«Il m’a dit de rester moi-même» : Eric Zemmour s’est entretenu avec Donald Trump

Le candidat de Reconquête, qui annonce avoir récolté 500 promesses de parrainages pour la présidentielle, a discuté par téléphone pendant une trentaine de minutes avec l’ancien président américain lundi en fin de journée.

C’est un soutien de taille qu’Éric Zemmour a reçu ce lundi en fin de journée. Selon un communiqué de son équipe de campagne, l’ancien président américain, Donald Trump, s’est entretenu avec le candidat de droite à la présidentielle française. Entretien que le candidat à l’Elysée a par la suite commenté en fin de matinée, alors qu’il venait d’annoncer avoir obtenu les 500 promesses de parrainages de maires indispensables pour se présenter : « Il m’a dit de rester moi-même », a notamment expliqué Éric Zemmour, confiant par ailleurs avoir discuté avec l’ancien président américain pendant « une trentaine de minutes ».

L’appel téléphonique, que les proches de l’ancien polémiste avaient qualifié avant lui de « long et chaleureux », a tourné autour des « sujets migratoires, sécuritaires et économiques » de la France et des États-Unis. La discussion s’est aussi, évidemment, orientée sur la campagne menée par Éric Zemmour pour la présidentielle.

Des « points communs »

« Ne cédez rien, tenez bon, restez courageux », lui aurait aussi conseillé Donald Trump, selon les propos rapportés par Guillaume Peltier, vice-président de Reconquête, sur le plateau des « 4 Vérités » de France 2 ce mardi matin. « C’est la ténacité et l’endurance qui finissent, à la fin d’une campagne, par payer », aurait assuré l’ancien président américain.

Selon des informations du Parisien, c’est par l’entremise de Jérôme Rivière, ancien député européen du RN ayant rejoint les rangs d’Éric Zemmour, que l’entretien entre les deux hommes a pu avoir lieu. « On a pris cet appel avec beaucoup de plaisir », a commenté de son côté Guillaume Peltier, ancien numéro deux de LR. « On a plein de points communs » avec Donald Trump, a-t-il assuré pour expliquer cet appel.

« Il y aura dans les prochaines semaines des échanges avec un certain nombre de personnalités » politiques internationales, a conclu Guillaume Peltier.

JForum – Le Parisien – BFM

2 Commentaires

  1. J’espère que Trump a pensé à remettre Zemmour à sa place et lui a rappelé qu’il n’est pas un catholique et qu’il ne doit pas se mettre contre la communauté d’où il vient.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.