Qui a placé une statue en or de l’ancien Premier ministre Netanyahou dans un lycée de Tel-Aviv ?

La sculpture de l’artiste Itai Zlait, « King Bibi », dont une version était auparavant exposée place Rabin, a été placée à l’école « Tikhont » de Tel-Aviv dans le cadre du « le mois de la démocratie », aux côtés d’une autre sculpture de l’artiste, inspiré par la déclaration Balfour. L’établissement d’enseignement a déclaré qu’ils « encouragent l’examen des limites du discours », et a déclaré: « Il n’y a pas d’intention politique ici ». C’est-à-dire que l’établissement qui fait ostensiblement de la politique en bon hypocrite prétend ne pas en faire.

Une statue en or du chef de l’opposition Benjamin Netanyahou a été érigée aujourd’hui (mardi) au lycée Tikhont de Tel-Aviv. Au cours de la journée, une déclaration a été remise aux parents des élèves, selon laquelle cela a eu lieu dans le cadre du Mois de la démocratie à l’école, qui est célébré chaque année à l’approche de l’anniversaire de l’assassinat de Rabin signataire des accords d’Oslo.

On a dit aux étudiants à côté de la statue que « cela peut être interprété de plusieurs manières différentes, d’une part la couleur dorée de la statue renvoie à la parasha ‘Ki Tissa’ – la parasha du veau d’or se référant aux pécheurs d’Israël. La deuxième statue rappelle les statues de grands dirigeants du monde entier qui ont été honorés et commémorés par de telles statues. Selon l’artiste, les formidables changements qui s’opèrent dans le pays et dans le monde l’ont poussé à orienter son art vers des questions sociales d’actualité. Selon lui, les motivations pour placer la statue ne sont pas venues d’une position politique, mais d’un désir d’examiner les limites de la liberté artistique, et de provoquer un dialogue sur la liberté d’expression, le pluralisme et la tolérance. »

Un message de la direction de l’école aux parents a indiqué que l’institution « encourage le débat en général, en examinant ses limites et en clarifiant, ensemble, des questions assez abstraites telles que les limites du discours et plus encore ». L’école a noté que « la mise en place de la statue a bien sûr suscité des réactions nombreuses et variées et nous sommes très satisfaits du débat qui en découle. Il n’y a bien sûr aucune intention politique, ce qui est bien sûr mensonger, car c’est clairement un acte délibéré et notoirement politique.

L’un des élèves du lycée de Tel-Aviv a dit à Walla ! Beaucoup d’étudiants l’ont accepté avec humour- l’humour en question étant de la moquerie -. « Je ne pense pas qu’il y ait une intention politique derrière la mise en place de la statue, je suppose que cela a été fait avec humour, mais je ne peux pas le dire à 100%. J’ai vu que d’autres enfants l’ont également reçu de cette façon, ils ont ri et ont été photographiés à côté de la statue », a-t-il déclaré.

Évacuation de la sculpture « Héros d’Israël » de la place de Paris, décembre 2020

À côté de la statue se trouvait une autre œuvre bien connue de Zlait, « Héros d’Israël », inspirée d’une photographie d’un manifestant de la place Balfour portant le drapeau israélien. La photo est de Oded Balilty. Il y a environ un an, la statue a été placée près de la résidence de Netanyahou, qui était alors le Premier ministre. Les inspecteurs de la municipalité de Jérusalem et la police ont évacué la statue, qui a été placée au centre des manifestations contre Netanyahou. L’artiste Itai Zlait, qui a créé la sculpture en bronze intitulée « Héros d’Israël », a tenté d’empêcher l’évacuation et a été arrêté par la police.

« La photo et bien sûr la statue ont eu de nombreuses répercussions dans le monde et nous sommes fiers du privilège qu’elle nous a donné de la présenter en général et certainement dans le contexte mentionné ci-dessus », ont écrit les parents. Notons qu’en théorie la politique militante devrait être interdite dans le cadre de l’école. « Nous essayons par tous les moyens de mentionner qu’en art tout est (presque) permis et vous invitons vous aussi à venir vous laisser impressionner par les sculptures. »

Quelques mois plus tôt, une manifestation de protestation avec une statue du Premier ministre Benjamin Netanyahou avait été placée sur la place Rabin à Tel-Aviv. L’exposition comprend une table avec du champagne, des bouteilles de vin, du fromage, des pâtisseries et divers fruits tels que du raisin et de la pastèque, et Netanyahou est assis à côté d’eux sur une magnifique chaise, tenant un gâteau avec une peinture du drapeau israélien dessus, et le l’emblème national apparaît également sur un mur derrière lui.

Il ne faut pas être un fin analyste pour comprendre que tout cela consiste à dénigrer l’ancien premier ministre, à un niveau qui outrepasse l’insulte , en maquillant cela avec un prétendu humour. C’est là la gauche avec toute sa splendeur. “Il existe infiniment plus d’hommes qui acceptent la civilisation en hypocrites que d’hommes vraiment et réellement civilisés.” Sigmund Freud.

JForum – WALLA

1 COMMENTAIRE

  1. Pour la statue en or, je trouve cela très positif . Netanyahu mérite l’or en tant que meilleur Premier-Ministre qu’Israël ait connu depuis sa création, Ben Gourion l’argent et Rabin, le bronze , ex-aequo avec Golda Meir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.