Un pas de plus vers une entrave à la liberté individuelle.

Le gouvernement d’Israël exige que les États-Unis et l’Europe «n’autorisent l’entrée qu’aux Israéliens qui sont vaccinés avec une troisième dose».

Un pas de plus vers une entrave à la liberté individuelle. Israël franchit une nouvelle étape dans sa bataille pour vacciner sa population. Avec les États-Unis, elle élabore aujourd’hui des accords de reconnaissance mutuelle pour l’entrée de la population vaccinée sur son territoire, tout comme elle le fait avec l’Union européenne.

Le 3 octobre, le « pass-santé » expirerait en territoire israélien pour ceux qui auraient pu appliquer la troisième dose et ne l’ont pas fait.

En ce sens, Israël travaille pour que les États-Unis et d’autres pays ne reconnaissent comme « immunisés » que les Israéliens qui se sont administrés les trois doses du vaccin Pfizer.

Cette question a été abordée cette semaine lors de réunions entre les directeurs du ministère de la Santé et le Premier ministre. Cela signifie que lorsque les accords entreront en vigueur, les États-Unis et l’Union européenne n’autoriseront pas les Israéliens qui n’ont pas reçu la troisième dose de vaccin à entrer sur leurs territoires.

Pendant ce temps, hier, on savait que le ministère israélien de la Santé évaluait l’imposition de nouvelles restrictions à ceux qui n’ont pas encore été vaccinés contre le coronavirus.

Parmi les mesures à envisager figurent: l’augmentation du coût des plans médicaux pour ceux qui n’ont pas encore été vaccinés avec la formule Pfizer, l’interdiction des cours de conduite et des examens pour obtenir un permis de conduire, le test PCR obligatoire pour quitter le pays (les mêmes doivent être résolu par l’intéressé), les traitements médicaux qui ne sont pas urgents nécessiteront obligatoirement une PCR, les agents de santé et d’éducation seront obligés de se faire vacciner, test d’antigène toutes les 24 heures (pas 48 heures) en guise de pass sanitaire pour ceux qui ne le font pas appliquer les doses.

Par ailleurs, la Santé a imposé un nouvel objectif dans la campagne de vaccination contre le coronavirus. Dans les deux prochaines semaines, jusqu’à un mois, elle devrait atteindre quatre millions de citoyens qui appliquent la troisième dose.

Du ministère de la Santé, il est clair, comme l’a rapporté hier soir le journal télévisé de la chaîne locale 12, que des difficultés juridiques peuvent survenir, qui pourraient même déclencher des requêtes et des recours devant la Cour suprême de justice, et leur annulation ultérieure.

Après la fête de Souccot (jusqu’au 28 septembre) une campagne d’information et d’incitation à la vaccination débutera. Un ralentissement de la vaccination a été observé à la suite de la décision de la FDA.

Hier soir, des chiffres du ministère israélien de la Santé ont été publiés indiquant qu’il n’y avait pas d’augmentation des cas de myocardite après avoir reçu la troisième dose du vaccin contre le coronavirus.

Les chercheurs notent qu’il y a moins de cas de myocardite par rapport à ce qui a été enregistré après la deuxième dose.

Environ 30 % des jeunes de 16 à 19 ans en Israël ont déjà reçu la troisième injection et aucune augmentation de l’incidence de cet effet indésirable n’a été observée. Des données similaires se sont produites dans la population adulte.

En outre, le comité des exceptions formé par le ministère des Affaires étrangères, de la Santé et de l’Autorité de l’immigration et de la population d’Israël a adressé la demande d’exemption de présenter un résultat PCR négatif pour un test Covid-19, à ceux qui se sont rétablis au cours des trois derniers mois, avant votre vol de retour au pays.

«Ceci dans le but de raccourcir les démarches bureaucratiques avant son vol de retour vers Israël», a expliqué un communiqué du ministère israélien des Affaires étrangères.

Ainsi, l’exemption du test a été autorisée à l’unanimité pour ceux qui présentent un PCR positif à la compagnie aérienne à l’étranger, d’une manière qui montre qu’ils sont tombés malades du coronavirus au cours des trois derniers mois.

Le ministère israélien de la Santé a mis à jour la liste des pays « rouges », nommés pour leurs taux de morbidité élevés dus au coronavirus.

Le nouveau communiqué indique que « les voyages en Bulgarie, au Brésil et en Turquie sont interdits, tant pour les citoyens vaccinés que pour ceux qui se sont rétablis de la maladie », et « seuls ceux qui ont reçu l’autorisation du comité des exceptions peuvent le faire ». Pendant ce temps, ceux qui reviennent de ces pays doivent se conformer à un isolement préventif obligatoire complet.

Une femme de 31 ans non vaccinée contre le coronavirus est décédée mardi après avoir été admise à l’hôpital Assaf Harofe. Malgré les efforts des médecins, la jeune femme a perdu la vie.

Depuis l’hôpital, ils ont publié un communiqué dans lequel ils ont appelé la population à se faire vacciner contre le coronavirus pour «éviter ce type de tragédie».

JForum ‒ Infos Israel-news ‒ Divers

4 Commentaires

  1. La FDA (Food and Drug Administration) a approuvé les vaccins ARN Pfizer et Moderna. Comment peut-on être contre la vaccination alors que toutes études montrent un bienfait ne serait-ce que dans l’atténuation des formes graves. La troisième dose est là pour compenser une baisse d’efficacité , ce qui ne veut pas dire que ces vaccins soient inefficaces voire dangereux. Toutes les mesures, bien sûr contraignantes, tendant à favoriser la vaccination de la population sont louables et méritent d’être soulignées et cela n’a rien à voir avec une perte de liberté quand la vie est en danger.

    • Bonjour Roger,

      Sincèrement, je ne pense pas qu’on soigne les gens avec des confinements, couvre-feux, Tests PCR, QR code et passe-sanitaires mais avec des hôpitaux, médecins, infirmières, traitements et une bonne dose d’amour, de compassion.

      Il faut savoir à propos des Tests PCR que son inventeur qui est mort récemment avait signalé l’inefficacité de ses tests pour ce genre de maladie et avait interdit par conséquent son utilisation.

      Quant aux « vaccins » encore une fois, ce ne sont pas des « vaccins » mais de la thérapie génique, des produits qui sont encore en phase de test et qui existaient avant l’apparition du covid, de quoi se poser des questions sur leur efficacité.

      D’après Eudravigilance ( organisme de pharmacovigilance en Europe ) il y a déjà 30 000 morts dû à ces produits et je ne compte pas les effets indésirables ( AVC, thromboses, myocardites, problèmes de menstruations, risques de stérilité,…) qui doivent se compter par centaines de milliers.

      Si ces produits sont si bons, alors pourquoi l’armée, la police, les politiciens et sans doute les journalistes des médias traditionnels ne sont pas concernés par cette vaccination?

      Vous savez, quand on utilise la contrainte, la ruse, la coercition, la propagande pour obliger les gens à se faire vacciner, c’est que les intentions de ces individus sont mauvaises.

      Je rappelle encore une fois que le taux de létalité de cette maladie est la même que la grippe. La grippe fait chaque année des centaines de milliers de morts dans le monde, soit des millions depuis une dizaine d’années, on n’a pas pour autant confiné les gens, empêché leurs déplacements, obligé la vaccination et instauré des passe-sanitaires.

      Par conséquent, encore une fois, abstenez-vous de prendre ces produits que ce soit pour une, deux ou trois doses. Votre vie est précieuse aux yeux de Dieu.

  2. Les plus de 40 ans se souviendront sans doute de cette pub des années 80 pour un soda avec ce slogan: « Ca a le goût d’alcool, la couleur de l’alcool mais ce n’est pas de l’alcool ».

    Il en va de-même pour les individus et ceux qui nous gouvernent principalement. Ils tiennent de beaux discours d’amour, de fraternité, de paix, de tolérance mais ils n’en ont que l’apparence. Ce sont en réalité des loups déguisés en agneau et comme il est marqué dans la Bible, Satan aussi se déguise en ange de lumière. Par conséquent, méfiez-vous de ces hommes car tout n’est que mensonges et hypocrisie dans leur bouche

    Cher Yéochoua Sultan, vous avez bien raison, il n’y a rien de sanitaire dans toute ces mesures et je rappelle ici, les fameuses déclarations de Klaus SCHWAB, directeur du Forum de Davos.

    1) « La pandémie représente une fenêtre d’opportunité rare mais étroite pour repenser, réinventer et réinitialiser notre monde ».

    2) « Le monde doit agir ensemble et rapidement, afin de réorganiser tous les aspects de nos sociétés et de nos économies, de l’éducation aux contrats sociaux et aux conditions de travail. Chaque pays, des États-Unis à la Chine, doit participer, et chaque industrie, du pétrole et du gaz à la technologie, doit être transformée ».

  3. Tout cela n’a rien de sanitaire, et il est clair que toutes ces mesures n’ont pas été instaurées pour protéger les citoyens du coronavirus. Jusqu’où iront-ils ?
    Même le FDA, malgré toutes les pressions exercées contre lui, a désapprouvé la troisième injection. Vraisemblablement, il reconnaît que ce vaccin est pour finir nocif, ou tout au moins mauvais, après neuf mois d’expérience sur le grand public.
    A quoi jouent les autorités sanitaires israéliennes? Je doute qu’un jour les responsables aient à rendre des comptes devant la justice, tout comme personne n’a jamais été inquiété d’entre les criminels des accords d’Oslo, qui avaient introduit les organisations terroristes en Israël et provoqué les carnages que l’on sait.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.