Avant première "une autre idée du monde" film de Bernard Henri Levy, cinéma Arlequin, Paris.

Ce 10 juin au soir, pour un instant, j’ai rejoint « La route des hommes sans nom », j’ai pu mettre des visages sur des femmes et des hommes que j’avais croisés dans le bouleversant livre témoignage de Bernard-Henri Lévy.

J’ai pu admirer et me plonger dans les doux paysages des montagnes Afghanes, Kurdes, le désert de Libye. Non, ce n’était pas un documentaire touristique, c’était une plongée au plus près de la misère des hommes et des fracas de ces guerres oubliées.

Nous rencontrions enfin ces héroïques combattants pour la liberté au Kurdistan, en Libye, en Ukraine. Nous partagions la peur et la violence auprès des populations chrétiennes du Nigéria, des réfugiés de Lesbos, des bidonvilles du Bangladesh, des villes détruites de Somalie.

Nous entendions le fracas des armes et de la violence, dans une embuscade pour tuer « Le Juif » en Libye, les tirs de snipers russes au Donbass, les grottes de Daech au Kurdistan comme les tirs de mortiers des Turcs.

C’est un film coup de poing, un reportage au plus près du chaos et de la violence dans ce monde oublieux de ces combats et de cette misère. Ce film bouleversant est porté par le texte de BHL, sa voix où vibre l’émotion, la rage et souvent la détermination froide à toujours témoigner.

C’est un film sur la guerre. Mais c’est aussi une œuvre poétique portée par une photo superbe et un texte où se mêle émotion, poésie et engagement.

Ce film sera diffusé le 22 juin à 21h06 sur Canal +, et bientôt sur France Télévisions, je vous encourage à le voir pour mieux savoir où se passe la ligne de partage entre nos frères en Humanité et leurs ennemis, nos ennemis.

par François Heilbronn 12 juin 2021
Lors de l’avant-première de «Une autre idée du monde», un film de Bernard Henri Levy et de Marc Roussel, au cinéma Arlequin (Paris), le 10 juin 2021.

1 COMMENTAIRE

  1. Si certains ne savent pas ce qu’est le « cirage de pompes », ils doivent lire cet article pour comprendre.
    La servilité poussée à cet extrême, je l’avais jamais vu !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.