Chine : l’ex-président Hu Jintao escorté vers la sortie du congrès du Parti communiste.

Le prédécesseur de Xi Jinping, qui a gouverné le pays de 2003 à 2013, a d’abord paru protester avant de se laisser conduire vers la sortie lors de la cérémonie de clôture du 20e Congrès du PCC.

L’incident est très inhabituel. Samedi matin, lors de la cérémonie de clôture du congrès du Parti communiste, l’ancien président chinois Hu Jintao a été escorté vers la sortie. Paraissant affaibli, l’homme de 79 ans, qui a présidé la Chine de 2003 à 2013, a été incité par des employés à se lever de son siège, situé à côté de Xi Jinping au premier rang du Palais du peuple. D’abord réticent, il semble argumenter et tente un moment d’embarquer des documents posés sur son pupitre, qui semblent appartenir au numéro un chinois. Xi Jinping les tient fermement.

S’ensuit une conversation d’environ une minute entre l’employé et Hu Jintao. Ce dernier se laisse finalement convaincre de quitter les lieux, visiblement à contrecœur. Tenu au bras, l’ancien président est escorté vers la sortie. Au moment de se lever, Hu Jintao a un bref échange avec Xi Jinping, qui lui répond sans le regarder, et le Premier ministre Li Keqiang, à qui il donne une tape amicale à l’épaule. L’assistance semble impassible.

Selon l’agence Chine nouvelle, «Hu Jintao avait insisté pour assister à la séance de clôture, malgré le fait qu’il avait dû prendre du temps pour récupérer récemment, a-t-elle assuré sur Twitter. Lorsqu’il ne s’est pas senti bien pendant la séance, son équipe, pour sa santé, l’a accompagné dans une salle adjacente pour se reposer. Maintenant, il va beaucoup mieux ».

Cette séquence, survenue juste avant le vote unanime, par les quelque 2300 délégués du PCC, pour intégrer à la charte du parti le « rôle central » de Xi Jinping, n’a pas été expliquée ni rapportée dans l’immédiat par les médias d’État. Hu Jintao avait surpris à l’ouverture du congrès dimanche dernier en apparaissant vieilli, la chevelure désormais totalement blanche. Depuis samedi matin, toute référence récente à son nom semble avoir été censurée sur l’internet chinois.

Xi Jinping, 69 ans, devrait obtenir ce week-end un troisième mandat comme secrétaire général du parti, ce qui l’assure d’un troisième mandat présidentiel inédit en mars prochain. Le nouveau Comité central, sorte de parlement du parti avec environ 200 membres, a été élu samedi peu après 11H00 (03H00 GMT), selon l’agence officielle Chine nouvelle, qui n’a pas encore révélé sa composition.

JForum – Le Figaro

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.