Le PM prolonge de 6 mois le mandat du chef du Mossad

Une déclaration du cabinet du Premier ministre a annoncé que le mandat de Cohen serait prolongé de janvier 2021 à juin 2021.

Le directeur du Mossad, Yossi Cohen, marque la fin de l'activité liée aux coronavirus de l'agence (crédit photo: courtoisie)
Le directeur du Mossad, Yossi Cohen, marque la fin de l’activité de l’agence liée aux coronavirus (crédit photo: courtoisie)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré dimanche qu’il avait prolongé le mandat du  directeur du  Mossad,  Yossi  Cohen, de six mois “en raison des problèmes de sécurité auxquels l’État d’Israël est confronté“.
Le mandat de M. Cohen serait prolongé de janvier 2021 à juin 2021, selon un communiqué du cabinet du Premier ministre.
Cohen a été nommé en janvier 2016 pour une durée standard de cinq ans, ce qui signifie que son mandat aurait expiré dans moins de six mois sans le changement.
Juin 2021 est important car cela signifie que Netanyahu doit sélectionner le successeur de Cohen avant la rotation prévu entre novembre 2021 et le gouvernement dans lequel Benny Gantz, de Bleu et Blanc, est appelé à devenir Premier ministre.
Cohen a clairement été le chef du Mossad préféré de Netanyahu parmi tous ceux qui ont travaillé avec lui, soit cinq chefs.
De 1996 à 1999, Netanyahu a travaillé avec Danny Yatom, qui est devenu plus tard un député travailliste et avait une idéologie très différente.
Ensuite, Netanyahu a travaillé avec Efraim Halevy, qui une fois de plus, avait des points de vue différents de Netanyahu sur un certain nombre de questions et a principalement obtenu le feu vert après avoir aidé le Premier ministre à résoudre le scandale de l’élilmination râtée de Khaled Mashaal.
Lorsque Netanyahu est redevenu Premier ministre en 2009, il a hérité de Meir Dagan, qui était déjà une figure légendaire.
Dagan a aidé à bloquer toute tentative potentielle de Netanyahu d’attaquer l’Iran.
Netanyahu a nommé Tamir Pardo directeur de 2011 à 2016, mais Pardo a fait ou divulgué plusieurs déclarations contredisant Netanyahu concernant la gravité de la menace iranienne et sur le besoin pressant de faire la paix avec les Palestiniens.
En revanche, Cohen a agi en tant que conseiller à la sécurité nationale de Netanyahu pendant environ trois ans et considère les problèmes iraniens et palestiniens de la même manière que Netanyahu.
Le mandat de Cohen a été mis en évidence par: 1) l’opération audacieuse de 2018 pour s’emparer des dossiers nucléaires secrets de l’Iran; 2) diriger la réponse initiale d’Israël à l’achat mondial d’équipements médicaux indispensables; 3) des éliminations ciblées de scientifiques de l’armement sans aucune «empreinte» pouvant être attribuée à Israël; et 4) la diversité dans l’embauche, y compris l’élévation de plusieurs femmes au puissant et très restreint et sélectif conseil exécutif du Mossad.
Il est également considéré par certains comme un futur candidat potentiel à la tête du Likoud dans une ère post-Netanyahu.
Adaptation : Marc Brzustowski

1 COMMENTAIRE

  1. Bibi n’a pas été bon sur ce coup, il aurait du le prolonger de six ans et non six mois.
    Avoir un chef du Mossad aussi discret, efficace et qui réussit tout ce qu’il entreprend, n’est pas donné à tout le monde.
    Lorsque l’on voit le paquet de bras cassés qui l’ont précédé et qui défendaient plus une idéologie que leur pays, il est dommage de le mettre hors service si tôt.
    Pour que son palmarès soit vraiment complet, il devrait s’occuper très sérieusement de BDS et lui briser les os, il a la carrure et les compétences requises pour y parvenir.
    Il y a très peu de services secrets dans le monde qui peuvent aligner un responsable du niveau de Cohen le Grand, Israël se souviendra longtemps de lui…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.