Chef du Mossad :

le Moyen-Orient « évolue pour le pire » ; la menace iranienne est croissante en conséquence de l’accord nucléaire

 

Des Membres du Corps des Gardiens de la Révolution Islamique (IRGC.) Photo: Wikimedia Commons.

La menace existentielle régionale que pose l’Iran ne cesse d’augmenter, a prévenu le Chef du Mossad, Yossi Cohen, devant les Ministres du cabinet de Sécurité, dimanche, selon des reportages de plusieurs médias.

Le Moyen-Orient change, mais vers le pire », rapporte le site d’actualité en Hébreu  Walla qui cite  les propos tenus par Cohen. Israël identifie la présence, non seulement de l’Iran et du Hezbollah,mais aussi des forces chiites, qui ne sont pas iraniennes, mais provenant de partout dans le monde (essentiellement Asie Centrale) et qui font route vers cette région et notre mission Numéro Un(e) est de stopper ce phénomène ».

Ces remarques, souligne Walla, ont été faites lors d’un point périodique qu’apport le chef du Mossad au cabinet. Un responsable de haut rang, qui assistait à cette réunion a déclaré à Walla qui c’est bien le sujet de l’Iran qui a dominé l’agenda du jour.

En faisant référence à l’accord de cessez-le-feu conclu par les Etats-Unis etla Russie le mois dernier, concenrent le Sud de la Syrie, Cohen a tenu à souligner, dit-on, que l’exigence que l’Iran et les autres forces chiites quitte la zone n’a pas du tout été acceptée [ni soutenue par les Etats-Unis de Trump et encore moins par la Russie de Poutine]. Les efforts diplomatiques se poursuivent à ce sujet, a t-il ajouté, « mais les aspirations d’Israël n’ont pas encore été intériorisées par la partie américaine« .

Dans une déclaration concernant l’intervention résumée de Cohen, le Premier Ministre Binyamin Netanyahu a déclaré que le Chef du Mossad a mis l’accent sur le fait « que le principal processus en cours au Moyen-Orient aujourd’hui, c’est l’expansion iranienne » – à travers ses propres forces et des supplétifs locaux et régionaux – dans des pays comme la Syrie, l’Irak et le Yémen.

« Dans les régions où la présence de l’Etat Islamique fléchit, l’Iran travaille très dur pour remplir le vide  » a déclaré le Bureau de Netanyahu citant les propos de Cohen.

Cohen a aussi informé les ministres que l’Iran n’avait pas abandonné son projet de devenir un Etat au seuil nucléaire et que l’économie iranienne a augmenté depuis l’accord de juillet 2015 conclu par le régime de Téhéran et les six puissances mondiales. [L’Iran a plus progressé dans la région grâce au bouclier aérien offert par Poutine dans la guerre en Syrie, que grâce, intrinsèquement, au rebond de son économie après l’accord de juillet 2015, qui lui laisse les mains libres. Mais ce serait trop politiquement incorrect, dans le contexte diplomatique délicat, pour l’amener de cette façon]

« C’est une preuve évidente », rapporte le bureau de Netanyahu « que l’hypothèse fondamentale de cet accord avec l’Iran était fausse [et truquée] depuis le début ».

Israël, a poursuivi le bureau de Netanyahu, ne se sent aucunement contraint ni obligé de se tenir aux termes de cet accord signé par l’Iran et continuera d’agir « de manières diverses et variées » pour se protéger contre les menaces auxquelles il est confronté ».

Par Barney Breen-Portnoy

Adaptation : Marc Brzustowski

3 Commentaires

  1. Il est clair qu’Israël doit « travailler au corps » Trump au sujet de l’Iran. Ne pas oublier que les Iraniens (Perses) ont inventé le Jeu des échecs, c’est dire s’ils sont forts pour établir des plans tordus. Les missiles lancés par la Corée du Nord, alliée de l’Iran, viennent à point nommé pour occuper l’esprit de Trump et le détourner des problèmes actuels d’Israël, comme la présence à une dizaine de kilomètres de sa frontière avec la Syrie de forces russes, iraniennes ?? et de « combattants » venus de nombreux pays arabo-musulmans, probablement les mêmes qui venaient grossir les rangs de Daesh. Malheureusement, aucun autre pays n’est favorable, à part les Etats-Unis, à prêter main forte à Israël, surtout pas les pays européens, en particulier la France, soumise aux pays arabes et à leur argent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.