Des centaines de scooters volés à Nice partent en Tunisie

0
20

Depuis novembre les vols de deux-roues ont doublé dans les Alpes-Maritimes. La police tente de démanteler des filières vers la Tunisie.Le phénomène est très récent et il préoccupe les autorités depuis quelques semaines : “il y a une flambée assez inquiétante des vols de deux-roues”, reconnait le préfet des Alpes-Maritimes. “Rien qu’entre le 1er et le 13 janvier nous avons enregistré 201 vols”, précise Patrick Chaudet, le directeur départemental de la sécurité publique.

T-Max, 50cc, mais aussi motos : depuis le début du mois de novembre, près de 1 500 vols ont été commis dans les Alpes-Maritimes, dont la moitié à Nice. C’est deux fois plus que habituellement.

Cette recrudescence s’explique par l’apparition de filières d’exportation vers la Tunisie, via le port de Gènes. Selon Patrick Chaudet, “les trafiquants profitent du manque de contrôles actuellement en Tunisie pour acheminer la marchandise volée”.

Les enquêtes en cours tendent à mettre en cause deux profils : les voleurs habituels de deux-roues, qui ont trouvé un nouveau débouché, et des clandestins passés par Lampedusa au printemps dernier qui se sont lancés dans ce trafic pour subsister.

Les véhicules sont généralement dérobés la nuit, sur la voie publique, souvent dans les quartiers de Saint-Roch, Vauban ou Cimiez à Nice. “En deux minutes un scooter est chargé dans un utilitaire ou un monospace”, explique le commissaire Nicolas Hergot, chef de la Sûreté départementale.

Pour endiguer cette vague de délinquance, une cellule spécialisée a été activée il y a dix jours. Composée de six policiers, elle centralise les informations qui remontent des patrouilles sur le terrain, fait des recoupements et peut effectuer des surveillances téléphoniques ou éplucher les images des caméras de surveillance de la ville de Nice.

“C’est un travail de fourmi, note le commissaire Hergot. A partir d’un simple vol, on essaie de remonter une filière”. La semaine dernière, quatorze personnes ont été placées en garde à vue et quinze deux-roues volés ont été récupérés. La cellule spécialisée travaille actuellement sur une dizaine d’affaires.

Metro.fr

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here