Bagdad : une énorme base de drones iraniens pour frapper Israël

6
11509

Une énorme base des gardiens de la révolution iranienne s’élève près de Bagdad pour lancer des attaques de drones sur Israël

 

En exclusivité: les Gardiens de la révolution iranienne (IRGC) ont entrepris d’importantes rénovations sur la base aérienne de Shaykh Mazhar, qui  devient leur base principale pour lancer des attaques de missiles et de drones armés sur Israël, révèlent des sources exclusives de renseignement  militaires de DEBKAfile. La base est à 1 200 km du nord et du centre d’Israël à vol d’oiseau (ou d’un missile). Des avions de combat de l’armée de l’air iranienne doivent être amenés pour fournir à Bagdad une couverture aérienne contre les frappes aériennes israéliennes, telles que celles récemment lancées contre le bras irakien de l’Iran, les Forces de mobilisation populaires (PMU), le parapluie des milices chiites d’Irak.

Nos sources militaires rapportent qu’en septembre, une de ces milices, les bataillons Imam Ali, avait pris le contrôle de la base aérienne, connue également sous le nom de Suwayrah, pour des travaux de construction intensifs, la totalité de sa zone étant interdite aux militaires irakiens. La reconversion a fourni des hangars fortifiés le long des pistes pour protéger les avions, les drones et les missiles balistiques des attaques aériennes israéliennes. Téhéran a également installé sur la base aérienne des missiles Bavar-373 de défense aérienne, la version iranienne du S-300 russe.

Le PMU dispose d’une force de combat d’environ 160 000 hommes, dont les armes supérieures sont plus avancées que l’équipement de l’armée irakienne.

Le consentement tacite du premier ministre irakien Adel Abdul-Mahdi à la construction de la principale base d’attaque de l’Iran contre Israël près de Bagdad est conforme à sa politique de rapprochement avec Téhéran. Lundi, sur ses instructions, le poste frontière d’Al-Qaïm en Syrie a été rouvert pour la première fois en huit ans de guerre, offrant à l’Iran le libre passage pour ses convois de missiles et autres systèmes d’armes via l’Irak vers la Syrie et le Liban frets.

Cette nouvelle base aérienne iranienne en Irak, qui rapproche son armement meurtrier d’Israël, et l’intensification de la présence militaire de Téhéran dans ce pays obligent Israël et son armée à prendre des décisions difficiles, quant à la mesure par laquelle elle peut se permettre d’élargir ses attaques contre des cibles iraniennes en Irak. Les forces aériennes israéliennes se sont, jusqu’à présent, limitées à frapper des missiles balistiques iraniens importés et des milices chiites irakiennes servant Téhéran en tant que séides actifs. Cependant, attaquer une grande base aérienne iranienne en construction en profondeur en Irak modifierait complètement la donne. Cette décision appartient aux principaux décideurs et stratèges israéliens. Mais les plus hauts niveaux de gouvernement sont malheureusement préoccupés à l’heure actuelle par la tâche de former un nouveau gouvernement ou, au contraire, de se préparer pour leur troisième campagne électorale en un an.

   ,  , 

Huge Iranian Guards base rising near Baghdad for missile-drone attacks on Israel

6 COMMENTS

  1. Tsahal, pendant ces elections, est autant occupé que le nez quand la bouche mange.
    Il respire, bien sur.
    Les ordres de missions sont édités et confiés depuis longtemps aux généraux et communiqués en temps réel, au gré de la situation.
    Depuis la plus indigne et infâme “guerre du Kippour”, dont on approche l’anniversaire.

  2. Yen a qui ne sont pas effrayés car ils peuvent détruire cette base quand ils veulent .
    Israël n’a pas des proxis pour frapper l’Iran comme les sud yemenites ?

  3. Si cette annonce apparaît déjà sur J.Forum celà signifie qu’Israël connaît chaque détail sur cette base pour exterminer tout ce qu’elle comporte au moment propice !
    Ephraïm , Jérusalem .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.