« Les classes populaires sont analphabètes » : Zemmour se lâche, son parti implose 

Le bateau tangue à Reconquête. Déjà fragilisé par son score décevant à la présidentielle, le parti d’Eric Zemmour a subi une défaite plus lourde encore aux élections législatives (4,24%), en ne qualifiant aucun candidat. Ce mardi, alors que le Rassemblement national fêtait ses 89 députés, les zemmouristes faisaient le bilan. Une vingtaine de cadres étaient réunis pour le comité politique, rue Jean Goujon, pour la première fois depuis l’après-présidentielle. Et le temps n’était pas aux retrouvailles cordiales. Après un tour de table des participants, le ton est rapidement monté, au point que l’eurodéputé Jérôme Rivière et Eric Zemmour ont failli en venir aux mains. En cause : le fonctionnement jugé « autocratique » de Reconquête, dont certains participants regrettent la mainmise de Guillaume Peltier et de Sarah Knafo sur le fonctionnement. Pour y remédier, le député européen a proposé la tenue d’un congrès, prévu par les statuts. L’équipe dirigeante a fait la sourde oreille, préférant parler de la tenue des universités d’été.
Depuis la fin de la campagne, le sujet de la ligne directrice portée par une seule petite équipe, composée de Sarah Knafo, Eric Zemmour et Guillaume Peltier, montait. Mais pour certains, il s’agit là d’un point de non-retour. Des participants racontent : « Il n’y a aucune remise en question. Jamais. Les mêmes recettes défaillantes ont été utilisées aux législatives que pour la présidentielle, donnant lieu aux mêmes résultats catastrophiques. » Un autre ajoute : « Ils ne font que s’auto-congratuler, sans jamais se questionner sur ce qui n’a pas marché. Eric Zemmour répète qu’il a perdu à 800 voix près, mais cela montre bien qu’il ne connaît rien à la politique : 800 voix aux législatives, c’est énorme ! ».

« C’est un parti comme les autres. Quel gâchis… »

Certains, dont Jean-Frédéric Poisson, sont allés jusqu’à faire peser leur départ dans la balance. D’autres, comme Jérôme Rivière, seraient sur le point de partir. « Ils s’en foutent, raconte un des membres du comité. Sarah Knafo a même dit qu’elle avait anticipé certains départs. Ils avaient besoin de nous pendant la campagne, ils se sont servis de nous et de notre notoriété, et nous ne sommes plus que des encombrants. » Des participants actifs pendant la présidentielle décrivent le mépris qu’ils auraient subi de la part de l’équipe dirigeante. A l’évocation de l’incapacité de Reconquête à parler à un électorat populaire, Eric Zemmour rétorque : « Les classes populaires sont analphabètes. » La sortie provoque un tollé. En coulisses se prépare donc la création d’une « Association de soutien aux adhérents » censée « contrer le pouvoir totalitaire de la direction ».
« L’équipe dirigeante travaille pour elle seule, et nous utilise comme de la chair à canon », ajoute un membre de Reconquête. Les législatives, également, ont été source de divisions, et plusieurs participants dénoncent un « hold-up ». « Ils ont envoyé des candidats au casse-pipe pour récupérer le butin du financement public qu’ils se partageront entre eux. » La déception délie les langues, et certains font part de leur regret d’avoir rejoint l’aventure zemmouriste. « Je pensais que la valeur cardinale serait la sincérité, mais c’est un parti comme les autres. Quel gâchis… »

l’Express

7 Commentaires

  1. Encore une fois, instruction, culture et intelligence ne sont pas une garantie de résultat…
    Pas plus qu’une capacité humaniste à respecter ses concitoyens, ce qui est le minimum exigible d’une personne prétendant être apte à gouverner…
    « Analphabètes, illettrés, sans dent », j’en passe et des meilleures sont des propos insultants et symptomatiques d’un déni d’altérité, d’une dilatation du « moi », d’une carence empathique indignes pour prétendre représenter, défendre un peuple !
    De telles attitudes de mépris ont progressivement jeté l’opprobre sur une classe politique totalement déconnectée des réalités, la majorité abstentionniste est le résultat d’un peuple révolté, écœuré, lucide dans l’analyse de la médiocrité de ses dirigeants…
    La prochaine étape si rien n’est compris là haut risque d’être révolutionnaire..
    Quand à Mr Zemmour, pour revenir au sujet, il est le principal responsable de son échec..
    Par ses propos historiquement contestable sur vichy, par ses postures humainement criminelles sur les colonisations, par ses visions de la condition féminine importées d’autres continents, il a parfaitement creusé sa tombe.
    Sur d’autres sujets, certaines de ses questions étaient parfaitement pertinentes, ses passerelles avec l’extrême droite beaucoup moins..
    Quand à séduire un « vote Juif » s’il en existe un, là également ce fut raté.
    Ajoutons à sa décharge, comme à celle de beaucoup de candidats que le système de financement des campagnes électorales avec des montants hallucinants venus d’acteurs financiers n’agissant qu’en investisseurs exigeant des retours proches du conflit d’intérêt et de la corruption ne peuvent être tolérés..
    Bonne chance Mr Zemmour…dans l’écriture, dans le journalisme, là vous excellez ..

  2. Ce n’est pas un article de journal , c’est un tissu de ragots probablement inventés de toute pièce.
    L’express comme la plupart des autres n’est qu’un torchon aux ordres de ses propriétaires milliardaires Weil et Drahi principaux soutiens de Macron.
    Françoise Giroud doit se retourner dans sa tombe.
    Quel intérêt pour jforum de reproduire ce type de torchons ?

    • Parce que Jforum pense pareillement; quand ils le peuvent ils dézinguent E.Z. sans aucune gène. Ils viennent d’ailleurs de le faire il y a moins d’1 heure avec la soi-disant affaire de la piscine du Ritz.

  3. Zemmour a gâché une opportunité historique. Il aurait pu être aujourd’hui à l’Elysée, ou au moins avoir une centaine de députés. Au lieu de cela, c’est une bérézina qu’il nous offre.

    A qui la faute ? A lui-même d’abord, lui qui s’est cru encore à CNEWS et n’a pas compris que les électeurs sont versatiles, qu’ils faut leur dire ce qu’ils veulent entendre, et qu’il ne faut pas leur faire peur en apparaissant trop brutal. Bref, du Marine Le Pen. A quoi bon parler d’un ministère de la remigration ? Et le débat sur les prénoms ? Sans parler de l’attentat de Toulouse et de Pétain, et les tergiversations sur les réfugiés ukrainiens et Poutine.

    Mais la faute aussi à son entourage qui n’a pas su le canaliser, le convaincre qu’il faisait fausse route, que le plus dur avait été fait t(monter à 18% !) et qu’il fallait dès lors gérer l’avance, comme dans un match de foot quand une équipe mène 1-0.

    Les français n’ont pas voté pour lui, mais les problèmes que Zemmour a soulevés sont tous encore là et ils iront en s’aggravant. Alors, il faut que désormais Zemmour et Reconquête se ressaisissent et se remettent en ordre de bataille car une échéance électorale se profile ans un an au plus puisque, c’est écrit, Macron finira par dissoudre l’assemblée face à la chienlit qui va y régner avec les insoumis. Sans compter que Macron est tellement vexé qu’il le fera rien que pour se venger du peuple qui a mal voté et a mis dehors Castaner et Ferrand.

    Zemmour a donc une seconde chance. S’il la laisse passer, alors ce sera pour dans 5 ans ! Trop loin et trop tard.

  4. @Daniel : cette saloperie anti ZEMMOUR n’est pas vomie par une ordure alterjuive. C’est plus vicieux. Pour taper sur les patriotes, la rédaction de JForum reprend, pour les faire connaitre, les plus gros étrons des merdia ordinaires. Car, plus aucun juif digne de ce nom ne les consulte.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.