Le rabbin Chabad local a déclaré qu’il avait expulsé le suspect de la fusillade de Highland Park, lors de la fête juive de la Pâque en avril.

Le rabbin Yosef Schanowitz, de la Central Avenue Synagogue, a reconnu la photo de Robert Crimo, 21 ans, la « personne d’intérêt » qui a été placée en garde à vue après une chasse à l’homme de plusieurs heures. Six personnes ont été tuées et 30 autres blessées par des coups de feu tirés depuis un toit lors du défilé du 4 juillet de Highland Park « Nous avons un garde armé avec une arme assis à l’entrée, et je ne craignais pas qu’il puisse continuer dans la salle de la synagogue », a déclaré Schanowitz, cité par le site Internet Israel National News. Au printemps 2022, un individu qui correspond à la description du tireur s’est brièvement rendu à la synagogue.  Il est entré vêtu d’une kippa mais semblait déplacé. À son arrivée, il a été accueilli par notre équipe de sécurité, qui comprend des policiers en congé et des fidèles agréés et formés qui l’ont surveillé. « Mais je suis allé le voir et j’ai exigé qu’il parte, car j’ai vu qu’il n’était pas de notre communauté », a déclaré Schanowitz à propos du suspect tatoué. Peu de temps après, il est reparti sans incident. Bien sûr, nous travaillons avec les forces de l’ordre pour faire avancer leur enquête. Environ un tiers des 30 000 habitants de cette banlieue de Chicago sont juifs.

Un quartier résidentiel calme et sûr où vit une très forte population juive.

Il a souligné qu’il incombait à toutes les synagogues et maisons Habad « de placer un garde armé de premier ordre devant la porte pour éviter de nouvelles tragédies ». Menachem Slavtitsky, le rabbin Chabad de la communauté israélienne de Chicago, a exprimé son choc face à la fusillade. « Tout le monde est vraiment choqué par l’incident, il s’est produit dans un quartier prestigieux, qui est toujours très calme et sûr », a-t-il déclaré à la Douzième chaîne israélienne. « Les gens se tournent vers nous avec peur et inquiétude, et nous sommes là pour eux – pour les renforcer et les encourager.  Nous sommes convaincus que rien ne brisera notre esprit et nous en sortirons plus forts. Michala Sheinwitz, l’épouse d’un autre émissaire Chabad local, a déclaré qu’elle avait ouvert sa maison aux passants pour leur permettre d’échapper au carnage. « Il était clair qu’il était dangereux d’être dehors, alors je les ai invités à entrer », a-t-elle déclaré. « C’est un quartier très juif. Le premier jour de Roch Hachana, par exemple, il n’y avait pas d’école ici. Il y a beaucoup de Juifs ici », a-t-elle déclaré.

Jforum – World Israël News – Central Avenue Synagogue

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.