Une Israélienne accusée d’espionnage en faveur de l’Iran a tenté de mettre fin à ses jours . Son état est critique.

Un citoyen israélo-iranien accusé dans le cadre de l’affaire d’espionnage iranien a avalé des pilules dans le but de se suicider. Les équipes médicales appelées à son domicile l’ont évacuée vers l’hôpital alors qu’elle était dans un état critique. Il y a environ 8 mois, un acte d’accusation a été déposé contre elle et son compagnon, après avoir collaboré avec un espion iranien.

Une citoyenne israélo-iranienne, accusée d’espionnage pour les Gardiens de la révolution en Iran, a tenté de mettre fin à ses jours aujourd’hui (jeudi) chez elle à Holon – son état est critique. Les équipes médicales qui ont été appelées à son domicile l’ont localisée après qu’elle avait avalé des pilules et l’ont évacuée à l’hôpital dans un état critique.

Selon l’acte d’accusation déposé contre elle et son partenaire, l’espion iranien « Rambod » l’a contactée via Facebook, puis s’est présenté comme un riche célibataire musulman de Téhéran, intéressé par la religion juive et intéressé à immigrer en Israël. Tout au long de leur relation, Rambo a imposé des tâches à l’accusée et a demandé des informations.

Bien que l’accusée sache que Rambo agissait pour le compte des autorités iraniennes et de ses agences de renseignements, elle lui a envoyé des informations, des photos et des vidéos conformément à ses demandes. En retour, elle a reçu de lui des informations sur ce qui se passait en Iran, dans le but de les diffuser au public sur les chaînes médiatiques sur lesquelles elle et son mari diffusaient.

L’avocat Ben-Zion Tzitrin, qui représente le couple, s’est dit « choqué, mais pas surpris. » Il a expliqué : « Ma cliente crie depuis le premier jour de son arrestation, il y a huit mois et demi, qu’elle et son mari sont innocents, qu’elle n’avait pas l’intention de nuire à la sûreté de l’État, bien au contraire. Il s’avère que le Shin Bet a enquêté sur des dizaines de femmes impliquées dans l’affaire qui étaient en contact avec l’agent iranien sur les réseaux sociaux et les a mises en garde contre la poursuite de tout contact avec lui, mais pas mes clientes et trois autres femmes qui ne comprennent pas ce que les services de sécurité veulent alors qu’Ils ont pris une famille normale en otage et détruit sa vie.

L’espion iranien Rambo

« Le parquet demande que mon client soit condamné à une peine sans précédent de cinq ans de prison, même si ceux qui sont impliqués dans des affaires similaires dans le cadre de précédents judiciaires , de vrais espions pour des raisons idéologiques ont accepté notre position selon laquelle leur acte était de simples  bêtises. De plus il faut être satisfaite du travail et des informations qu’elle a fournies. Ma cliente a perdu son humanité, ne peut pas agir comme une mère pour ses trois enfants, ne pas travailler, entre et sort de l’hôpital Abrabanel et ne peut plus supporter la situation impossible dans laquelle elle, son mari et sa famille se retrouvent. En raison d’une interdiction de publication, je ne peux pas entrer dans les détails, mais il est clair qu’il existe une raison claire pour ce qui s’est passé. À ce stade, je prie pour sa sécurité, celle de ses enfants et la famille qui a besoin d’elle. »

Rani Amarni, directrice de Radio Ran en farsi, qui connaissait l’accusée de Holon, a dit d’elle qu’elle était « active pour la communauté, aidant de nombreux Iraniens dans le besoin en dehors de l’Iran ». Selon lui, Rambo s’est identifié à elle comme juif et a entamé sa conversation en hébreu pour l’induire en erreur. « Il lui a dit qu’il allait dans une synagogue à Téhéran, que nous nous connaissions très bien. Je ne sais pas exactement ce qui s’est passé entre lui et elle, mais je crois que la plupart des femmes qui ont été arrêtées sont des innocentes qui ont été plongées dans des crises familiales et il en a profité émotionnellement et peut-être financièrement. »

Il a dit qu’elle était dans une situation financière difficile. « Il est possible qu’ils aient essayé de l’aider. Je crois que même si elle a fait quelque chose, elle l’a fait innocemment ou ne savait pas à qui elle envoyait l’information. J’ai du mal à croire que les suspects l’aient fait exprès. « 

JForum.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.