaincant. Et a obtenu, dans le processus, un surnom peu flatteur très: «Pépère» («Daddy-o») «Peut Pépère faire.? », A demandé Le Point il ya une quinzaine de jours. Quelque chose qui est venu assez proche de la diffamation pure et simple.

Le deuxième problème de Hollande, c’est l’économie. La plupart des économies européennes (y compris, d’abord et avant tout, l’économie française) sont en récession: un ralentissement des affaires, emplois s’estompent, les budgets ne peuvent pas être équilibré. L’économie française ne fait pas exception à cet égard. Pierre Moscovici, le ministre des Finances, postule une croissance de 0,1% en 2013. Le FMI prévoit une – croissance de 0,1%. Et comme une «croissance nulle» des moyens de la situation, en termes pratiques, que le houshold moyenne va saigner.

La plupart des gouvernements européens attribuent leurs difficultés économiques actuelles à la crise financière mondiale a marqué le début par la crise financière américaine de 2008. Il ya une certaine vérité à propos de cette affirmation. L’Amérique était, depuis 1945, la force motrice derrière la prospérité dans le monde et surtout en Europe (soit la guerre froide en Europe occidentale, ou l’après-guerre froide, en pleine expansion, Union européenne). Reculs périodiques américains en matière économique ont ainsi tenu d’avoir des conséquences en Europe. Et l’édition 2008 très importante crise américaine devait avoir des conséquences très importantes.

D’autre part, la crise de 2008 a également exacerbé les problèmes systémiques ou des contradictions plagueing l’Union européenne dans son ensemble, et chaque pays européen unique en particulier, notamment en France. Il découvrit le fait, par exemple, qu’il est absurde de fonctionner comme la plupart des Européens le font en vertu d’une monnaie unique déflationniste – l’euro – et garder en même temps de vastes dispensations de l’État providence. Ou opter pour un marché unique surréglementés, géré par une bureaucratie non élue, sans réplique au peuple – l’actuelle Union européenne -, ou une économie nationale surréglementés et surtaxés, dirigé par une noblesse Statist non élu – le «modèle français» -, et demander pourquoi personne ne crée entreprises et d’emplois.

Nicolas Sarkozy a promis de traduire la France et l’Europe plus proche du monde réel, mais a omis de remettre, à l’exception de certaines réformes fragmentaires précieux. Hollande est beaucoup plus grave d’esprit à cet égard. Il insiste, avec Moscovici, sur un budget équilibré et que de nombreuses coupures que possible, et fonctionne donc pas seulement contre le programme qu’il avait fait campagne pour, et a été élu sur, mais contre toute une culture nationale de l’illusion.

Cependant courageuse des politiques Hollande-Moscovici sont, ils restent malheureusement trop à l’intérieur de l’euro et de l’UE doxa, et incohérences, et par conséquent, elle n’est pas, ou ne peuvent pas porter sur une amélioration de l’économie française et européenne. Et malheureusement, encore une fois, les électeurs français, soit à droite ou à gauche, se rendent compte que, d’une manière ou d’une autre. Par ailleurs, le ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, l’un des meilleurs défenseurs de la ligne d’austérité, s’est avéré être un cagnard d’impôt qui a gardé un compte bancaire illégal en Suisse, et un parjure qui a menti à ce sujet pour le président, le ministre des Finances et les juges. Cahuzac a démissionné et sera jugé. Mais l’image globale de l’administration a diminué encore plus. D’où la tendance actuelle au mécontentement sur ​​le président et par voie de conséquence sur l’état actuel de la démocratie française.

Dans une tentative désespérée de garder son consistuency fidèle, sinon heureuse, Hollande insiste sur une réforme sociale désastreuse: même mariage de sexe. Techniquement, l’Assemblée nationale socialiste et le Sénat socialiste a approuvé il (le dernier vote de l’Assemblée nationale a eu lieu le 23 Avril). 54% au moins des Français catégoriquement résister, cependant, et beaucoup de ceux qui disent qu’ils approuvent n’êtes pas sûr que tout le paquet doit être si facilement accepté.

La plupart des Français ne s’opposent pas à des homosexuels ou des lesbiennes ou des personnes transgenres vivant ensemble et profiter en tant que tel la plupart des avantages attribués aux couples mariés réguliers (quelque chose qui, en tant que «Pacs» ou compact de partenariat civil, était déjà partie intégrante de la loi française pour certains ans). Ils s’opposent toutefois aux couples de même sexe d’être enregistrés en tant que «conjoint et un conjoint de deux». Ou être automatiquement autorisés à «partager» les enfants qui, d’ailleurs, pourraient être produites par les mères par procuration ou adoptés. Et d’une manière plus profonde encore, ils sont mal à l’aise sur le flou complet ou effacement des différences entre les sexes.

Dans l’ensemble, «Daddy-o» est confronté à la contestation populaire et les troubles de tous les côtés. Front National de Marine Le Pen à la fois sur l’avant gauche de l’extrême droite et Jean-Luc Mélanchon sur le trajet extrême gauche sur frustations économiques, la sécession de l’avocat de l’Union européenne et de la zone euro, et de prêcher, avec le talent oratoire pleine que Hollande manque, contre marché libre ou de la mondialisation. Dans le même temps, l’opposition de la base à même mariage de sexe (ou «mariage pour tous», comme les socialistes refondre) est en croissance, et la traduction à des manifestations de masse semaine après semaine.

Quelque chose d’aussi cosmique que la Révolution de 1789 peut ne pas être en devenir. Mais qu’en est-il l’une des révolutions mineurs, les Français ont été aussi enclins à? De la prise de la Bastille à la fondation d’une République durable dans les années 1870, il y avait pas moins de huit «mineur» révolutions en France: le pays sous tension tous les dix ou vingt ans, presque comme un pendule, d’une dynastie à l’autre, d’un système politique à un autre, et de la liberté à la tyrannie et à l’arrière.

La Troisième République – 1870 à 1940 – était un régime plus stable. Pourtant, il a été contestée au moins deux fois, à la fin des années 1880 et dans les années 1930, et il s’est effondré instantanément en 1940. La IVe République après-guerre a duré treize années seulement: sa transition vers la Ve République de De Gaulle, en 1958, a été conçu par un ts de coup d’Etat militaire en Algérie, puis une province française à l’étranger.

La Ve République lui-même s’est presque effondré dix ans plus tard, au cours de 1968 «Révolution des étudiants». Elle a survécu, mais a fait face dans les décennies ensueing, à intervalles réguliers, des grèves prolongées ou protestations. Une manifestation de masse pour la liberté de l’école presque terminé administration socialiste de François Mitterrand en 1984. Onze ans plus tard, les grèves à grande échelle émasculés le gouvernement conservateur Chirac et différés réformes nécessaires en vingt ans.

Est-ce que le malaise actuel multiforme se fondre en une crise similaire à motifs ou simplement fondre? Peut-on mélanger des mouvements similaires dans toute l’Europe, comme ce fut si souvent le cas dans le passé? S’agit-il, à la fin de la journée, de simples reshufles du cabinet, ou de nouvelles élections, ou d’un référendum sur les réformes – ou est la démocratie elle-même en péril? Ma conjecture est que beaucoup dépendra du facteur le plus fondamental et le plus imprévisible dans les affaires humaines: la météo. Un printemps pluvieux ou un soleil peuvent affecter les manifestations de rue et des manifestations. Et changer le visage de l’Europe de toute façon.

© Michel Gurfinkiel & PJMedia 2013

Michel Gurfinkiel est le fondateur et président de l’Institut Jean-Jacques Rousseau, un conservateur think remercier en France, et membre Shillman / Ginsburg au Middle East Forum.

1 COMMENT

  1. hollande est pour les arabes pas pour les français, il donne le droit de vote aux étranger, il fête le printemps arabe MAIS IL REFUSENT DE FAIRE UN PRINTEMPS FRANCAIS,
    à croire que hollande est de plus en plus racistes envers les FRANCAIS.
    sinon pourquoi il refuse de faire le printemps français ???
    La culture arabes est plus importante pour lui, que la culture française.
    Les cultures étrangères sont plus importante pour lui que la cultures française
    Et quand je parle de culture étrangère C’EST SURTOUT DE LA CULTURE DES MUSULMANS.
    Il donne priorité aux étranger pour trop de choses, et ça au détriment des français
    Bientôt pour avoir des droits en france il faudra être un étranger,il faudra être un musulman
    Y’en a marre de la gauche qui ne font que des conneries et appauvrissent le pays
    Regardez rien que ce mois ci de combien le chômage à augmenté.
    De plus il fait passer des lois inniques, des lois qui sont contre toutes moralitées contre toutes nature
    et je ne parle pas que du mariage pour les homosexuels regardez toutes les autres qu’il veut faire passer
    Je le dit depuis le début de son élection ” AVEC HOLLANDE ET SON GOUVERNEMENT ON VA DROIT DANS LE MUR. AVEC LA GAUCHE ON VA DROIT DANS LE MUR.

  2. Moi y en a pas tres bien comprendre le en français traduit texte étranger que je crois anglo saxon etre mais le traductionnement en du français est aveuglément pas extremement à comprendre évident de ce que dire le texte veut .

    Et il contient des idées assez sottes sur les français qui n ‘ exigent pas que leur Président ait des maitresses ni que sa vie privée soit irréprochable . On juge le président sur autre chose : l’ emploi , la fiscalité , la probité , la sécurité ….

    Les chômeurs se comptent par millions , la fiscalité écrase les travailleurs – mais pas les ministres ou fils de ministre a ce qu’il semble – la moralité publique pourrait etre meilleure , et la criminalité explose .

    On ne réclame pas de M hollande du charisme , ni d’ etre beau garçon , ni bien habillé , ni d’ avoir un harem ni d’ etre un mari fidèle . On lui demande de gouverner dans l’ intérêt de tout le monde .

  3. Nolland a encore du repondanr!
    -Après le mariage gay il va mener une opération fesses propres
    -il veut aussi rebaptiser le 1er mai “fete du chômage”
    C’est bien des projets non ?
    Alors n’oublions pas notre brin de “mue gay”……
    Avant qu’il ne soit voile…..

  4. Allo ! Il y aquelqu’un ?
    Plaisanterie mise à part, pourriez vous remettre cet article après réparation du système défaillant ?
    Merci

  5. Pauvre Michel Gurfinkiel. Quel ordinateur lui fait écrire en “petit nègre” ? Bien que non-politiquement correct, j’utilise cette expression qui figure dans la langue française.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here